Sidaction 2012 : trois jours « ensemble contre le sida »

« Nous n'en avons pas fini avec le sida », insiste François Dupré, directeur général du Sidaction, rappelant que 34 millions de personnes vivent avec le virus du sida (VIH) dans le monde. Chaque jour le sida emporte 5 000 personnes.
En France, 150 000 personnes vivent avec le VIH et plus de 6 000 découvrent leur séropositivité chaque année. Parmi eux, 12 % ont moins de 25 ans et 18 % plus de 50 ans.
Grâce à l'efficacité des trithérapies, l'infection par le VIH est devenue une maladie chronique pour ceux qui bénéficient des traitements. Mais il est toujours impossible d'en guérir.
Temps fort de sensibilisation du grand public et de prévention, le Sidaction a pour slogan cette année : « Ensemble, vous n'imaginez pas le pouvoir que nous avons ». Le pouvoir de « faire avancer la recherche pour créer des médicaments moins toxiques et plus efficaces », « perpétuer l'espoir d'éradiquer le VIH de l'organisme ou celui de découvrir un vaccin », ou encore d'« apporter une aide matérielle indispensable à la qualité des soins de ceux qui vivent en situation de précarité », énumèrent Pierre Bergé et Line Renaud, président et vice-présidente du Sidaction.
110 ou DON
Le « top départ » de l'édition 2012 sera donné vendredi soir, vers 20h35, par la diffusion sur l'ensemble des médias partenaires d'un clip de lancement auquel ont participé 67 animateurs. Vendredi à 20h50, TF1 diffusera un « Qui veut gagner des millions » au profit du Sidaction. Jean-Pierre Foucault accueillera notamment Alain Chabat, Lambert Wilson, Michèle Laroque et Pierre Palmade…
Samedi, France 2 proposera à 20h35 une soirée spéciale Sidaction, « Les stars chantent la tête dans les étoiles », animée par Stéphane Bern, avec entre autres Sophie Essaidi, Thomas Dutronc, Jean-Louis Aubert, Christophe Willem…
A noter aussi un « D&Co » spécial Sidaction, dimanche à 18H40 sur M6, où Valérie Damidot s'attaque au décor du local d'accueil de l'association. Ou encore une enquête sur l'intégration sociale des séropositifs en Europe dans « Le Blogueur », dimanche à 20h10 sur Arte.
Plus de 300 animations seront par ailleurs organisées tout le week-end dans de nombreuses villes de France, de Bordeaux à Cayenne, en passant par Nantes et Marseille. « Nous devons dépasser les 5 millions d'euros collectés lors du Sidaction 2011 », a déclaré François Dupré. Conformément à ses statuts, l'association consacre la moitié des fonds nets collectés aux programmes scientifiques et médicaux, et la moitié aux programmes de prévention et d'aide aux malades.

Baisse des indemnités journalières : « nouvelle injustice pour les salariés »

Le journal officiel publie ce matin la baisse du montant des indemnités journalières pour les arrêts de travail à compter du 1er janvier 2012.
Il s'agit d'une baisse de près de 15% de l'indemnité journalière maximale qui concerne les salariés du régime général, du régime agricole et les artistes-auteurs pouvant prétendre au bénéfice d'indemnités journalières maladie.

Ce mauvais coup vient compléter celui de l'instauration de la suppression de la rémunération du premier jour de congés maladie pour les agents publics et les salariés des régimes spéciaux.
Une nouvelle fois ce sont, injustement, les salariés les premiers touchés au nom d'une crise financière dont ils ne sont pas responsables. Le Front de gauche, dans son programme « l'Humain d'abord », veut rétablir le remboursement intégral à 100% des dépenses de santé couvertes par la Sécurité sociale. Le financement de la protection sociale doit être construit à partir des cotisations sur les salaires, avec une modulation et une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.
Il
faut en finir avec les perpétuels coups de rabots en direction des salariés et mettre l'humain au cœur de nos préoccupations.

Le gouvernement fait les poches des malades

Le patronat affirmant que « les salariés s’arrêtent par plaisir et les médecins rédigent des arrêts de complaisances », le gouvernement obéit avec le projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale 2012.
Il a décidé par décret, applicable dès le 1er janvier 2012, que les indemnités journalières qui sont actuellement de 50% du salaire brut pour les indemnités maladie et de 60% pour les accidents du travail, passeraient à 60% du salaire net.
7 millions de personnes en situation de faiblesse sont annuellement concernées par la mesure.
Le montant de ces indemnités, qui est déjà bas, diminuera encore pour ces personnes fragilisées par la maladie.
40 nouveaux euros de moins par mois pour un salarié au SMIC c'est énorme !
C'est en effet la baisse de revenu que la mesure qui se traduira sur les revenus des malades, déjà fortement amputés, dans une période où la maladie doit faire face à des dépenses accrues du fait de sa maladie.
Bel exemple de solidarité nationale que nous propose ce gouvernement d'égoïste et de mesquin, tout entier mobilisé au service de la défense des intérêts des plus riches.
Des augmentations de cotisations de prévoyances à prévoir pour tous les salariés.
En effet, au final, alors que l’organisation et les situations de travail sont très souvent la cause de pathologies, cela se traduira pour tous les salariés par une augmentation des cotisations prévoyances payées, ce qui est intolérable pour la CGT.

AIDES – Clever Dick

AIDES - Clever DickL'association de lutte contre le sida AIDES lance une nouvelle campagne de sensibilisation intitulée « Clever Dick ».
Le film met en scène un jeune homme qui réalise des choses extraordinaires avec son pénis.
Plutôt que d’opter pour un discours moralisateur, ce film permet de parler de protection de manière décalée, en diffusant un message ludique compris de tous : Un pénis qui se protège est un pénis intelligent.
Le message de prévention doit être porté au plus grand nombre, car c’est l’ensemble de la population qui est concerné par le VIH :
– 41 ans est la moyenne d'âge des personnes atteintes du sida : 38 ans pour les femmes, 43 ans pour les hommes.
-10% des nouvelles contaminations concernent les 15/24 ans soit 2 jeunes / jour.

Une pensée pour toutes celles et ceux qui luttent depuis des années contre la MALADIE quelle qu’elle soit. Respect ! Respect !

Patrick Roy, le député à la veste rouge, a fait son retour auprès de ses collègues, ce mardi 15 mars. Un retour sur les bancs de l’Hémicycle très émouvant pour le député socialiste du Nord, frappé par un cancer du pancréas l’année dernière.
L’équipe médicale de l’hôpital Pompidou lui avait pourtant laissé peu d’espoir, suite à une première chimiothérapie sans effet sur la maladie : " On m’a dit qu’il ne me restait que quelques jours à vivre ".
La suite des événements a heureusement contredit ce terrible pronostic. Un nouveau traitement a permis à Patrick Roy de faire reculer la maladie, au point de pouvoir reprendre sa place à l’Assemblée Nationale. L’ovation des ministres et députés témoigne de leur respect devant le courage d’un homme qui nous envoie ce message si émouvant : " Je vous aime toutes et tous. La vie est belle ".
" On m’a dit qu’il ne me restait que quelques jours à vivre " ( le 4 février 2011).

La Pub anti Mcdo

Une association américaine de médecins à réalisé un spot publicitaire qui sera diffusé à la télévision américaine le 16 septembre.
On y voit un homme mort qui tient un hamburger à la main avec sa femme qui le pleure.
Ensuite, le célèbre slogan de macdonald’s "I’m lovin’ it" ("C’est tout ce que j’aime") apparaît détourné en "C’est tout ce que j’aimais", avec un liste de effets secondaires dangereux et même mortels de cette nourriture : des problèmes cardiaques à cause de la trop grande quantité de gras et du sel contenu dans cette nourriture

Le cancer l’a emporté, il avait tout juste 50 ans. Hommage à toutes celles et ceux qui luttent chaque jour, pour survivre.

L’ancien coureur Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France (1983, 1984), est décédé mardi des suites d’un cancer. Malgré la maladie, il avait tenu son poste de consultant lors des éditions 2009 et 2010 du Tour de France. Outre ses deux succès dans la Grande Boucle, Fignon, coureur professionnel de 1982 à 1993, a gagné également Tour d’Italie (1989) et plusieurs classiques dont Milan-Sanremo à deux reprises (1988 et 1989). Il s’est aussi incliné pour 8 secondes à l’arrivée du Tour de France 1989 derrière l’Américain Greg LeMond. Dans son ouvrage intitulé “Nous étions jeunes et insouciants”, Laurent Fignon avait également reconnu la prise d’amphétamines et de cortisone durant sa carrière de coureur, mais n’avait pas établi un lien direct avec la maladie.

Le billet du jour : RESPECT TOUT COURT.

Toi qui es malade, malade, d’une maladie qui est incurable, d’un mal dont on ne connaît pas tout, une maladie qui finit par te donner un handicap.
Tu combats chaque jour, tu ne fais pas apparaître que tu as mal, que tu souffres.
Tu veux vivre comme tout le monde.
Tu te donnes ce droit de vivre pleinement la vie, tu te donnes le droit d’aimer, de construire un lendemain, parce que même malade, il y a le jour suivant.
Ta vision du monde est tout autre, ta vison des autres aussi, tu sais être tolérant, une tolérance qui n’est pas toujours partagée.
Rare sont les jours, ou les moments, où tu parles de ta maladie, c’est comme si, tu voulais l’oublier, c’est comme si, tu voulais ne pas déranger.
Dans tes propos, il n’y a que des mots qui font plaisir, des mots d’amours, de solidarité, de fraternité, car toi, tu sais que ces mots, sont toujours un moyen, pour que le moral reste au plus haut.
Parfois, tu te décourage, tu peste contre la vie, contre les autres, et très vite, tu reprends le dessus, non pas pour te donner un genre, mais parce que reprendre le dessus pour toi, c’est aussi vouloir continuer à vivre.
Tu veux que l’on t’aime comme tu es, et tu aimes les autres, comme ils sont.
Tu ne veux pas que l’on te traite à part des autres, tu veux vivre parmi eux, avec eux et comme eux.
J’ai toujours été surpris de voir ces comportements chez les grands malades, un comportement DIGNE, des gens qui ne demandent rien, des gens qui ne souhaitent que garder la vie.
Impressionnant, car nous dès que nous avons un petit mal de tête, on se plaint déjà.
J’ai toujours eu du mal à comprendre, et à dire les choses, aujourd’hui, je me sens plus à l’aise, l’âge peut être, l’expérience aussi, mais je trouve toujours injuste, que l’on n’arrive pas soigner toutes ces maladies qui tuent, qui handicapent.
Chaque année, il y a des moments où l’on nous appelle à faire un geste, donner un peu pour la recherche, des moments durs, car on voit tous ces malades sur des chaises, parfois handicapés si fortement, que l’on a du mal à supporter, du mal à regarder, du mal à écouter.
Respect, oui RESPECT, pour toutes ces femmes, et ces hommes, RESPECT pour ce qu’elles ou qu’ils endurent, RESPECT pour ce courage hors du commun, RESPECT pour ce que vous voulez représenter.
RESPECT TOUT COURT.

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :