Si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique s’occupera de toi ! Le billet du jour…

manif herserange

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
Hier grande manifestation contre la réforme des rythmes scolaires organisée par le collectif du pays haut, collectif composé de parents essentiellement.
Avec mes amis (es) du Front de gauche, nous y avons participé.
Nous y avons participé parce que nous considérons comme les parents qu’une réforme bâclée n’est pas une bonne réforme, qu’une réforme sans moyens, est encore une réforme pour une réforme et une réforme au rabais.
En effet, aujourd’hui, alors que les municipalités perçoivent de moins de moins de dotations (1,5 milliard d’euros prévus en moins sur le budget 2014), l’État met en place des réformes sans réelle concertation et sans donner les moyens nécessaires aux communes à les faire appliquer dans de bonnes conditions.
Cette réforme va renforcer les inégalités entre les élèves selon la richesse de leur commune, c’est une attaque supplémentaire au principe d’Égalité de l’École de la République.
Au Front de Gauche, comme il est mentionné dans le programme l’Humain d’abord, nous considérons qu’il faut construire une école émancipatrice qui permette l’élévation pour tous du niveau de l'acquisition des savoirs et des qualifications reconnues. Pour ce faire, droit à la scolarité dès 2 ans, scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, et des personnels de l’État formés, en nombre suffisant.

Manifester contre est nécessaire et plus que nécessaire, d’autant que nous avons le devoir de préserver l’avenir de nos enfants.
Par contre, défendre le visuel de nos appartenances politiques a été une erreur, car cette réforme quoique l’on puisse en penser, est politique. La seule organisation politique qui a appelé les parents, les élus, les enseignants et toutes celles tous ceux qui se préoccupent de l’enseignement à participer à cette manifestation a été le comité Front de gauche de Longwy-Longuyon-Villerupt. Et pour cause !
Pas d’élus socialistes (et pour cause !), deux élus UDI, qui ont dû se tromper de manifestation. Que des élus communistes, des élus proches de ce parti et des élus Front de gauche.
On ne peut décemment pas appeler les élus à y participer et dire qu’après cette manifestation est apolitique. Apolitique terme souvent employé pour dire que nous ne faisons pas de politique et que nous n’appartenons pas à un parti. Que nous n’y appartenions pas est une chose, mais dire que cela n’est pas politique en est une autre.
Qui met en place cette réforme ? Un ministre donc c’est politique !
Qui doit l’approuver ? Les conseils municipaux donc c’est politique !

On ne peut pas demander le soutien des politiques que sont déjà les Maires de nos villes et après exiger que chacun cache son appartenance à la politique, car si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique s’occupera de toi, c’est clair et sans ambiguïté.
Peuple de France réveil toi, car toutes les mesures prises, quelle qu’elles soient sont politiques et il faut les combattre politiquement. Personne ne peut en faire l’impasse.
Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure !
Il est grand de resituer les responsabilités de chacun et surtout de lutter à visage découvert contre toutes ces mesures, ces réformes qui n’ont qu’un seul objectif, nous mettre à genoux et croître de plus en plus les inégalités.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

« Quand la mairie affiche à la cantine le nom des bons et des mauvais payeurs »

Comme il est fier de nous présenter son dernier joujou…
Un gadget digne d'être installé dans tous les Mac Do de France et de Navarre.
Sauf que nous ne sommes pas dans l'un de ces fast food et que la personne représentée n'est pas le manager de l'une de ces entreprises. Plus prosaïquement, il s'agit du maire de la commune de Ruffec, située en Charente.
Comme nous le révèle ce papier publié par le site France Info, Bernard Charbonneau a eu la « riche » idée d'installer ces écrans tactiles dans toutes les cantines scolaires de la ville.
Grâce à cette « avancée technologique », tout le monde est capable désormais de savoir quels sont les mauvais payeurs. « En face du nom de l'élève, un nounours s'affiche : vert, cela signifie que les parents ont réglé à l'avance le repas, bleu indique que le compte est proche de zéro et rouge signifie que la carte est vide ».
Autant dire que les fédérations de parents d'élèves sont vent debout contre ce type de « mouchards ». Quant au maire, il explique avoir installé ce système pour réduire de façon significative les impayés sans s'apercevoir qu'il stigmatisait les plus démunis…
Et dire que ce dernier est classé à gauche. C'est vous dire comment les lignes politiques ont bougé dans notre pays… A la prochaine étape, il pourra toujours raser les enfants des pauvres, histoire de ne pas importer la « vermine » dans les cantines de la ville…

http://www.youtube.com/watch?v=b_xJhCcWgL0

Education nationale : toutes les raisons d’une mobilisation d’ampleur le 7 septembre !

Les Français veulent plus d’encadrement dans les écoles collèges et lycées : ils ne veulent pas des policiers mais des adultes auxquels ils font confiance pour l’éducation de leurs enfants. Le sondage paru ce matin dans un quotidien national le démontre.
Or les gouvernements successifs font le contraire ! Faisant fi des suppressions de postes antérieures, de la nouvelle saignée, suppression de 16000 postes cette année, 16 000 autres prévus en 2011, le ministre revient et justifie l’ensemble de ses réformes, suppression de la formation des maîtres, pacte de carrière, refonte de l‘enseignement professionnel et des lycées, des programmes et l’absence de manuels scolaires disponibles en seconde qui en découle, poursuite de la désorganisation de l’école,… autant de réformes contestées par l’ensemble de la communauté éducative et la CGT et la Ferc (Fédération Education Recherche Culture) CGT au principe qu’elles ne répondent pas aux enjeux éducatifs de notre pays.

Petite enfance : NON au décret MORANO !!!…

Encore une fois, les professionnels des crèches et les parents d'enfants qui y sont gardés ont manifestés samedi 29 mai dans une quarantaine de villes de France à l'initiative du collectif "Pas de bébés à la consigne"[°0]
Le collectif s'oppose à un décret que s'apprête à publier le gouvernement qui prévoit un assouplissement des règles d'accueil des enfants dans ces structures et un abaissement de la qualification d'une partie des personnels des crèches[°0]
Le collectif a déjà organisé trois journées nationales de grèves et de manifestations.

En fait si on fait les comptes, rien ne les arrête, de la petite enfance aux retraites, ils sont prêts à tout pour nous metre toujours plus bas.
Il faut vite Réagir et Agir….

novembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :