Manuel valse avec le Sarkozysme (bis repetita)

Et boom ! C'est reparti. Manuel Vals le « transgressif » nous donne une nouvelle leçon de modernisme. Cette fois, c'est l'immigration avec l'instauration de quota. On a de la chance, d'habitude c'est la sécurité.
Le gaucho-sarkozyste a encore frappé. Pas sur les banques, ni sur les marchés financiers, encore moins sur la banque centrale européenne! Que les riches se rassurent, quand Manuel Valls modernise à tour de bras, c'est pour frapper sur les plus faibles.
Et pourtant une remarque : plus la société devient sauvage à l'encontre des immigrés, plus elle devient sauvage à l'encontre du grand nombre des travailleurs. Plus les marchés financiers sont en sécurité, plus le jeu de la droite, et de Manuel Valls, consiste à augmenter l'insécurité sociale des travailleurs.
A la suite de Zemour et autre soit-disant provocateurs, Manuel Valls nous confirme que son anti-conformisme affiché n'est en réalité qu'un anti-humanisme assumé.

Manuel Valls fait la promotion de la retraite individuelle par points sur « France Inter »

Le matin du 6 juillet, Manuel Valls est sur « France Inter ». il s'agit de cet homme qui se dit socialiste, dirige une commune, Evry, très populaire par sa composition et parle parle parle…bien d'ailleurs ,sans émettre le moindre doute . Il est très sûr de lui.
Et très ambitieux.
Un homme qui a les dents très longues et qui ne cessent de pousser.
Une sorte de nouveau Rocard, l'homme qui a lancé les "réformes " des retraites grâce à son livre blanc …il y a déjà bien longtemps.
Et voulait nous fourguer la taxe carbone il y a peu.
Sur « France Inter », le 6 juillet, Manuel Valls a , bien sûr, claironné qu'une réforme des retraites  était nécessaire, indispensable.

Continuer la lecture de « Manuel Valls fait la promotion de la retraite individuelle par points sur « France Inter » »

Eau Trouble et affaires obscures dans le monde de DSK

Non, Dominique Strauss Kahn, compte tenu de son parcours ne doit pas être le candidat du parti socialiste à la prochaine élection présidentielle. Oui,  sa présence à la tête du FMI le discrédite à porter les couleurs de la gauche pour la présidence de la République. Non DSK ne pourra pas réunir les suffrages des électeurs de gauche.  Mais comment peut-on être de Gauche et envisager de voter pour un candidat qui a été soutenu par les mercenaires financiers de toutes les places boursières du monde pour piloter un organisme entièrement dévoué au service du capitalisme sauvage et des fonds de pensions ? Le FMI comme tout le monde le sait est une des organisations internationales la plus injuste envers les peuples les plus démunis. Faut-il rappeler qu’Il a abondamment financé l’installation de dictatures dans les pays du Sud, notamment en Argentine, au Brésil, en Indonésie, au Nigéria, aux Philippines, en Thaïlande etc.… En outre, ses exigences souvent soudaines de remboursement immédiat de prêts ont à plusieurs reprises contraints des États déjà en grandes difficultés à sacrifier leur avenir en dévaluant leur monnaie et en fermant écoles et hôpitaux. Beaucoup de grandes voix dans le monde l’accusent à juste titre d’avoir provoqué, par l’oppression et la famine, plusieurs millions de morts en un demi-siècle.

Continuer la lecture de « Eau Trouble et affaires obscures dans le monde de DSK »

Mélenchon : “Zemmour n’est pas un raciste, c’est un brillant intellectuel”