Comment les réacs de la Manif pour tous ont propagé la “rumeur du genre”

CaptureVidéo. Cette professeur des écoles à Dijon explique comment les anti Mariage pour tous se sont saisis du programme "ABCD égalité" de lutte contre le sexisme et ont organisé leur réaction, souvent violente, menant un an plus tard à la "rumeur du genre" dans les écoles.

Mercredi dernier, plusieurs centaines de militants de la CGT, de la FSU, de Solidaires, de l’Unef, de l’UNL et de la FIDL se sont donné rendez-vous à la bourse du travail de Paris. Une journée pour construire une réponse syndicale unitaire face à la percée des idées d’extrême droite dans le monde du travail. Dans ce cadre, la CGT a mis en ligne des témoignages de militants syndicaux. Parmi ceux-ci, Cécile Ropiteaux, professeur des écoles, explique comment le projet pédagogique mené par les enseignants pour lutter contre le sexisme et l'homophobie a été pris en otage par les opposants à la loi Taubira permettant le mariage pour tous et toute.
Pris pour cible
"La restitution de ce travail, sous forme de colloque et de plusieurs publications syndicales et pédagogique, a eu lieu en plein dans les "manifestations pour tous", explique cette militante de la FSU-SNUipp. "Nous avons été pris pour cible dès le printemps dernier par la presse d'extrême-droite mais aussi de droite, sur des publications où on nous traitaient d'assassins d'enfants."
"A la rentrée scolaire de septembre, ça a évolué. Le ministère de l'Education nationale et celui des Droits des Femmes ont mis en place une expérimentation, qui s'appelle "Abcd égalité", destiné à lutter contre les stéréotypes en école primaire. Ils ont là aussi pris pour cible ce dispositif qui n'est pourtant pas subversif. Ils se montent en collectifs de parents auto-proclamés. Ils ne sont pas très nombreux, mais très actifs. Ils vont tracter devant les écoles. La presse nationale ou régionale leur ouvre leurs colonnes. Certains s'appellent "vigi gender", d'autres "collectifs de parents". Ils nous accusent de complot, de vouloir mettre dans la tête des enfants qu'ils pourront choisir leur sexe quand ils seront adultes, qu'ils pourront choisir leur sexualité, comme si l'homosexualité était un choix."
Logique d'émancipation
"Plusieurs de nos permanences syndicales ont été taguées, placardées. Au niveau parisien, on a été victime d'un laché de souris, sur le thème "nos enfants ne sont pas des cobayes". On trouve ça inquiétant. On aimerait bien que les institutions, le ministère de l'Education, du Droit des Femmes, réagissent un peu plus à toutes ces attaques."

"Nous, nous réagissons avec nos moyens, auprès des collègues et des parents, pour rétablir la vérité, en essayant de dire que nous sommes vraiment dans une logique d'émancipation et que pour ces extrêmistes là au contraire, l'homme et surtout la femme doivent rester à leur place."

Manif pour tous : Stop à l’impunité des groupuscules factieux

manif-pour-tous-bigLa manifestation contre le mariage pour tous a été une nouvelle fois le théâtre d'agissements anti-républicains extrêmement graves. Ce n'est pas la première fois que des groupuscules d'extrême droite profitent de l'exposition médiatique du combat homophobe du mouvement contre le mariage pour tous. Ils doivent être combattus avec fermeté.
Le droit de manifester est une liberté absolue. Nous le défendons même si nous combattons les mots d'ordres prononcés ce dimanche. Mais les agissements constatés dimanche sont d'une autre nature. Nous sommes face à des mouvements factieux. De l'envahissement du siège du PS à l'attaque contre les CRS et les journalistes, le sentiment d'impunité de ces groupuscules est patent. Pour l'un, génération identitaire, c'est même une récidive après l'envahissement du chantier de la mosquée de Poitiers.
Des mesures immédiates comme la dissolution de Génération identitaire doivent être prononcées sans attendre. Il est intolérable que ces idées de haine continuent de bénéficier d'une telle visibilité médiatique.

Frigide Barjot : Et elle se permet de nous faire la morale !

Frigide5

Ah elle est belle la représentante des catholiques, celle qui joue les vierges effarouchées, celle qui parle d’un père et d’une mère, celle qui pousse à la violence et à l’homophobie, celle qui ne cesse de dire que c’est contre nature ! Bel exemple pour notre jeunesse, elle, elle a choisi les doigts et deux pas trois, comme dirait l’autre, un ça va, deux ça peut aller mais trois ça commence à faire beaucoup.
Enfin il y a celle qui s’est marié non pas avec son copain mais avec son cousin et il y a celle qui s’est marié avec ses doigts.
Bonjour les antis mariage pour tous !

Les opposants au mariage pour tous sont prêts aux pires outrances pour entraver le chemin du progrès et de l’égalité

saccage_lgbtDans la nuit, les opposants au mariage pour tous ont saccagé la devanture de l'Espace des Blancs-Manteaux qui abrite le Printemps des Associations LGBT. Cet événement fait suite aux agressions et intimidations qui se muliplient depuis des semaines. Hier également, la voiture de la sénatrice Esther Benbassa était saccagée. Avant hier, les Jeunesses Nationalistes empêchaient le rapporteur de la loi à l'Assemblée nationale, Erwan Binet, de s'exprimer à Saint-Etienne.
Faute d'arguments valables, les opposants au mariage pour tous sont prêts aux pires outrances pour entraver le chemin du progrès et de l'égalité des droits. Ils tentent aujourd'hui de faire régner une atmosphère de guerre civile. Le PCF condamne fermement ces agressions et réaffirme son soutien total aux associations LGBT qui se battent au quotidien pour l'égalité des droits.

Christine Taubira pour le mariage pour tous : « une voix forte pour la gauche et la société toute entière »

Il faut saluer et féliciter la ministre de la Justice pour sa présentation du projet de loi instituant un mariage pour tous. Christiane Taubira a raison de placer cette réforme du mariage dans le cadre de la longue bataille pour l'égalité des droits : « un acte d’égalité » qui va «parachever l’évolution vers l’égalité de cette institution » Un acte qui est aussi « une démarche de fraternité, parce qu’aucune différence ne peut servir de prétexte à des discriminations d’État ».
Lors de cette séance mémorable à plus d'un titre, l'opposition – qui n'a jamais aussi bien mérité le qualificatif de réactionnaire – s'est fait envoyer calmement mais fermement dans ses cordes par la Garde des sceaux : « Nous posons les mots et nous parlons d’égoïsme pour ceux qui s’imaginent qu’une institution de la République pourrait être réservée à une catégorie de citoyens ». Ajoutant même : « Au nom d’un prétendu droit à l’enfant, vous refusez des droits à des enfants que vous choisissez de ne pas voir ».
Ce débat démontre à quel point, et avec quelle force, la gauche sait et peut se rassembler dès lors qu'elle prend pour boussole l'égalité des droits et la fraternité. Ce n'est pas le moindre de ses qualités. Grâce à la mobilisation citoyenne « le mariage pour tous » peut être la première grande avancée. Avec l'intervention de Christine Taubira, voilà un discours porté par une voix forte pour la gauche et la société toute entière qui marquera les mémoires. « Le changement, c'est maintenant »; c'est donc possible….

Première avancée à l’Assemblée pour le mariage pour tous

taubira_1L’assemblée nationale a adopté samedi par 249 voix contre 97 le premier article du projet de loi sur le mariage pour tous. Ce premier texte est aussi le plus important, celui qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe. Dans le même temps, quelques "anti" manifestaient aux abords de l'Assemblée.
"Nous sommes heureux et fiers d'arriver à cette première étape", a salué la garde des Sceaux, Christiane Taubira. "Nous allons établir la liberté pour chacune et chacun de choisir sa ou son partenaire pour construire un avenir commun (…). Il n'y avait aucune raison que l'Etat n'assure pas aussi la protection du mariage" aux couples homosexuels, a-t-elle dit.
Marie-George Buffet a salué "un grand moment"avant de lancer à l’opposition : "Vous nous parlez de tourisme nuptial après avoir été obsédés pendant 5 ans par les mariages blancs, les mariages gris… Vous ne pouvez pas simplement voir que c'est formidable que la France donne à montrer au monde entier que l'on peut vivre autrement, sans réprimer l'homosexualité?". Elle fait là référence au texte qui stipule que deux ressortissants étrangers auront la possibilité de se marier en France même dans le cas où la loi du pays d'origine du ou des futurs époux – appelée "droit personnel" – ne reconnaîtrait pas la validité du mariage homosexuel. La droite a alors dénoncé un futur « tourisme nuptial ».
En toute logique, les députés socialistes, écologistes, radicaux de gauche et Front de gauche ont voté pour. Les députés UMP ont voté contre à l'exception de Franck Riester qui avait déjà annoncé son vote positif. Deux UMP se sont abstenus: Claudine Schmid (Français de l'Etranger) et Michel Sordi (Haut-Rhin). Les députés centristes UDI présents ont voté contre.
Pendant le vote, quelques centaines d'opposants au mariage homosexuel manifestaient aux abords de l'Assemblée nationale. Les manifestants ont reçu le soutien de plusieurs députés UMP, dont le président du groupe Christian Jacob et Hervé Mariton. D'autres rassemblements étaient prévus dans toute la France par le collectif "La Manif pour tous", dont la figure de proue Frigide Barjot a déclaré aux manifestants sur l'esplanade des Invalides, à quelques dizaines de mètres de l'Assemblée: "Nous sommes là pour libérer nos députés".

“Le mariage pour tous !” Hier et aujourd’hui… Dans le cas contraire, tout le monde pourra s’aimer, mais dans la pauvreté, au chômage et demeurant dans la rue.

MOI_pIl y a deux semaines c’était les « contre » qui manifestaient, hier c’était les « pour ». Déplacer des milliers de personnes pour ce que j’appellerais un changement normal dans notre société, un changement qui va vers l’avenir, un changement important dans notre culture judéo-chrétienne, un changement qui a déjà eu lieu dans nombreux pays et pas des moindres, un changement qui n’a pas bousculé la vie de tous à chacun dans ces pays.
Le mariage pour tous, personnellement je suis pour, et pour la simple raison qu’il n’y a pas deux sortes de citoyens. Aimer est le droit de toutes les femmes et de tous les hommes de ce monde.
Mais de là à rassembler ces milliers de personnes pour une avancée qui n’a besoin que d’une loi pour être entérinée, ça me dépasse.
Dans notre pays, nous comptons plus de 3 millions de chômeurs, la pauvreté s’installe et s’installe durablement, les sans-logis se multiplient, l’annonce de milliers de licenciements se fait chaque jour, et nous mobilisons pour le mariage pour tous et pas pour ces évènements qui touchent tout notre peuple qu’il soit hétéro ou homo.
Certes, les « non » rassemblent les catholiques extrêmes et une grande partie de la droite, les « pour » rassemblent toute la gauche, enfin, en fait partie une certaine gauche qui aujourd’hui est « sociale libérale » et qui dirige le pays. C’est facile de les voir parmi la vraie gauche. Entériner une loi pour le mariage pour tous ne coûte pas cher. Il suffit que celles et ceux qui détiennent tous les pouvoirs votent pour.
Encore une fois, les médias ne parlent que de cela et oublient les réels problèmes qui touchent directement nos concitoyens.
Les problèmes d’aujourd’hui sont bien plus graves que le mariage pour tous.
Et ces problèmes doivent aussi être dénoncés et combattus pour ne pas perdre notre dignité de femmes et d’hommes que nous sommes.
Dans le cas contraire, tout le monde pourra s’aimer, mais dans la pauvreté, au chômage et demeurant dans la rue, car c’est le chemin que nous prenons, un chemin pas digne de notre époque et sûrement pas digne d’un pays comme la France.
Apprenons à faire la part des choses en y mettant en avant tous ces problèmes qui nous détruisent à petit feu !
Indignons-nous pour ce qui fait mal, très mal, et mobilisons tous ces milliers de personnes pour dire NON ! NON ! Et encore NON
à la déchéance des peuples de France et d’Europe.

Manifestation 27 janv 2013 – MARIAGE POUR TOUTES ET TOUS – ÉGALITÉ !

autocol_coeur_egalite_mariage_rvb-1_3Les forces réactionnaires se mobilisent contre le droit au mariage pour tous. L'UMP, le Front national et les intégristes religieux vont ensemble fouler le pavé aux sons de slogans homophobes, lesbophobes, trans et biphobe, rétrogrades, et humiliants.
Face à cela, François Hollande est allé jusqu'à plaider pour « une clause de conscience » en faveur des maires qui refuseraient de célébrer des mariages de couples de même sexe… avant de faire marche arrière une fois de plus. Et les députés socialistes viennent de retirer l'amendement pour la procréation médicale assistée pour les couples de femmes.

C'est tout simplement désolant et indigne ! Le projet de loi institue le mariage pour tou-te-s, mais il n'en demeure pas moins discriminant.

POUR la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes ayant un projet parental.

POUR l'adoption conjointe hors mariage

POUR la signature en mairie de tous les contrats de couples : PACS comme mariage

POUR les mêmes droits pour tous les enfants à la filiation avec l'ensemble de leurs « parents sociaux »

POUR la facilitation du parcours et le changement d'état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres

Mariage pour tous : Le Front de gauche appelle à la mobilisation

photobaiser1Le Front de Gauche appelle à manifester massivement le 19 janvier en région et le 27 janvier à Paris en faveur du droit au mariage et à l’adoption pour toutes et tous et du recours à la PMA pour les couples de femmes
Dimanche 13 janvier, une manifestation a réuni les opposants au mariage, à l’adoption, à la filiation et à la PMA pour tou-te-s. Sans en exagérer l’ampleur, elle marque une nouvelle offensive  contre l’avancée politique et sociale majeure que représente l’adoption d’une telle loi. Toute la gauche doit être au rendez-vous pour que soient supprimées, dans la loi et dans les faits, les inégalités en droit qui légitiment les discriminations envers les personnes LGBT. Les forces réactionnaires gagnent toujours du terrain si les tenants de l’émancipation humaine ne mènent pas la bataille publiquement avec force et cohérence. Nous dénonçons les tergiversations et reports du gouvernement et l’appelons à s’engager fermement sur les trois revendications pour le mariage, l’adoption et la PMA. Après la manifestation pour l’Egalité du 16 décembre à Paris et son implication dans les mobilisations décentralisées du 19 janvier, le Front de Gauche sera de nouveau présent le 27 janvier pour la grande manifestation nationale à Paris afin de réclamer une grande loi d’égalité et non une loi « a minima ».
Pour le Front de gauche le combat pour l'égalité civique et l'égalité sociale n'est pas séparable. Nous appelons les assemblées citoyennes et les toutes les structures du Front de Gauche à mobiliser massivement puissamment pour le 27.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :