Le billet du jour : Présent et jamais anonyme, toujours le visage découvert.

A l’anonyme (quel courage !),
Oui, quel courage pour écrire anonymement, il faut vraiment être de ces gens qui n’ont aucune conviction pour se cacher et dire du n’importe quoi.
Dans mes commentaires sur mon blogue, j’ai de ces gens qui écrivent anonymement, ou encore qui laissent uniquement des initiales, à chaque fois je fais remarquer qu’il serait beaucoup plus sain de mettre son nom au complet.

Des propos non injurieux ou blessants y sont écrit, alors je fais apparaître. Je peux comprendre l’anonymat mais dans ce cas, il faut avoir le courage de dire, de dire ce qui peut se lire entre ces lignes.
Alors, je vais répondre à cette, ou cet anonyme.
D’abord, personne ne fait l’unanimité et heureusement !
Ensuite avant de dire des choses, il faut être renseigné, et surtout entendre les deux sons de la cloche sonner.
Trop facile dans le cas contraire.
1°) Les municipales : Oui, Philippe MARX n’était pas désiré sur la liste de Monsieur CASONI, pas désiré par une minorité. Il faut le savoir.
Et pour cause, Philippe MARX était contre l’implantation d’un super marché LECLERC sur Cantebonne.  Philippe MARX est commerçant dans la ville basse au centre-ville et comme il se doit, en étant contre cette implantation, Philippe MARX défendait son outil de travail.
N’avait-il pas ce droit ? D’autant que c’est un projet qui venait de l’ancien Maire de la ville, et à l’époque le Maire actuel était contre. (Vous faut-il des preuves ? J’ai ce qu’il faut.)
Et pour cause, Philippe MARX représentait le Parti Communiste Français puisqu’il est le secrétaire de la section de Villerupt, cette section qui a tant donné pour faire connaître et reconnaître certains de ses adhérents ou ex adhérents.
Mais malgré, cela, parce que Philippe MARX fait de la politique, oui de la politique, et pas de l’électoralisme, il a fait campagne lors de ces municipales, campagne pour battre l’ancien Maire et faire gagner le nouveau.
Et vous l’anonyme ! Avez-vous fait cette campagne ? Si oui, c’était par convictions ou par intérêts ?
2°) Les Cantonales : Il faut appeler un chat un chat, pas de forcing, néanmoins un souhait d’avoir un candidat représentant l’étiquette que je représente, celle du PCF et du Front de Gauche, car vous savez, que je suis adhérent Communiste depuis 40 ans, et je le suis toujours.
Et puis notons également, que ma candidature était la bienvenue parmi les militants communistes du canton.
Néanmoins, une nouvelle fois, j’ai préféré me retirer après une négociation afin de faire gagner le candidat qui se rapprochait un peu plus de mes idées et valeurs.
J’ai fait campagne, et distribué des tracts en faveur de ce candidat.
Disons, que j’ai respecté la démocratie, celle qui avait choisi le CANDIDAT.
Et vous l’anonyme ! Avez-vous fait cette campagne ? Si oui, c’était par convictions ou par intérêts ?
Vous savez, donner une image qu’une personne n’a pas, c’est facile, plus facile que de dire ce qu’elle est vraiment.
Certes je ne suis pas parfait, mais qui l’est ? Certes, j’ai mon caractère, mais qui n’en a pas ? Certes, je suis parfois brusque et impatient, mais comment ne pas l’être dans cette société où le partage, la solidarité n’existe plus ?
Dans tous les cas, je reste avec mes convictions au-devant de la scène, je n’ai pas peur de me battre et surtout, quand je le fais ce n’est pas dans l’anonymat. Pourtant, j’ai un commerce !
Aujourd’hui, c’est moi le candidat PCF/Front de Gauche pour la 3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle, candidat élu démocratiquement par un vote interne.
Acté par le Comité Départemental du PCF, acté par le Front de Gauche (qui dit mieux ?).
On verra, si celles et ceux que j’ai soutenus pendant toutes ces années pour des raisons politiques le feront ?
On verra, si comme moi, celui que j’ai soutenu et accompagné pendant des années, respectera
la démocratie comme je l’ai fait ?
Parce que, quoique l’on puisse dire, pour les municipales, avec mes amis, il y aurait pu y avoir une liste émanant du PCF, elle n’a pas vu le jour, parce que nous voulions à tout prix que la municipalité change. Et si nous avons fait ce choix, c’était pour les Villeruptiennes et les Villeruptiens. Pour que Villerupt ne devienne pas une Ville sans vie.
Aux cantonales, j’aurais pu maintenir ma candidature, mais qui aurait gagné ?
Donc, par conviction, pour des raisons politiques et pour faire gagner celui qui représente le plus mes idées, je me suis d’une part effacé, et d’autre part écarté.
On verra, pour les élections législatives, si la réciprocité va exister. J’en doute !
Néanmoins, Madame ou Monsieur l’anonyme, Philippe MARX n’a aucune leçon à recevoir, aucune, car dans le combat politique, et la présence sur le terrain, Philippe MARX a toujours été présent et bien présent. Il l’est encore !
Présent et jamais anonyme, toujours le visage découvert.
Dans ma vie de militant, je dispose moi aussi d’un bilan, et croyez-moi, il est bien fourni.

novembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :