video


Le billet du jour : Dénoncer la violence, c’est un devoir , la laisser se développer par ruse politique c’est un crime !

clement-meric

MOI_pClément Méric, assassiné par la haine, par des racistes, par des gens qui ne vivent que pour la violence.
Un militant antifasciste est mort. Mort pour avoir défendu ses idées, mort pour combattre la bête immonde qui propulse ces idées de haine et de violence, mort parce que nos politiques ont tout fait pour que ces idées d’extrême droite soient banalisées.
Les médias également en portent une lourde responsabilité en invitant régulièrement sur leurs plateaux la Marine et autres compères du FHaine.
C’est de la colère, du dégoût, de l’indignation, une honte pour notre pays que de voir ce genre de choses se passer.
Dédiabolisé par l’UMP, par cette droite décomplexée, par les médias en faisant l’amalgame avec l’extrême gauche alors que les idées sont totalement opposées.
D’un côté le souci de l’humain, des valeurs de justice, de solidarité, de fraternité, d’égalité, et de l’autre la haine, la violence, rien de comparable !
Pourtant ces actions meurtrières étaient prévisibles suite aux manifestations contre le mariage pour tous. Nous les avons vu ces fascistes violents narguer et provoquer la police, nous les avons vu frapper à coups de pied celles et ceux qui manifestaient pour cette loi.
Barjot avait promis du sang, en voilà !
Nous les voyons régulièrement de noir vêtu, le crâne rasé jouant le rôle de service de sécurité lors des déplacements de cette Marine.
On a diffusé de nombreux documentaires sur ces groupes, montrant leur détermination, leur entraînement, à croire que certaines images ne sont pas enregistrées par les humains que nous sommes.
Il faut interdire ces groupuscules, dénoncer leurs idées pros nazies, et cela sans se poser la question si cela est démocratique ou pas. Ces gens sont des assassins, ce n’est pas la première fois que cela arrive. Ils sont contre les libertés, contre la démocratie, contre nos idéaux républicains.
Il nous faut tout mettre en œuvre pour proposer un modèle social plus cohérent et lisible aux Français qui sont inquiets et non les pousser à aller vers le FHaine ou autres groupuscules factieux.
Expliquer et agir sont les deux actions prioritaires que doivent engager tous les démocrates pour mettre un terme à ce climat et éviter que des citoyens partent dans les extrêmes.
On a le droit d’avoir des convictions, mais on n’a pas le droit de tuer quelqu’un pour ses convictions.
Une société qui ne peut plus protéger ses enfants n’est plus une société, elle est perdue.
Il faut dissoudre ces groupes, mais ce ne sera pas la situation idéale, car même dissous, les idées morbides que ces groupes véhiculent existeront toujours. La solution n'est pas là, la solution serait déjà de vivre dans une société harmonieuse et plus juste ; la violence ne vient pas de nulle part. Il y a des idéologues dans ces groupes extrémistes, mais ils réussissent à recruter parce que la société est malade. Pensez-vous que des jeunes biens dans leur vie iraient perdre leur temps et leur jeunesse dans ces groupuscules d'un autre temps, je pense que non. C'est là que la politique aurait un rôle fondamental à jouer. Même si dissoudre est déjà faire un pas, dissoudre ne changera rien, c'est juste plus facile que de changer la vie des gens en souffrance.
C'est un meurtre politique. D'une sauvagerie inouïe.
Clément Méric a été assassiné pour ses opinions antifascistes et libertaires.
Dénoncer la violence, c'est un devoir, la laisser se développer par ruse politique c'est un crime.
Que les auteurs de cet assassinat soient durement punis.


EXCLUSIF. Élection présidentielle au Venezuela : Nicolas Maduro vainqueur selon les premiers sondages à la sortie des urnes.

Venezuela's acting President and presidential candidate Nicolas Maduro attends a ceremony in CaracasINTERNATIONAL – Un mois après la mort d'Hugo Chavez, les Vénézuéliens votaient dimanche 14 avril pour choisir le futur président du riche pays pétrolier.
Selon les premiers sondages réalisés à la sortie des urnes par l'institut International Consulting Services, c'est Nicolas Maduro, candidat adoubé par l'ancien président avant sa mort, qui arrive sans surprise en tête du scrutin.
Dimanche à 14 heures (heure locale), l'ancien chauffeur de bus, président par intérim, a recueilli 52,8% des suffrages exprimés, contre 46,1% pour Henrique Capriles, son principale adversaire.


Réveil de ce matin : Clip de Brav : Prolétariat (paroles et vidéo)

Paroles de Brav : Prolétariat

Aucun de vous ne pourra dire le contraire, notre histoire est dans le mur
Je ne serais rien sans le Secours Populaire, c’est sûr
À terre comme d’habitude, venu ber-ger l’amertume des prolétaires
Exclus, ici l’espoir s’épelle P.M.U.
Issu des pauvres, ma rancœur est légitime
Je suis aux bourgeois ce que les noirs sont aux skins
Aussi sincère que les paroles d’un alcoolique
J’évacue mon fardeau en remplissant des vers
Oublie l’amour, il n’y a pas de serrure à cette porte
« L’argent ne fait pas le bonheur », de peur que les clodos se révoltent
Comme le pouvoir d’achat, ma race en chute libre
Si la faim fait des déterminés, je chante encore le ventre vide
De force, ils maintiennent nos têtes sous l’eau
Leurs poches débordent quand s’enlisent les minima sociaux
Prolo bien sûr, nos portes sont closes
Les Restaurants du Cœur sont le paradis des pauvres
De la France, j’en suis la face cachée
Résidents ou entassés dans d’immenses tess
Sans argent ou affamés, noyés dans les dettes
Constamment ignorés même si on mendie de l’aide
Je suis ce qu’ils appellent un déchet à qui on lance des miettes
Inexistant, méprisé, blanc, arabe ou nègre
Évidemment le décès, c’est ce qu’ils nous souhaitent
Ils devraient s’en inquiéter
Prolétaire, marche ou crève

Prolétariat, des rats, des sous-hommes
Prolétariat, c’est ce que nous sommes
Prolétariat, rejetés par le reste du monde
Dans ces tours qui nous emprisonnent
Prolétariat, des braves, des bonshommes
Prolétariat, c’est ce que nous sommes
Prolétariat, méprisés par le reste du monde
On a appris à se relever seul

(suite…)


TRÔNE : Programme d’échecs redoutable !

http://www.dailymotion.com/video/xgy8f8_trone_fun#from=embed

L'histoire de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, un micro-organisme humanoïde qui s'est implanté au sein du giga disque dur du système politique français afin d'en prendre le contrôle total le 16 mai 2007 pour y insérer un cyber programme d'échecs redoutable !

Il faut montrer, dire et redire, il faut qu'il s'en aille ! N'hésitez pas à répéter, à ressasser, car de dire et redire c'est éducatif !


Les vœux pieux de Nicolas Sarkozy pour l’année 2011

Cette vidéo irrespectueuse pour le chef de l’État français, ouvre le bal des canulars politiques, mais n’a pas duré longtemps sur le site de partage de vidéos Dailymotion, où elle a été retirée rapidement. Nicolas Sarkozy s’y excuse pour les réformes antisociales qu’il a entreprises, avant de déclarer qu’il ne s’agit que mensonges imaginés avec Laurence Parisot…
Une voix double le président de la République dans cet exercice satirique, avec l’image des vœux présentés aux Français l’année dernière. Ce vilain canular est signé Franck Mouly, membre de la direction nationale du PCF et prélude bien des assauts que vont se livrer nos hommes politiques juste avant les élections présidentielles de 2012
.

Malgré une charge politique sans rapport avec celle de la brigade légère, les internautes s’amuseront sans doute du ton assez juste de cette vidéo, où l’art de la volte-face fait office de constance dans l’action…


La politique française provoque l’hilarité au Parlement européen

On peut aimer l’humour bien noir et ne pas avoir envie de rire jaune en regardant ce député européen qui a bien raison de se payer la tronche des boeufs et des moutons effrayés par l’idée d’une grève générale.
Ne battons pas en retraite devant l’arrogance du gouvernement.
Rira bien celui qui rira le dernier…