Carmaux/Hollande : “Comment parler de Jaurès quand on fait la politique de Gattaz ?”

ob_5205d4_jean-jaures-au-pre-saint-gervaisIl y a tout juste 110 ans, Jean Jaurès, qui entamait les 10 dernières années de sa vie, couchait sur le papier le premier éditorial du journal l'Humanité intitulé "Notre but". Quel était celui de François Hollande aujourd'hui à Carmaux ? Après la déroute des municipales, la première sortie présidentielle, à Clermont-Ferrand, a été ruinée par l'affaire Aquilino Morelle. Aujourd'hui, le déplacement dans le Tarn ne fera pas oublier le programme de stabilité, sitôt achevé le conseil des ministres, envoyé à la commission européenne. Nous viens alors une première pensée de Jaurès, "Non, la trahison n'est pas la condition suprême du pouvoir. Elle n'est pas la loi souveraine des démocraties".Sur un point, et un seul, le Président a rendu hommage au grand homme, "quand les hommes ne peuvent pas changer les choses, ils changent les mots". Les feuilles du discours du Bourget envolées aux quatre vents du traité Sarkozy-Merkel, de la rigueur budgétaire, du dogme des 3% et du dynamitage des services publics et du marché du travail, François Hollande a donc changé le mot de "socialisme" par "compétitivité", et celui de "changement" par "renoncement".
Depuis son élection, et bien avant en vérité, François Hollande "est tombé, de cascade en cascade, dans ce bassin stagnant" d'où il pense pouvoir rendre hommage à Jaurès alors qu'il fait la politique de Gattaz.

Reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers

Le temps est venu de reprendre le pouvoir sur nos vies, et pour cela, nous voulons demain un gouvernement qui combattra le diktat financier des banques et des marchés.

  • Changer les missions de la banque centrale européenne pour une politique monétaire en faveur de l'emploi et du développement des services publics.
  • Mettre sous tutelle les banques qui spéculent et créer d'un pôle public financier permettant de réorienter les critères du crédit vers la production utile, l'emploi, l'innovation et la révolution écologique.
  • Abolir les privilèges fiscaux, notamment les 30 milliards d'euro d'exonération des entreprises et taxer les revenus capital au m'me niveau que ceux du travail.

Spécial investigation – Monde Arabe l’onde de choc

 

Reportage Canal+ sur les révolutions arabes qui met en évidence que rien n’est dû au hasard, la propagande se met en marche. Après enquête, les auteurs concluent à une déstabilisation du monde arabe, plus qu’une vague démocratique, un nouvel ordre se dessine et l’occident semble être aux commandes.

 

70 personnes interpellées sous les fenêtres du dîner du “Siècle”

Le Siècle est un club qui s’évertue à rassembler les personnes influentes de l’oligarchie française issus des différents lieux de pouvoirs : politique, industriel, financier et l’intelligentsia médiatique. La synergie de ces différents domaines d’activités crée un effet levier favorable à la préservation des intérêts de cette minorité agissante.
Ce choix n’est pas anodin puisque le gratin de l’ oligarchie des talents (Sciences, littérature, les arts, le sport, les disciplines universitaires, les femmes et hommes d’exception, les grands humanistes, les forces vives de la société civile…) n’exerçant pas une influence directe ou indirecte pour formater la société et modeler les mentalités ne sont pas conviés.

Ce mercredi 26 janvier 2011, sur instruction du Préfet de Police, agissant lui même sous tutelle de l’exécutif, les forces de l’ordre ont procédé aux interpellations d’une soixante dizaine de contestataires indignés et rassemblés sous les fenêtres des honorables invités du dîner du Siècle [1]. Ces interpellations sont devenues maintenant la norme à chaque rassemblement mensuel des dissidents politiques à notre régime national post-républicain. [Toutefois un régime républicain "équilibré" n’est jamais pleinement démocratique. C’est un condensé de démocratie, d’oligarchie et de monarchie.]
Déjà le mois dernier, l’ interpellation de plusieurs dizaine de personnes était à déplorer.[2] La presse dominante reste étrangement discrète sur ces interpellations empreintes d’une réglementation d’exception. Quelques journaux brisent néanmoins la glace, saluons-les pour leur courage et leur professionnalisme.
A quand une synergie des peuples pour un meilleur respect de notre cadre vie, un renforcement de nos conditions de vie, une hausse de notre niveau de vie ? Ce qu’une petite minorité agissante, jalouse de ses privilèges, peu faire, le peuple, les forces vives de notre pays peuvent le faire dans l’intérêt de tous !
[1]http://www.leparisien.fr/paris-75/a…
[2] http://www.lexpress.fr/actualites/1…

70 personnes interpellées sous les fenêtres du dîner du Siècle

L’indécence au pouvoir : MAM offre l’aide sécuritaire à la Tunisie

MAM offre l'aide sécuritaire à la Tunisie

A ce niveau, on ne sait plus quel mot employer : connerie ? incompétence ? ignorance ? Comment Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères de la République, intervenant dans le cadre solennel de l'Assemblée nationale en lisant un texte écrit d'avance, a-t-elle pu proposer une coopération sécuritaire à la Tunisie au moment où les morts se comptent par dizaines ?

L’insécurité sociale

Extrait du documentaire de Pierre Carles traitant de Pierre Bourdieu.
Loïc Wacquant était élève de Pierre Bourdieu, il travaillait à l’époque entre la France et les Etats-Unis.
Il livre ici une analyse de la précarité supposée organisée par le pouvoir. Qu’en est-il 20 ans plus tard ?

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :