Ce qui m’interpelle, c’est cette méchanceté, cette volonté de vouloir ignorer l’histoire, une réalité qui fait froid dans le dos, une vérité que nous ne devrions jamais oublier. Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
nous sommes presque à la mi-janvier, c’est humide et les températures sont encore agréables.
Allons-nous payer la bonté de la nature ? Enfin, cette bienfaisance ne se passe que dans certains endroits, car ailleurs c’est inondations qui préoccupent les esprits.
Si la météo est à peu près au beau fixe, ce n’est pas le cas concernant les problèmes sociétaux dans notre pays.
En effet, à la télé on entend que le nom de Dieudonné ou plutôt Dieudamné qui fait encore des siennes avec des propos indignes de ce nom dans une démocratie comme la nôtre. Pour le faire taire, Vals, notre ministre de l’intérieur a pondu une circulaire adressée aux préfets et aux maires afin d’interdire ses spectacles au nom de l’atteinte à la dignité humaine. On est pour ou contre, quoi qu’il en soit, il fallait prendre des mesures radicales.
Décidément dans notre cher pays, ce pays d’accueil, où tout le monde devrait trouver sa place et où nous devrions donner à tout le monde la possibilité de trouver sa place, des propos racistes, xénophobes et antisémites fusent de tous les côtés à vous en faire gerber.
Les valeurs de la République sont bafouées.
Rappelez-vous au sujet des Roms :
– Guy Tessier et Didier Réault, deux élus marseillais pour le premier les Roms ne vivent que de rapine et de vol, et pour le second, il avait appelé à lancer des cocktails Molotov sur le campement Roms de la Capelette à Marseille.
– Pour Estrosi maire de Nice, il s’agit de mater les gens du voyage et les Roms il suffit pour lui de relever les plaques d’immatriculation des véhicules et de présenter un référé pour pouvoir saisir les véhicules.
– Franck Guiot adjoint UMP au maire d’Ormoy-la-Rivière s’était lâcher sur Twitter au sujet de la mesure prise par le gouvernement facilitant l’accès au travail des Roms. L’adjoint a proposé à ces derniers des emplois de « planteurs de cannabis », de « convoyeurs de fonds » ou encore de « pickpockets sur la ligne 9 du métro », en ajoutant qu’ils « ne savent ni lire ni écrire ».
– Et enfin pour ne pas en rajouter indéfiniment Gilles Bourdouleix député-maire de Cholet a affirmé qu’« Hitler n’en a peut-être pas tué assez ».
Diffamation, haine raciale, appel au meurtre et bien évidemment atteinte à la dignité humaine font partie de ces propos abjects et odieux de la part de ces élus de la république.
Ils sont toujours élus et n’ont jamais été inquiétés.
Des lois existent dans notre pays, elles doivent être mises en application comme on les applique pour toute autre chose. Ou alors, pourquoi pondre des lois si ce n’est pour ne pas les appliquer ?
L’article 24 bis, dit « loi Gayssot » promulgué en 1990, de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, sanctionne l’expression publique, et uniquement cela, des discours négationnistes à savoir la négation de l’ampleur ou de la réalité du génocide juif perpétré par les nazis pendant la 2ème Guerre mondiale. Cette loi existe toujours et est toujours d'actualité !
Dans tous les cas, cela sent mauvais, cela rappelle des heures noires, une époque que je ne souhaite pas voir renaître, à croire, que l’étranger est le seul problème aux difficultés économiques que vivent la France et toute l’Europe ! À croire que le racisme serait la solution !
Est-il vraiment encore nécessaire de débattre de ce sujet, alors que depuis des lustres des mesures ont été prises afin de ne plus vivre ce genre de choses ? De ne plus entendre et lire ce genre de propos ?
En effet, on débat sur des sujets qui posent problème, qui interrogent, qui demandent à trouver une issue, un aboutissement, mais le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme ont déjà été débattus et où des mesures ont été envisagées, pourquoi ne pas se servir de ces lois pour les enrayer définitivement ?
Pourquoi faut-il revenir sur ce qui a été déjà mis en débat et résolu par des lois ?
Serions-nous devenus tout d’un coup frileux face à ces gens qui n’ont rien d’humain ?
Certes, il faut faire connaître qui sont ces gens, ce que représentent réellement leurs propos, leurs gestes, mais de là à occuper tout l’espace médiatique ne serait-ce pas avoir aussi cette volonté de faire oublier les autres sujets qui nous préoccupent ?
Car ce qui m’interpelle, c’est tous ces jeunes qui se rendent aux spectacles de ce Dieudamné, et qui sont prêts à débourser 40 € pour entendre des propos ignobles concernant une religion, un peuple, alors que ces mêmes jeunes ne se rendent pas aux meetings des partis politiques alors que ceux-ci sont gratuits.
Ce qui m’interpelle, c’est cette jeunesse qui au lieu de s’engager pour leur avenir, cette jeunesse qui devrait résister et lutter pour sauvegarder les acquis, préfère s’amuser de propos et de gestes qui n’ont de sens que dans la haine de l’autre.
Ce qui m’interpelle, c’est cette méchanceté, cette volonté de vouloir ignorer l’histoire, une réalité qui fait froid dans le dos, une vérité que nous ne devrions jamais oublier.
Ce qui m’interpelle c’est tous ces gens qui rentrent dans le jeu de la division alors qu’aujourd’hui nous devrions faire face ENSEMBLE aux problèmes qui nous sont posés.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

Roms : “Valls conduit une politique de bouc émissaire”

roms_8_0Le Comité Interministériel de Lutte contre le racisme et les discriminations a conclu que l’année 2012 avait été marquée par un développement des actes et des propos racistes, xénophobes, antimusulmans et antisémites, banalisés car colportés par certains discours publics.
Cette conclusion est le résultat de la politique de Nicolas Sarkozy qui a fait le choix de labourer les terres d’extrême droite, exploitant les peurs, déplaçant la question sociale sur le terrain identitaire, alimentant un racisme « culturel », véritable arme de division massive.
Problème. En s'attaquant une fois de plus aux Roms, Manuel Valls "fait du Sarkozy" et légitime le rejet de l’autre, la xénophobie contre des populations vulnérables et démunies.

Cette politique du bouc émissaire décrédibilise l’annonce du Comité interministériel de renforcer la lutte contre les préjugés et contre le racisme. De plus, le Gouvernement recule sur 2 propositions du candidat Hollande dans la lutte contre les discriminations : le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales et la lutte contre le contrôle au faciès.
Le gouvernement va-t-il laisser la droite faire sa loi sous l’argument que la gauche ne disposerait pas de la majorité des 3/5 au Parlement ? Seuls les combats qui ne sont pas menés sont perdus d’avance. Il est encore temps d’engager la procédure parlementaire pour que les résidents étrangers votent aux élections municipales de 2014.
Quant à la lutte contre le contrôle au faciès abandonnée par Manuel Valls, Marie-George Buffet a déposé une proposition de loi. La majorité pour l’adopter existe.

« Le Pays doit maintenant se rassembler pour rejeter les discours de haine »

Le drame des meurtres de Toulouse et de Montauban prend fin avec l'assaut du Raid.
C'est la fin d'une tragédie. C'est un soulagement pour tous. Mohammed Merah est mort et ne s'expliquera jamais sur les motivations de son geste criminel. J'espère que la lumière sera faite sur la genèse de cette tragédie, et que des leçons en seront tirées.

Nicolas Sarkozy annonce une fois de plus dans l'urgence des mesures dont la pertinence est très discutable. L'essentiel est maintenant que le pays se rassemble pour rejeter les discours de haine, les xénophobies, les stigmatisations. La démocratie doit se montrer plus forte et le débat national doit reprendre ses droits.

Le billet du Jour : Mon combat en tant que militant a toujours été de refuser la xénophobie, le racisme et toutes les formes d’injustice.

Depuis ce Lundi 30 Janvier 2012, un blog intitulé « Opération POULPE » produit des articles qui sont parus sur le blog « Réagir ! Agir ! ». Des articles faisant référence à Alain SORAL, personne qui serait ou qui est proche du Front National.
Me considérant comme une personne sincère et qui n’a rien à cacher, je dois avouer à ma grande naïveté et affirmer que je ne connaissais pas ce personnage SORAL.
Je n’ai fait que reprendre des liens sur d’autres sites qui me paraissaient intéressants à entendre et à voir.
En voici la liste :
http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/martine-aubry-a-paris-y-a-que-des-21083 (25/10/2008)
http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/la-censure-en-france-une-reelle-22579 (24/04/2009)
http://sarkozynews.canalblog.com/archives/2010/05/02/17760987.html (02/05/2010)
http://www.dailymotion.com/video/xh0ghn_alain-soral-entretien-de-fevrier-2011-partie-1-2_news  (Février 2011)
http://www.youtube.com/watch?v=88J3eNAgJgE (22/08/2011)
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/06/09/1571146_censure-en-france-sarkozy-israel-et-les-juifs.html (23/01/2012)
Des articles, comme vous le constatez, qui ont été publiés sur d’autres sites sans pour autant que ceux-ci soient catalogués comme « pro SORAL ».
Des articles qui ne me paraissaient pas être de la propagande antisioniste, pro FN ou je ne sais quoi, mais tout simplement de l’information. N’est-ce pas aussi le but de nos blogs de dire ce que les médias ne disent pas ? Des informations sans aucun commentaire de ma part, sans aucun texte d’appui ou de soutien, chacune et chacun pourra s’en faire une idée personnelle.
Le site « Réagir ! Agir ! » doit- il alors être considéré comme un site appelant à la haine raciale, à l’antisémitisme ?
Je ne le pense pas d’autant que, sur plus de 7.000 articles publiés, seuls ces articles seraient préjudiciables.
Alors, si j’ai pu, en voulant faire de l’information, blesser qui que ce soit, je m’en excuse, j’en suis sincèrement désolé, ce n’était vraiment pas le but.
Avoir retiré ces articles de mon blog « Réagir ! Agir ! » ne signifie en rien vouloir cacher ce que j’ai pu publier, mais tout simplement reconnaître mon erreur de jugement et surtout arrêter cette polémique qui ne peut pas me concerner quand on connaît la réalité de mes engagements.
Je le dis, je l’affirme, mon combat en tant que militant a toujours été de refuser la xénophobie, le racisme et toutes les formes d’injustice.
Le blog « Opération Poulpe » en rajoute aujourd’hui avec des pages écrans de mon site, à croire que je suis devenu l’ennemi public numéro 1 de ce Pays. Faire des copies écran, je sais aussi faire, mais quand il s’agit d’attaquer personnellement une personne, j’essaye au moins de savoir qui elle est et qui elle représente. Je n’ai pas été interrogé sur ces sujets par les auteurs de ce blog.
Donc comme moi, sans savoir, ils publient de l’information d’un site dont ils ne connaissent rien de l’auteur.
Je peux aisément en conclure qu’ils ont reproduit une information sans en connaître l’origine, avec une grande naïveté.
A moins que, dans le contexte actuel, d’autres personnes se soient chargées de me présenter à ces accusateurs.
En plus, je souligne que ce blog « Opération Poulpe » a vu le jour depuis Janvier 2012, serait-ce un simple hasard ?
Pour celles et ceux qui me connaissent, car heureusement pour moi certaines et certains me connaissent vraiment, ils savent combien je lutte tous les jours pour que cette Société change, non pas vers l’extrême droite, mais vers une Gauche radicale. Et je pense sincèrement que le contenu de mon blog personnel le prouve aisément.

Salutations anti-fascistes

Samedi, stop à la République défigurée !

Une cinquantaine de syndicats, associations et partis politiques ont lancé hier la mobilisation nationale de samedi, dans toute la France, contre la « politique xénophobe » du gouvernement et pour défendre la « République défigurée ».
Une vague de colère. Qui ne cesse de croître. Lancé le 5 août dernier, l’appel « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité »  a dépassé hier la barre des 50.000 signataires. « Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile », lancent les signataires qui appellent à manifester demain partout en France. Signe d’une mobilisation qui promet d’être importante : au dernier comptage, quelque 133 villes organisent, aujourd’hui et demain, un rassemblement. « Il y a des citoyens, au-delà même des appartenances politiques, associatives et syndicales, qui ne supportent pas que la France soit salie, que la République soit défigurée », confirmait hier, lors d’une conférence de presse, Jean-Pierre Dubois, le président de la Ligue des droits de l’homme et porte-parole, pour l’occasion, de la cinquantaine d’organisations appelant à ces manifestations.
les expulsions se multiplient

Le Front de gauche se mobilise contre la politique xénophobe de Nicolas Sarkozy !

Empêtré dans les affaires qui touchent son gouvernement, affaibli par son bilan économique et confronté aux mobilisations sur la question des retraites, Nicolas Sarkozy a enclenché cet été, avec le discours de Grenoble, une offensive sécuritaire et xénophobe honteuse. Brice Hortefeux et Eric Besson se livrent à une ignoble chasse aux Roms.
Le projet de retirer la nationalité aux délinquants d’origine étrangère et de revenir sur l’automaticité d’acquisition de la nationalité française à 18 ans pour les enfants nés en France mais de parents étrangers constitue une régression démocratique majeure, une attaque contre les principes mêmes de la République où tout citoyen est égal devant la loi. De plus en plus impopulaire et illégitime, le pouvoir en place cherche à désigner des boucs émissaires en amalgamant immigration et délinquance.
Les organisations du Front de Gauche (Parti Communiste Français, Parti de gauche, Gauche Unitaire) appellent à participer massivement aux nombreuses manifestations et rassemblements organisés dans toute la France le samedi 4 septembre, dans le cadre de l’appel citoyen « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité ». A Paris, comme dans d’autres villes de France, elles défileront ensemble sous une banderole commune du Front de Gauche.
Pour défendre les droits et les libertés démocratiques, il y a urgence ! Tous dans la rue le 4 septembre !

APPEL CITOYEN – Face à la xénophobie et à la politique du pilori : Liberté, Egalité, Fraternité

Ce texte d’appel, signé par plus de 50 organisations, réagit aux mesures gravissimes qu’envisagent Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Par ses propos et par ses actes sécuritaires, la droite tente de modifier le débat politique de la rentrée et d’étouffer la contestation sociale. Plus que jamais, en perspective du rassemblement du 4 septembre, 14 H place de la République à Paris et de la grande journée d’actions du 7 septembre, il nous faut mener de front la mobilisation pour les libertés et les retraites,

Pour la coordination Eric Corbeaux
Voir la liste des organisations :
http://www.pcf.fr/spip.php?article4983

Signez en ligne !
Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc.
Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.
Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires. Ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de la justice et à l’individualisation des peines.
La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».
Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.
Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.
Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140eanniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

Signez la pétition en ligne à l’adresse suivante : http://nonalapolitiquedupilori.org/

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :