Le capitalisme de connivence, c’est quoi ? Une petite leçon avec le Libor

Ce capitalisme de copinage (crony capitalism) qui pourrit les lois du marché et que les incultes assimilent à tort au libéralisme.
Truquage du Libor et autres petites ententes entre amis :

http://www.youtube.com/watch?v=XSq-BRFRYdE

Profits fabuleux des banques et des entreprises du CAC 40 : mais où passent ces centaines de milliards ?

«Société Générale : profit multiplié par six » titre le journal financier « Les Echos » du 17 février. Le journal annonce aussi que le résultat de la banque BNP-Paribas est le plus important de son histoire, légèrement supérieur à son année record de 2007. Le PDG lui-même vient d’annoncer qu’en 3 ans les fonds propres ont doublé, passant à 68 milliards d’euros. Ainsi cette banque avoue avoir engrangé en 1 an 34 milliards de plus que l’année précédente !
Comme la Société Générale, elle a multiplié son profit par 6 !

Dans les banques françaises, 1 984 400 000 EUROS de bonus pour les traders !

Le rapport de Michel Camdessus, dévoilé vendredi 14 janvier, offre un éclairage édifiant sur les rémunérations versées au titre de l’exercice 2010, qualifiées de « salaires hors normes proches d’une participation aux résultats de l’entreprise ».
Les activités de financement et d’investissement des banques françaises ont consacré aux bonus une enveloppe totale proche de 3 milliards d’euros, hors charges sociales. Les deux tiers de cette somme ont été captés par les 8.200 professionnels de marché soumis au contrôle de Michel Camdessus, qui ont reçu un bonus moyen de 242.000 euros.
Mais ce chiffre cache des écarts spectaculaires, comme le montre l’analyse des 100 plus grosses rémunérations dans les 4 banques qui regroupent 99 % de l’enveloppe totale (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis).
Ces 400 professionnels, âgés de 41 ans et affichant 9 ans d’ancienneté en moyenne, sont surtout basés à Paris (40 %), Londres (26 %) et New-York (16 %). Leur bonus varie de 0,1 million à 10 millions d’euros.
Mais dans l’une des 4 banques, les 100 traders les mieux payés ont tous touché au moins 1,7 million d’euros, et 50 ont perçu au moins 2,5 millions d’euros.
Les plus hauts bonus n’ont pas reculé par rapport aux années fastes de 2006 et 2007, mais la part versée en cash a reculé.
Le rapport analyse aussi le rapport entre bonus et salaire fixe. Pour les 400 plus gros bonus, ce multiple s’établit à 11 en moyenne.
De plus, 200 traders affichent un bonus au moins égal à 6 fois leur salaire fixe, dont 10 traders qui ont touché au moins 50 fois leur salaire fixe.
Enfin, un trader a touché en bonus près de 100 fois son fixe !
Face à de tels écarts, Bruxelles a récemment décidé (dans la directive CRD3) que chaque banque devrait désormais déterminer un plafond pour ce multiple. Au risque de les pousser à augmenter encore les salaires fixes…
octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :