Cuba et l’exploit de la survie malgré l’inhumain Embargo !

L'humanité n'a jamais fait l'expérience de la pénurie totale de pétrole. Il n'existe qu'un précédent, à l'échelle d'un petit pays isolé : Cuba.
Après l'effondrement de l'Union soviétique, ce pays a en effet connu une pénurie de pétrole comparable à celle qui frappera inévitablement le monde entier à moins qu'on ne la prévienne par des changements immédiats et radicaux dans les habitudes de consommation de l'énergie.
Le peuple cubain a su faire preuve d'une solidarité exemplaire qui l'a rendu capable, entre autres exploits, de transformer complètement son agriculture en une dizaine d'années.
Les tracteurs et les fertilisants russes avaient en effet permis à Cuba, dans le cadre de sa révolution verte, de se doter d'une agriculture plus industrialisée encore que celle des États-Unis, produisant de grandes quantités de sucre destiné l'exportation et important une forte proportion de sa nourriture, 50% de son riz par exemple.
Aujourd'hui, le pays est autosuffisant et après avoir redécouvert les vertus de la petite ferme privée et celle du jardinage urbain, il exporte des spécialistes de l'agriculture biologique dans le reste de l'Amérique latine.
L'équipe américaine qui a tourné le film Le pouvoir des communautés, lequel relate l'histoire de la réaction cubaine à la pénurie de pétrole, a voulu démontrer que c'est seulement en suivant l'exemple des Cubains, en faisant preuve des mêmes qualités, que les populations des autres pays du monde, à commencer par celle des États-Unis, pourront trouver une solution heureuse aux problèmes résultant du manque de pétrole. Soit dit en passant, c'est après avoir vu le film Le pouvoir des communautés que Rob Hopkins et ses amis ont décidé de créer les premiers groupes Transition Towns.

D’aucuns vont nous sortir les droits de l’homme, les prisonniers politiques et tout le tintoin … je me souviens qu’Amnesty International avait reconnu … que les prisonniers sous Fidel …pour les mêmes causes, auraient été condamnés à mort ou presque aux USA !!!
 

Bravo à la politique cubaine, qui est restée libre, contre vents, marées et puissance voisine ennemie de Cuba, mais surtout ennemie du monde libre !
Aujourd’hui, 80 % de l’agriculture cubaine est biologique !
Le manque de pétrole, leur a fait prendre de l’avance sur les pays les plus avancés … ils seront un exemple pour le monde entier … et pas que pour l’agriculture et les moyens de survivre avec peu …

Ecouter attentivement les témoignages des intervenants … intéressants au plus haut point !

Gaz de schiste : le rapport accablant

[ad code=2 align=center]

La liste des substances chimiques utilisées pour l’extraction du gaz de schiste a été révélée par un rapport officiel américain, rédigé par la Commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants. Le scandale écologique et sanitaire dénoncé par le film Gasland de Josh Fox semble plus qu’avéré par ce rapport, effectivement accablant.
Sur plus de 2500 produits utilisés pour la fracturation hydraulique, on retrouve 29 substances cancérigènes ou potentiellement polluantes : Benzène, éthylène, méthane, toluène, xylène, éthylbenzène,…
"Au total, les compagnies ont injecté 43 millions de litres de produits contenant au moins un BTEX ( benzène, toluène, xylène, éthylbenzène ) sur une période de cinq ans", précise un article du Monde (LeMonde.fr – Des produits cancérigènes utilisés pour l’extraction de gaz de schiste aux Etats-Unis)
La suite est tout aussi stupéfiante : " Une autre substance, le 2-Butoxyéthanol (Butyl glycol), connue pour les risques de destruction de globules rouges ou de dommages à la moelle osseuse qu’elle fait courir, était même la plus utilisée au Texas pendant la période étudiée. Selon les parlementaires américains, les compagnies ont, en outre, utilisé des produits dont elles ont refusé de révéler la composition exacte, frappée du secret de fabrication. "
Le danger de cette course folle à l’extraction du moindre cm3 de gaz contenu dans la roche semble évident, et pourtant, un dénommé Daniel Godet nous fait l’article pour refourguer son gaz de schiste, qui représenterait plus de 100 années de consommation énergétique pour la France, selon lui :
" Pour nous autres français, une information exceptionnelle : ce sont 104 années de consommation qui seraient disponibles ! En cas de confirmation du potentiel, des perspectives nouvelles pour l’économie : des investissements gigantesques et des emplois par dizaines de milliers ; une moindre dépendance énergétique ; une réduction des importations de gaz, et des paiements payés aux fonds souverains de Norvège, de Russie, du Golfe ou de Brunei ; un soulagement de la balance commerciale ; des recettes fiscales pour la République ; la possibilité de soulager la facture des consommateurs ; une alternative au tout nucléaire pour l’électricité permanente. We have a dream ! " (Les Echos – Gaz de schiste, une opportunité manquée ?).
José Bové appelle à une mobilisation nationale contre la prospection et donc contre l’exploitation du gaz de schiste. Avec ce rapport édifiant qui vient confirmer toutes les craintes suscitées par Gasland, on a vraiment envie de suivre Bové dans ce combat-là.