Egigeons que la parole donnée soit respectée !!!! NON A LA RATIFICATION DU TRAITÉ BUDGÉTAIRE ! Mobilisation !

Il y a un peu plus de 100 jours, le peuple de gauche a viré SARKOZY, oui viré, non pas pour virer un homme mais pour avoir choisi de mettre en place une autre politique.
Qu’en est-il aujourd’hui ?
Alors qu’il disait « chacun sait que si je suis demain président de la république il y aura renégociation du traité », et il ajoutait : « que l’austérité ne sera pas la seule norme, la seule règle, que la croissance sera portée » (voir vidéo dans l’article ci-dessous « François Hollande cuit en seulement 100 jours ».
Aurait-on à faire à ce qu’il appelle un président normal ? Faut croire puisque depuis des lustres on nous promet, mais on ne réalise pas.
Paroles données, mais paroles non respectées.
Il n’y a pas une minute à perdre : dans cinq semaines, six au maximum, le Parlement sera saisi du projet de loi ratifiant le TSGC.
Cette ratification ouvrira en France, les mesures d’austérité, auxquelles dans tous les domaines, salaires, Sécurité sociale, retraites, droits collectifs, emploi etc… etc… seront mis en causes.
Avons-nous changé l’homme pour un même résultat ?
Si oui, il fallait garder le « Sarko … » !!!!
Si non, il faut nous bouger, démontrer que le peuple de France ne veut pas de cette politique d’austérité, que le peuple de France tient à sa dignité, que nous ne sommes pas des moutons de panurge, mais un peuple révolutionnaire, celui qui tant d’années a été une référence, LA référence.
Alors peuple de France, peuple de gauche, obligeons celui qui a tenu des promesses à les tenir, obligeons celles et ceux qui avec les mots nous feraient rêver à nous faire rêver, obligeons celles et ceux qui nous disent, de faire.
Rien n’est fatalité, tout ce qui se passe aujourd’hui a été provoqué par les politiques successives du grand capital, cette volonté de voir les peuples revenir au temps du moyen âge.
Tous les acquis sociaux ont été rogné, à un tel point qu’aujourd’hui il nous reste que le trognon à manger, il nous reste que les yeux pour pleurer.
Évitons cela, c’est encore possible !
Obligeons celui qui a fait des promesses à les réaliser en demandant que ce soit le peuple qui décide et non les parlementaires, car ceux-ci nous représentent parce que nous les avons choisi, ce qui ne veut pas dire qu’ils ont ce droit de choisir pour nous.
NOUS AVONS TOUJOURS NOTRE MOT A DIRE !
MOBILISONS-NOUS !
EXIGEONS un référendum populaire !
Disons avec force :
NON A LA RATIFICATION DU TRAITÉ BUDGÉTAIRE !
Cela s’appelle tout simplement « Place au Peuple », car le peuple doit avoir toute sa place, car le peuple, c’est la majorité.
Agissons ensemble pour bloquer le traiter budgétaire européen, préparons une manifestation nationale unitaire, pour démontrer que nous ne voulons plus subir, où pour une fois, nous serons toutes et tous dans la rue pour EXIGER !

Le billet du jour : Dis moi SARKOZY, ça fait quoi d’être licencié par les Français ?

Voilà, le peuple de gauche est heureux ! SARKOZY c’est fini ! SARKOZY est parti ! La mission de la Gauche est accomplie !
Mais, parce qu’il y a forcément un mais, est-ce que tout est fait ? Est-ce que cela sera parfait ?
Non ! Il faudra être vigilant, exiger que nos acquis volés soient retrouvés.
Que la retraite à 60 ans soit récupérée !
Tout n’est pas gagné ! Il faudra, encore, et encore lutter, il faudra, encore, et encore manifester, pour notre santé, pour nos écoliers, pour nos retraités, pour nos ouvriers, pour notre dignité.
Chasser SARKOZY a été un rêve, chasser SARKOZY était devenu une finalité, chasser SARKOZY, c’est chasser les inégalités, certainement une austérité, c’est retrouver une certaine liberté, une fraternité, c’est pouvoir se rassembler pour enfin crier LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ et SOLIDARITÉ.
C’est revenir à nos valeurs de la République, c’est pouvoir redire que je suis fier d’être Français, partagé avec les immigrés, réduire la pauvreté, mettre au pas les banquiers et les financiers, retrouver cette envie de me lever pour aller travailler, mais pour cela nous devons rester des révoltés.
Indignés nous l’avons été, espérons avec force, que cela est terminé.
Ce n’est pas le grand soir, mais un petit espoir.
Aujourd’hui, nous devons exiger de donner « Place au Peuple », nous devons exiger que tout soit mis en œuvre pour « l’Humain d’Abord », et si cela ne suffit pas, il faudra tout recommencer.
SARKOZY c’est fini, mais la vie continue, nos soucis ne sont pas accomplis, il faudra être attentif et se dire, même si nous sommes de Gauche, il ne faudra pas toujours dire « OUI ».
Ça y est, j’ai rangé ma banderole, notre banderole « UN RUBAN ROUGE POUR DIRE NON A SARKOZY », je l’ai mise dans mes archives, dans ma remise, mais il faudra certainement en créer une autre, et réfléchir à ce que nous allons écrire.
Une nouvelle ère commence, une nouvelle fois il faudra nous organiser pour qu’HOLLANDE respecte ses promesses.
J’ai voté « RÉVOLUTION CITOYENNE », car je reste persuadé, que nous avons tout intérêt à encore bouger, que cette victoire appartient au peuple de gauche, appartient aux citoyens.
SARKOZY est parti, mais tout n’est pas fini !
Dis moi SARKOZY, ça fait quoi d’être licencié par les Français ?

Le billet du jour : Pour que le monde du partage remplace le partage du monde.

Le vote n’est pas une mode, le vote n’est pas un jeu, le vote est un droit, un devoir, un choix qui dure des années.
Le vote doit être un acte qui soit garant de nos valeurs Républicaines.
Liberté, Égalité, Fraternité et Solidarité sont des mots pour lesquels des femmes et des hommes sont morts.
A chaque élection, on nous parle du vote utile, le seul vote utile, c’est le vote pour changer.
Changer catégoriquement les choses.
Tergiverser ne sert à plus rien.
Aujourd’hui, il s’agit de prendre nos responsabilités, et de tout faire, absolument tout faire, pour changer cette société où il n’y a que l’argent qui compte.
« L’Humain d’abord ! » « Place au Peuple ! » Ne doivent pas rester que des mots !
Ils doivent se traduire dans la réalité de tous les jours.
Changer fondamentalement les choses, n’est plus utile, mais indispensable, une nécessité pour notre avenir, et l’avenir de notre jeunesse.
« Dans tout État libre, le premier soin, au moment où l’on va consulter la nation, est d’ouvrir toutes les voies par lesquelles peut arriver la liberté ».
Aujourd’hui, c’est nous, le peuple qui doit ouvrir toutes ces voies de la liberté, c’est nous qui devons exiger par notre vote, par les urnes, notre volonté de ne pas redevenir ESCLAVE, de vouloir rester des « Humains », rien que des humains, des humains dignes de ce nom, des humains respectables, des humains qui ne demandent qu’à vivre décemment.
Voter c’est aussi dans ces moments se révolter, dire NON !
Voter, c’est une révolte silencieuse, mais si le peuple arrive à retrouver sa liberté, sa dignité, voter sera devenu bruyant, efficace, et cela sans faire couler de sang.
Pas de vote utile, pas de votes aux intérêts électoraux, mais un vote radical pour un réel changement, un changement voulu par le peuple, et pour le peuple.
Citoyens libres, nous sommes, citoyen libre, vous êtes, citoyen libre, tu es, citoyen libre, je suis, profitons de ce moment qu’est le vote pour influencer, pour diriger, pour mettre en place une autre politique, une politique de partage, une politique où toutes et tous doivent profiter.
Dressons le poing, votons pour cette transformation radicale, votons pour un réel bouleversement, pour une fois votons par exigence, votons pour ce Front de Gauche qui appelle à la révolution citoyenne, qui appelle a une 6ème République, pour que le monde du partage remplace le partage du monde.
Dans 23 jours, profitons de l’occasion qui nous est donnée, profitez de l’occasion qui vous est donnée pour nous révolter, pour dire tout simplement, ça suffit !
Nous voulons rester des humains, des humains vivants, bien vivants.
RÉSISTE, RÉSISTONS, RÉSISTEZ, c'est nous, la majorité !

France 2 : « Mélenchon a fait la preuve que le FdG est la garantie de la victoire »

Ce soir, dans l'émission « Des paroles et des actes » sur France 2, Jean-Luc Mélenchon a fait la démonstration que le Front de gauche est un acteur incontournable des présidentielles et législatives. Jean-Luc Mélenchon, candidat commun du Front de gauche à l'élection présidentielle est le seul candidat qui propose aux millions de Français-e-s de rompre avec l'austérité ultralibérale, la soumission aux marchés financiers et l'injustice sociale.
Dans tout le pays, des milliers de militants, de voisins de quartier, de collègues de travail, d'étudiants, de militants associatifs, de jeunes salariés précaires ont regardé ensemble leur candidat lors d'écoutes collectives organisées dans des cafés, dans leurs foyers ou des locaux associatifs.
Ensemble, ils ont poursuivi le débat sur les propositions du Front de gauche : la hausse des salaires et la relance industrielle, la taxation des revenus du capital et une République sociale, citoyenne et démocratique.
Le programme, L'Humain d'abord diffusé à ce jour à 300 000 exemplaires, est l'affaire de tous les citoyens qui s'en sont emparé et s'en empareront. La campagne du Front de gauche est leur campagne et, ensemble, ils déterminent les priorités de la politique que la gauche devra mettre pour sortir le pays de la crise et raviver l'espoir en France.
Ce soir, Jean-Luc Mélenchon a fait la preuve que le Front de gauche est la condition et la garantie de la victoire de la gauche en 2012.

Produire français : « la droite a trouvé sa tarte à la crème »

La droite a trouvé sa tarte à la crème. D'un côté Nicolas Sarkozy veut un label « origine France garantie », de l'autre François Bayrou défend l'idée de « produire en France ». Cette bataille de slogans n'a qu'un objet : maquiller la réalité de leur absence d'ambition industrielle pour la France.
« Produire français », dans la bouche de Nicolas Sarkozy relève de la fable. L'homme des fausses promesses de Gandrange et du permis de délocaliser à tout va, avec sa politique, a accéléré la destruction de plus de 400 000 emplois industriels. Son bilan est calamiteux.

La réalité est glaçante tant l'action du gouvernement, quand elle accepte de vendre pour trois fois rien un patrimoine industriel entier à des fonds de pension étrangers, est destructrice d'emplois et de vies humaines.
Le
PCF, avec ses partenaires du Front de gauche, veut développer et rétablir le potentiel industriel de la France, et cela passe par la relocalisation des entreprises et de toute l'économie.
Pour produire, acheter et consommer français, il faut garantir à la France son indépendance économique, son modèle social et son développement écologique.
Parce que la première richesse de la France n'est pas la finance mais le travail humain, le Front de gauche, dans son programme « L'humain d'abord » veut engager une politique d'aménagement et de développement industriel du territoire fondée sur des exigences d'emploi, de salaires, de qualification et de recherche.
Le Front de gauche est disponible pour un réel débat avec les partis de gauche comme de droite, sur la politique industrielle de notre pays.

Avec le Front de Gauche toutes et tous ENSEMBLE, disons OUI pour une autre politique ! Une politique de Gauche Radicale !

Le billet du jour : 56 % ont choisi, et les étoiles de la galaxie se sont prononcées !

RÉPONSE de la GALAXIE…

Quand on parle galaxie, on parle de la galaxie, de ses étoiles, de son gaz, de ses poussières et de sa matière noire. Parfois il y a un trou noir en son centre, imaginons que la galaxie en question est rouge.
Rouge de par ses convictions, de par son appartenance.
Les étoiles qui gravitent tout autour sont une extension de l’ordre de 100 000 années lumières.
Dans notre cas, disons que celles et ceux, qui ne respectent pas la démocratie, ou dans tous les cas ne souhaitent pas la respecter, sont dans la même distance de ce que les peuples aujourd’hui souhaitent, c’est-à-dire à 100 000 années lumières de la réalité.
Regardons ce qui s’est passé, et ce qui se passe encore dans les pays Arabes.
Oui, lamentable de vouloir obliger celles et ceux qui ont fait un choix à s’asseoir dessus !
Oui, une image désastreuse pour notre jeunesse, pour toutes celles et ceux qui voyaient avec le Front de Gauche le début d’une solution politique.
Désastreuse car pour une fois, dans cette galaxie une prémices de la démocratie a été mis en place, et parce que c’est la première fois, pour certains, elle est dur à digérer.
Que certains pensent que le tandem De Carli – Corzani soit le meilleur, c’est leur droit, malheureusement pour eux, la majorité, soit 56 %, pense le contraire.
Alors, comme dans le film « E.T l’extra terrestre», lui qui levait le doigt et disait « Maison ! Maison ! » Faites comme lui, rejoignez la maison.
Tous ENSEMBLE, faisons du Front de Gauche un RASSEMBLEMENT qui comptera dans la vie politique de notre pays.
Un RASSEMBLEMENT, qui PÈSERA sur les décisions politiques de notre pays.
Un RASSEMBLEMENT pour battre SARKOZY, la droite et l’extrême droite.
Un RASSEMBLEMENT pour faire « Place au Peuple ! » Et pour « L’Humain d’Abord ! ».

Voir l'intégralité du communiqué des adhérents du Parti de Gauche en cliquant sur ce lien :
http://pmarxlegislatives54.fr/?p=941

Le 05 Octobre 2011, la place de l’Eglise d’Haucourt Saint Charles a été rebaptisé “Place Au Peuple”.

Depuis septembre 2010, le Comité Local du Front de Gauche, chaque premier mercredi du mois se rassemble pour dire "NON A SARKOZY".
Ce mercredi 5 Octobre le rassemblement a eu lieu à Haucourt Saint-Charles.
Plus d'une soixantaine de personnes étaient présentes.
Philippe SPILLMANN membre de la Gauche Solidaire du Pays Haut a demandé que la place de l’église soit rebaptisé « Place du Peuple ».
il a tenu les propos suivants :

Chers amis, chers camarades,
A l’initiative du Comité Local du Front de Gauche, nous sommes ici rassemblés sur cette place du quartier Saint-Charles, que nous rebaptisons pour l'occasion « Place au peuple ». Depuis un an, nous nous retrouvons chaque mois dans différentes communes du Pays- Haut ; aujourd'hui, ce rassemblement mensuel prend une nouvelle dimension car il s'inscrit dans le début de la campagne du Front de Gauche pour les élections présidentielles et législatives de 2012.
Vous vous êtes déplacés, nous sommes de plus en plus nombreux, la dynamique est enclenchée : dans d’autres secteurs du département, des camarades du FDG nous envient et aimeraient aussi être déjà dans l’action si leur candidat était choisi, ils sont impatients de s’engager comme nous le sommes…
Chaque mois, nous essayons d'aborder un thème différent, aujourd'hui, je vais vous parler d'austérité, de dette, de déficit…
Depuis des mois, nous assistons aux pires conséquences de la politique capitaliste, de la politique libérale. Partout dans le monde, en Europe, en France, les spéculateurs, les banques et les grands groupes financiers appliquent leur politique pour toujours plus de profits, au bénéfice de quelques-uns. Cette politique est
relayée en France par le gouvernement UMP de Sarkozy, elle est également relayée par la plupart des médias qui nous matraquent avec leurs messages et leurs explications qui tournent en boucle, et qui n'ont qu'un seul but : nous faire croire que l'on n'y peut rien, que c'est la seule solution, qu’on ne peut pas faire autrement…
Depuis des mois, on voit se développer en Europe, particulièrement en Grèce, en Italie, en Espagne, au Portugal, des plans d'austérité qui visent à piller ces pays de leur richesse, et à faire payer aux peuples les conséquences des manoeuvres des spéculateurs.  En France, le gouvernement vient de décider d'un nouveau plan d'austérité, qu'il présente comme équitable, avec un effort soi-disant réparti par tous, des plus modestes aux plus riches : c'est faux ! Dans ce plan de 10 milliards, les riches vont n’en payer qu'une toute petite partie:
–    la contribution exceptionnelle, donc ponctuelle, sur les hauts revenus va  rapporter 200 millions d'euros, alors qu'avec la CSG, les retraités et les salariés vont verser, en plus de ce qu’ils payent déjà, 600 millions d'euros
–    les taxes sur les complémentaires de santé qui vont augmenter vont vider vos poches de 1,2 milliards d’euros : hé oui Mesdames et Messieurs, si vous voulez vous soigner, il faudra payer encore plus cher votre mutuelle !
–    Les taxes sur les tabacs, les alcools, et autres boissons sucrées vont vous ponctionner également de 1,2 milliards d'euros !

 

Continuer la lecture de « Le 05 Octobre 2011, la place de l’Eglise d’Haucourt Saint Charles a été rebaptisé “Place Au Peuple”. »

Mercredi 7 Septembre 2011, Le Comité Local du Front de Gauche du Bassin de Longwy-Longuyon-Villerupt rebaptise la “Place DARCHE” de Longwy-Haut en “Place des Indignés et Place au Peuple”

 

Mes chers(es) Amis(es), Mes chers(es) Camarades,
Quand on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, quand nous rêvons ensemble, c’est le début de la réalité.
Lorsque l’année dernière, nous avons mis en place ces rendez-vous du premier mercredi du mois, notre objectif était de faire renouer les gens avec l’action. De faire renouer les gens avec la rue.
De nous rencontrer régulièrement pour dire NON à SARKOZY et surtout à sa politique. De nous montrer, et de faire connaître le Front de Gauche.

IL faut avouer que peut de personne ont participé à ces rassemblements.
Néanmoins, tout au long de l’année, ces rendez-vous ont eu lieu, qu’il fasse chaud ou froid.
Cela à prouver notre volonté et notre ténacité, à dénoncer cette politique néfaste à tous les niveaux.
Cette année, nous recommençons une nouvelle série, ce qui prouve bien, que les membres, que les sympathisants de ce Front de Gauche, ne baisseront pas les bras, et continueront tout au long de cette année à dire qu’une autre politique est possible.
Cette année, est une année charnière avec ce qui se passe dans notre pays, avec ce que notre peuple subit, avec ce qui se déroule dans le monde, en effet, cette année est une année où nous allons pouvoir faire notre révolution en passant par les urnes.
Et si nous sommes ici ce soir, c’est justement que la consigne du Front de Gauche est simple, elle dit tout simplement qu’il ne faut pas attendre les consignes, il faut AGIR.

Continuer la lecture de « Mercredi 7 Septembre 2011, Le Comité Local du Front de Gauche du Bassin de Longwy-Longuyon-Villerupt rebaptise la “Place DARCHE” de Longwy-Haut en “Place des Indignés et Place au Peuple” »