Nadine Morano piégée par Gérald Dahan à propos du FN Buzz Partager [A VOIR]

http://www.youtube.com/watch?v=Ch005B7URVE http://www.youtube.com/watch?v=a6kgyHgyRlU

Hausse du chômage : « un sommet de langue de bois présidentielle »

Nicolas Sarkozy a communiqué par avance sur la dégradation de la situation du chômage de février.
Selon le Président de la République, "Les chiffres de ce soir manifesteront une amélioration de la situation avec une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs ».
Un sommet de langue de bois présidentielle.
Une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeur, ça fait toujours au final plus de chômeurs.
Son bilan en terme de politique de l'emploi est calamiteux. En France métropolitaine, 4,25 millions de personnes cherchaient un travail en janvier en métropole, soit un million de plus depuis son élection en 2007.
Il est temps que ce chapitre se ferme et que celui du Front de gauche s'ouvre.

Traité européen : La gauche devra consulter les Français

Le Président de la République refuse de consulter les Français par voie référendaire sur le nouveau traité européen qu'il a co-rédigé en tête à tête avec la chancelière allemande Angela Merkel.
Les masques tombent sur la question européenne ! Quand il s'agit de choses sérieuses qui engagent la constitution nationale, Nicolas Sarkozy exclut de consulter les Français. En déclarant qu'il n'y aurait pas de bonne question à poser aux Français, il se moque du monde. La question est simple et tient en peu de mots : « Approuvez-vous le nouveau traité européen ? ».
Il serait invraisemblable, si Nicolas Sarkozy était battu lors de l'élection présidentielle, qu'il puisse engager la signature de la France sans que le peuple n'ait son mot à dire. La gauche doit prendre un engagement en cas de victoire : celui de consulter les Français sur la question européenne. C'est ce que fera le Front de gauche. Pour donner de la force à cette exigence, votons pour le Front de gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon.

Nicolas Sarkozy sur France 2 : « la bonne vieille droite hyper réac, nationale-populiste est en campagne »

Après plus d'une centaine d'heures de temps de parole sur les chaines de télévision entre le 1° janvier et le 10 février selon le CSA, le président-candidat était de nouveau sur nos écrans ce soir. Comme au temps de l'ORTF, sauf que ce n’est pas « Bonne nuit les petits ». Restons bien éveillés. Car pour se sauver, Nicolas Sarkozy tire ses dernières cartouches : TVA antisociale, offensive sur les salaires et la durée légale du temps de travail, traités européens austéritaires. Le cru Sarkozy 2012, c'est la bonne vieille droite réac, nationale-populiste, celle qui tache, qui ne fait pas dans la dentelle, qui tape comme une brute. Elle est en campagne et il faut que cela se sache !
Un référendum sur les chômeurs et les étrangers pour diviser le salariat et stigmatiser les plus fragiles tout en refusant de « redonner la parole au peuple » sur l'Europe. Remise en cause de la prime pour l'emploi et du RSA, mise sous surveillance des plus pauvres, volonté d'opposer celles et ceux qui ont un petit salaire aux privés d'emploi. Quoi d'autre ? Le candidat UMP propose des assemblées générales des actionnaires pour fixer le niveau des hauts salaires tout en promettant de ne plus retourner au Fouquet's. Quelle audace !
Face à une droite bien à droite, une gauche qui tient bon, une gauche sur ses valeurs et ses combats est plus que jamais nécessaire. Son prochain rendez-vous est fixé le 28 février au Sénat où, une majorité de gauche, peut et doit mettre en échec les traités Sarkozy/Merkel.

Message d’Anonymous au peuple de Roumanie – Nous sommes à vos côtés !

Après 22 ans de vol, de mensonges et de manipulations, perpétués par vos gouvernements et les mass-médias, votre voix est entendue une fois de plus dans les rues de vos villes.
Beaucoup d'entre vous savent que le monde change et vous êtes nombreux à le ressentir au fond de vous.
Ne perdez pas espoir, Anonymous est à vos côtés.

http://www.dailymotion.com/video/xnsz5l_message-d-anonymous-au-peuple-de-roumanie-nous-sommes-a-vos-cotes_news#from=embediframe

Salutations, peuple de Roumanie. Nous sommes Anonymous.
Vous avez finalement rejoint la lutte mondiale pour une vie meilleure.
Après 22 ans de vol, de mensonges et de manipulations, perpétués par vos gouvernements et les mass-médias, votre voix est entendue une fois de plus dans les rues de vos villes.
Vous devez reconnaître le fait que faire tomber un seul homme et en choisir un autre ne résoudra pas vos problèmes. Cela ne fera que perpétuer le cirque politique qui se déroule devant vos yeux depuis 22 ans.
Vous devez reconnaître que votre classe politique dans son ensemble est corrompue
et ne sert pas l’intérêt du peuple, comme il se doit.
Beaucoup d’entre vous savent que le monde change et vous êtes nombreux à le ressentir au fond de vous.
Ne perdez pas espoir, Anonymous est à vos côtés.
Nous devons rester unis contre nos gouvernements et faire entendre nos voix, car nous sommes le peuple du monde qui souhaite mettre fin à l’asservissement économique et monétaire.
Levez-vous, Roumanie ! Pour une vraie démocratie !
Pour l’avenir de votre identité et les traditions de votre peuple.
Levons-nous pour un réel changement !
Nous sommes Anonymous !
Réveillez-vous !

Chômage : « courage fuyons ! » est le maître mot du gouvernement

En novembre, 51 800 personnes supplémentaires se sont inscrites à Pôle emploi, portant le nombre total des privés et demandeurs d'emploi à 4 244 800, soit une hausse de 5,6% sur un an. C'est le niveau le plus élevé depuis douze ans.
N'est-ce pas pourtant le ministre du travail qui avait promis de faire passer ce taux sous la barre des 9% à la fin 2011 en prenant appui sur le
« grand emprunt » de Nicolas Sarkozy ?

Alors que les experts s'attendent à un résultat « catastrophique » pour 2012 avec un taux de chômage qui pourrait être compris entre 10,4% et 10,7%, le gouvernement s'empresse de mettre son échec sur le compte du « ralentissement de la croissance ».
« Courage fuyons » est bien le maître mot de ce gouvernement.
Pour la préservation du « AAA » l'Élysée et Matignon multiplient les plans d'austérité qui, faisant reculer la demande et la croissance jusqu'à la récession, enveniment le chômage, creusent les déficits et les dettes publics avec un gâchis monstrueux de l'argent des contribuables.
En plus de sa visée évidemment électoraliste, le sommet social du 18 janvier prochain voulu par le chef de l'État aura pour but de redoubler dans les allégements de cotisations sociales patronales et d'engager une baisse des salaires nets. Au nom de la sauvegarde de leur emploi et sous prétexte de compétitivité, les travailleurs seront soumis au chantage pour consentir des sacrifices de rémunération.
Plutôt
que de s'attaquer au coût du travail, le gouvernement ferait mieux de combattre les 318 milliards d'euros versés par les sociétés non financières en intérêt aux banques et en dividendes aux actionnaires en 2010.
Le Front de gauche, dans son programme « L'humain d'abord » veut moduler l'impôt sur les sociétés et le taux des cotisations sociales afin d'inciter les entreprises à développer la valeur ajoutée, les formations, les salaires et l'emploi, en pénalisant les entreprises qui délocalisent, développent leurs placements financiers, ou se servent des nouvelles technologies pour supprimer des emplois et dégrader les conditions de travail. De nouveaux pouvoirs de contrôle et de décision doivent être donnés aux CE et aux délégués du personnel.
Il faut créer les conditions pour imposer aux banques le financement, à des taux d'intérêt faibles de projets porteurs d'un renforcement de l'emploi, de la qualification et du potentiel de création de valeur ajoutée dans les territoires.
Cela peut se faire au niveau local, avec des Fonds publics régionaux et au niveau national, avec un pôle financier public, et européen, qui permettrait une réorientation de la politique monétaire de la BCE maitrisable par les parlements européen et nationaux .

Looking for Nicolas Sarkozy – Ne dit-on pas, qu’il n’y a que la vérité qui blesse ?

Voici le reportage d'Arte sur le Président de la République qui a provoqué la colère de l'UMP !
Le député UMP Lionnel Luca s'est emporté jeudi contre le documentaire d'Arte, « Looking for Nicolas Sarkozy », diffusé mercredi soir. Selon lui, le commentaire de journalistes étrangers sur la présidence de Nicolas Sarkozy pouvait être assimilé à « 1H30 de propagande anti-Sarkozy » alimentée par « des petits procureurs néostaliniens ».
Et il a ajouté :
« Ce documentaire-réquisitoire, réalisé avec des journalistes étrangers soigneusement choisis (dont un russe et un chinois sûrement moins bavards chez eux) », (…) « rappelle les grandes heures de la télévision soviétique ». (…)
« Arte (…) outrage des téléspectateurs qui participent à son financement et se déshonore avec une émission à sens unique qui restera un grand moment dérisoire de désinformation ».
« Comment le CSA compte-t-il comptabiliser ce temps ? ».
Nadine Morano
a également fait part de son mécontentement sur Twitter :
845288 Looking for Nicolas Sarkozy (Vidéo)

« Looking for Nicolas Sarkozy » est un documentaire réalisé par William Karel relatif à la perception internationale de la présidence Sarkozy à travers l'oeil de 18 journalistes étrangers. Il fait couler beaucoup d'encre depuis sa diffusion.
Le documentaire est-il à charge, le principe du contradictoire a -t-il été respecté ? Chacun se fera sa propre opinion :

Produire français : « la droite a trouvé sa tarte à la crème »

La droite a trouvé sa tarte à la crème. D'un côté Nicolas Sarkozy veut un label « origine France garantie », de l'autre François Bayrou défend l'idée de « produire en France ». Cette bataille de slogans n'a qu'un objet : maquiller la réalité de leur absence d'ambition industrielle pour la France.
« Produire français », dans la bouche de Nicolas Sarkozy relève de la fable. L'homme des fausses promesses de Gandrange et du permis de délocaliser à tout va, avec sa politique, a accéléré la destruction de plus de 400 000 emplois industriels. Son bilan est calamiteux.

La réalité est glaçante tant l'action du gouvernement, quand elle accepte de vendre pour trois fois rien un patrimoine industriel entier à des fonds de pension étrangers, est destructrice d'emplois et de vies humaines.
Le
PCF, avec ses partenaires du Front de gauche, veut développer et rétablir le potentiel industriel de la France, et cela passe par la relocalisation des entreprises et de toute l'économie.
Pour produire, acheter et consommer français, il faut garantir à la France son indépendance économique, son modèle social et son développement écologique.
Parce que la première richesse de la France n'est pas la finance mais le travail humain, le Front de gauche, dans son programme « L'humain d'abord » veut engager une politique d'aménagement et de développement industriel du territoire fondée sur des exigences d'emploi, de salaires, de qualification et de recherche.
Le Front de gauche est disponible pour un réel débat avec les partis de gauche comme de droite, sur la politique industrielle de notre pays.