Violences/Mayotte : « situation explosive face à l’intransigeance du patronat »

A Mayotte, le mouvement contre la vie chère s'élargit et se durcit. Au milieu des interpellations et des arrestations de manifestants par les forces de l'ordre, un homme est mort et d'autres ont été blessés. Ces violences doivent cesser au plus vite avant que les victimes ne se multiplient !
Pourtant, les revendications portées par le mouvement actuel sont légitimes. Comme le PCF le réclame depuis le début du conflit, le gouvernement doit sans tarder peser en faveur de l'ouverture de véritables négociations et apporter des solutions aux problèmes de cherté qui touche la population mahoraise.
Les habitants de Mayotte ne doivent pas être considérés comme des citoyens de seconde zone. Alors que la situation devient explosive face à l'intransigeance du patronat et des pouvoirs publics, la négociation est le seul passage permettant la détente sociale.

NON A LA VIE CHÈRE… STOP AU RACKET ! Gaz, électricité, carburant, produits alimentaires…

Alors que les salaires et les retraites stagnent le gouvernement laisse flamber les prix pour augmenter ses recettes fiscales. Il a augmenté les tarifs du gaz de 15% et décidé d’une nouvelle hausse de 5% au 1er avril 2011. Cela fera 20% en deux ans. Entre le 15 août 2010 et le 1er janvier 2011, les tarifs de l’électricité ont été majorés au total de 7%. La presse annonce de nouvelles augmentations d’au moins 5% par an.
Cela représente un prélèvement très lourd sur notre pouvoir d’achat, 200 euros en moyenne pour les ménages se chauffant au gaz. Des millions d’entre nous sont contraints de se priver sur le chauffage. Ces augmentations plombent l’activité économique.
Cette ponction sur le monde du travail ne se justifie en rien en termes d’investissement et d’intérêt public.
EDF vient de rendre public un profit (avant provisions) de 4 milliards d’euros dont 2 vont être distribués aux actionnaires. GDF-Suez annonce un profit de 4,6 milliards d’euros dont 3,9 seront distribués en dividendes. Voilà où passe l’argent de nos factures depuis la privatisation! Le prétexte des cours mondiaux des prix du gaz ne tient pas non plus, ils baissent.
Continuer la lecture de « NON A LA VIE CHÈRE… STOP AU RACKET ! Gaz, électricité, carburant, produits alimentaires… »