Tarif EDF : à défaut d’être chaud, l’hiver s’annonce coûteux !

edf-tarifsLa première décision de Philippe Martin comme ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie est d’augmenter les tarifs d’électricité de plus de 5 % pour 2013 et 2014. Il s’agit de la plus forte hausse de ces dix dernières années. A défaut d’être chaud, l’hiver s’annonce coûteux ! Cette annonce représente un cadeau de départ en vacances, dont nombre de français auraient aimés se passer ! Cette augmentation est inacceptable. Elle porte exclusivement sur les tarifs réglementés pour les particuliers : une fois encore les grandes entreprises en sont préservées.
La Commission de régulation de l'énergie demandait depuis plusieurs années une augmentation des tarifs de l’énergie pour donner à EDF les moyens d’investir dans son outil industriel et productif. Le gouvernement Sarkozy/Fillon avait volontairement limité les hausses dans la perspective des élections présidentielles et législatives de 2012. Si EDF doit disposer de moyens financiers pour faire face à ses charges, le Parti communiste considère que d’autres solutions doivent être utilisées. Ainsi l'État, qui est actionnaire majoritaire d’EDF, détenant 84,48% de son capital, prélève 2,3 milliards d’euros de dividendes par an. Nous proposons donc que l'État, fasse l’impasse sur cette recette pour son budget général et permette à EDF de consacrer cette part de son chiffre d’affaire à ses activités.
L’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie ne fait pas baisser les prix, bien au contraire ! Cette libéralisation conduit à des gâchis : affectation des ressources de l’entreprise au développement international plutôt qu’interne, revente d’une partie de l’électricité nucléaire contrainte à ses concurrents privés (loi Nome), passation de contrats de gré à gré avec les grandes entreprises accentuant la mise en concurrence. C’est pour cette raison que nous défendons la création d’un  pôle 100 % public de l’énergie et que nous préconisons la création d’une commission pluraliste (élus, salariés, particuliers, entreprises, associations et partis politiques) pour fixer en toute transparence les tarifs de l’énergie.

Billet du jour : L’été a démarré le 21 juin et il aura fallu attendre mi août pour s’en apercevoir !!!!

Enfin du soleil, de la chaleur, l’été est là ! Et bien là !
Canicule ou pas canicule ? Qu’est-ce que l’on s’en fout, il fait beau, le moral est au top, on peut déjeuner et dîner sur notre terrasse, on a sorti les parasols, et le soir loin dans la nuit tu discutes avec tes voisins. Dehors, oui dehors avec tes voisins.
Cela ne fait que quelques jours qu’il fait beau, et déjà certaines et certains se plaignent, que j’en entende une ou un seul, c’est un billet aller, en Sibérie, qui sera distribué.
Le soleil, cette lumière naturelle, qui dessine des ombres qui changent de place tout au long de la journée, des ombres qui embellissent les objets, des ombres qui font que le paysage change totalement.
Les enfants rient, ils sont dans l’eau à se rafraichir, certes, cette chaleur ne donne pas trop l’envie d’œuvrer, et alors pour une fois ce n’est pas si grave, d’autant que par chez nous on pourrait compter sur les doigts de nos deux mains le nombre de jours où il y a soleil.
Un peu de farnienté n’a jamais fait de mal.
Habillé légèrement nous change, d’habitude, c’est pulls et manteaux qui couvrent nos corps, ça devient lourd à la fin.
Soleil, chaleur, que c’est bon pour une fois, vous vous rendez compte, que l’été a démarré le 21 juin et qu’il aura fallu attendre mi août pour s’en apercevoir ?
Et pourtant, nos chers médias ne parlent que de ça. Heureusement qu’il y a un peu de soleil et de la chaleur, sinon qu’est-ce qu’ils pourraient bien nous raconter ?
Je sais moi ce qu’ils pourraient nous dire :

  • ils pourraient nous parler de ce traité que Hollande souhaite vivement faire passer par le parlement ;
  • Ils pourraient aussi nous informer sur la chasse aux ROM qui dans notre pays ne cesse de faire scandale ;
  • Ils pourraient également nous parler de la croissance de notre pays qui ne cesse de stagner ;
  • Ils pourraient nous informer sur tout ce qui va augmenter après les vacances ;
  • Ils pourraient aussi nous parler de ce qui se passe réellement en Syrie, en Palestine ;
  • Ils pourraient tout simplement faire leur métier et nous informer objectivement de ce qui se passe dans ce monde.

Non ! Ils ont choisi de nous faire peur, de paniquer les gens, de parler canicule, et quand on parle de la canicule on ne parle pas d’autres choses.
Et s’ils parlent de la canicule, c’est parce que nos dirigeants ont peur, très peur que cela se passe comme en 2003. Un remède, un seul, donner les moyens là où il y en a besoin ! Pas de panique si on est clair avec ce que l’on met en place, pas de panique, si tout ce qui devrait être fait, est fait.
Oui, si tout était fait dans les normes, avec les moyens nécessaires, avec la forme, rien ne serait dangereux dans ce monde, rien, absolument rien.
Et si au lieu de parler d’argent, que de monnaie, on parlait aussi de l’humain que nous sommes, il n’y aurait pas de quoi trembloter, l’argent n’est qu’un moyen, et les solutions quand on a la volonté, on les trouve.
L’humain d’abord ! Est-ce trop demander ?

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :