liberation


La libération de Marwan Barghouthi constituerait la preuve de la volonté des Israéliens d’ouvrir enfin la voie à la paix

marwan-barghouti-134053Le gouvernement israélien n'a pas voulu la réussite des négociations de paix qui devaient se terminer le 29 avril. En poursuivant de manière exponentielle (+123 %) la colonisation, en refusant fin mars de libérer le 4e contingent de prisonniers « d'avant Oslo » comme il s'y était engagé, Israël a montré son absence de volonté d'aboutir à un accord.
Israël a pris prétexte de l'accord entre l'OLP et le Hamas du 23 avril sur la formation d'un gouvernement d'union pour accuser le président Abbas d'avoir choisi « le Hamas et non la paix » et faire porter aux Palestiniens la responsabilité de l’échec des pourparlers – c'est un leurre et les réactions négatives d’Israël et des États-Unis ne doivent pas cacher celles, plus positives, de l'UE et de l'ONU qui soutiennent l'unité palestinienne sur la base de la reconnaissance d’Israël et de la non violence .
La France comme l'UE doivent soutenir le processus de réconciliation nationale palestinienne.
Pour le PCF, c'est plus que jamais le moment de construire sous l’égide de l'ONU une Conférence internationale pour la paix au Proche-Orient qui permette de relancer un véritable processus de négociations de paix sortant du tête à tête inégal entre les deux pays.
Dans cette perspective, la libération de Marwan Barghouthi et de tous les prisonniers politiques palestiniens constituerait la preuve de la volonté réelle des autorités israéliennes d'ouvrir enfin la voie à une paix juste et durable avec les Palestiniens.


Urgent, à diffuser, en parler, c’est le moment ou jamais

C'est le moment ou jamais ! Il faut diffuser cette vidéo et parler autour de soit de ce qui se passe en Islande. Ce qui se passe est historique et j'espère que la contagion gagnera le reste du monde soit-disant libre. Cette vidéo est la preuve que nous povons changer les choses et je remercie Peter de "The Plot 911" de l'avoir mise en ligne. C'est par soucis de maximisation de sa diffusion que je me permet de la mettre à nouveau en ligne. N'hésitez pas à faire comme moi en changeant le titre pour que cette vidéo se propage comme un virus, vous participerez ainsi à la libération !


LIBERATION DU PRISONNIER FRANCO PALESTINIEN SALAH HAMOURI

Ses déclarations à sa libération : "l'occupation Israëlienne considère tout le peuple palestinien condamné. Je suis fier d'être une part de ce peuple… Je suis innocent comme tout le peuple palestinien !"

Etudiant en sociologie, Salah Hamouri fut condamné pour avoir projeté d’assassiner un rabbin, ce qu’il a toujours nié. Il a été emprisonné en Israël pendant plus de 6 ans.
Il vient d’être libéré dimanche 19 décembre avec 550 autres détenus palestiniens dans le cadre de l’accord ayant permis la récupération de Gilad Shalit.

Né en 1985 à Jérusalem d’un père palestinien et d’une mère française, originaire de Bourg-en-Bresse, Salah Hamouri a passé son adolescence dans la ville sainte. Francophone, il a été scolarisé au collège des « Frères de Lasalle », une école privée catholique de garçons située à Jérusalem-Est. Ses premiers démêlés avec la justice ont lieu en 2001 quand, à l’âge de 16 ans, il est arrêté alors qu’il distribue des tracts contre la colonisation israélienne. Condamné à cinq mois de prison pour « propagande anti-israélienne », il réintègre son lycée après sa détention et obtient son baccalauréat en juin 2003.
« Salah a toujours été actif au point de vue politique »

(suite…)


Salah Hamouri enfin libre : « une formidable nouvelle » – Ca y est ! Salah est dans les bras de sa mère et de son père… Il est libre !

Parmi plus de 500 autres détenus, le jeune franco-palestinien Salah Hamouri, privé de liberté par les autorités israéliennes depuis près de 7 ans, vient d’être libéré ce soir. Voilà une formidable nouvelle.
Je tiens à saluer le courage et la détermination de Salah, mais également de ses parents, ami-e-s et proches qui, depuis près de 7 ans n'ont cessé d'agir pour sa libération.
Je veux enfin féliciter l’action permanente des organisations et associations qui se sont mobilisées pour cette cause juste.

Depuis le 13 mars 2005, Salah Hamouri était incarcéré en Israël par un tribunal militaire d’occupation, illégal au regard de l’ONU. Pourtant, jamais les preuves de sa culpabilité n’ont été apportées.
Je me réjouis que des dispositions politiques et diplomatiques aient enfin été prises auprès des autorités israéliennes pour que Salah retrouve la liberté.
Nous espérons toutefois que cette libération a été accordée sans conditions permettant au jeune franco-palestinien de reprendre ses études et de vivre où il le souhaite.

Cependant, 6 000 prisonniers palestiniens sont encore détenus en Israël. Pour eux, le combat pour la liberté doit continuer. Après l’entrée de la Palestine à l’UNESCO, la France et ses partenaires européens doivent reconnaître immédiatement l'État palestinien et s'engager avec détermination pour obtenir d'Israël la garantie d'une application des résolutions des Nations unies afin d'aboutir à un règlement politique pour une paix juste et durable.
Une adresse électronique a été ouverte qui lui est strictement personnelle. Vous pourrez communiquer avec lui dès lundi : salah_hamouri@hotmail.com


Libération de Salah Hamouri : « une formidable nouvelle »

Je viens d'apprendre que le jeune franco-palestinien Salah Hamouri, privé de liberté par les autorités israéliennes depuis près de 7 ans, devrait être libéré dimanche prochain. C'est une formidable nouvelle.
Je tiens à saluer le courage et l'action permanente des parents, ami-e-s et proches de Salah qui n'ont cessé d'agir pour sa libération ainsi que les organisations et associations qui se sont mobilisées pour cette cause juste.
Après l'entrée de la Palestine à l'UNESCO, l'annonce de la libération de Salah Hamouri est la deuxième très bonne nouvelle de la semaine.
Jugé par un tribunal militaire d’occupation, illégal au regard de l’ONU, et sans qu’aucune preuve ait été apportée quant à sa culpabilité, Salah Hamouri est incarcéré depuis le 13 mars 2005 en Israël.
Je me réjouis que des dispositions politiques et diplomatiques aient enfin été prises auprès des autorités israéliennes pour que Salah retrouve la liberté. Nous espérons cependant que cette libération soit accordée sans conditions permettant au jeune franco-palestinien de reprendre ses études et de vivre où il le souhaite, en France comme à Jérusalem.
Toutefois, pour les 6 000 prisonniers palestiniens encore détenus en Israël, le combat doit continuer pour la liberté.
La France et ses partenaires européens doivent reconnaître immédiatement l'État palestinien et s'engager avec détermination pour obtenir d'Israël la garantie d'une application des résolutions des Nations unies afin d'aboutir à un règlement politique pour une paix juste et durable.


30ème ANNIVERSAIRE DE L’ARRESTATION DE MUMIA ABU-JAMAL

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA
Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal rassemblant une centaine d'organisations et de collectivités publiques françaises
MEMBRE DE LA COALITION MONDIALE CONTRE LA PEINE DE MORT
43, boulevard de Magenta 75010 Paris – TEL : 01 53 38 9999-E MAIL : contact@mumiabujamal.com
Communiqué

1981 – 2011
30ème ANNIVERSAIRE DE L'ARRESTATION DE MUMIA ABU-JAMAL
MERCREDI 7 DECEMBRE
RASSEMBLEMENT à PARIS
de 18h à 20h face au Consulat des Etats-Unis
– angle Rivoli / jardin des Tuileries –
Métro CONCORDE
Une délégation se rendra à l'Ambassade des Etats-Unis
(suite…)


Après Gilad Shalit, il faut libérer Salah

Gilad Shalit, libéré, a retrouvé sa famille suite à l'échange de prisonniers entre le Hamas et les autorités israéliennes.
Le PCF se réjouit de cette libération. Cela ne peut cependant faire oublier les quelques 6 000 prisonniers palestiniens encore détenus en Israël et qui doivent, eux aussi, être libérés.
Nicolas Sarkozy a déclaré que la libération de Gilad Shalit, qui a la double nationalité, française et israélienne, est « un grand soulagement pour la France » et qu'il sera bientôt reçu à Paris.
Le PCF rappelle que les autorités israéliennes détiennent toujours de façon illégale et illégitime, un autre citoyen ayant une double nationalité, française et palestinienne: Salah Hamouri.
Le Président de la République doit considérer son cas avec le même respect en exigeant l'assurance de sa libération. Il doit recevoir ses parents et s'apprêter à rencontrer Salah Hamouri lui-même, dès sa libération prévue pour le 28 novembre.
Nicolas Sarkozy doit montrer que pour les plus hautes autorités de la France, il n'y a pas de citoyens plus français que d'autres, selon que vous soyez, en même temps, israélien ou bien palestinien…
Salah Hamouri doit être libéré et doit bénéficier des mêmes conditions d'accueil que Gilad Shalit à son retour en France.


Écrivons toutes et tous à Alain JUPPE pour accélérer la libération de SALAH HAMOURI 1

Monsieur Alain Juppé
Ministre d’Etat
Ministre des Affaires Etrangères
7, quai d’Orsay
75007 Paris
Monsieur le Ministre d’Etat,
Je viens d’être informé qu’en vertu d’un nouveau dispositif législatif décidé en Israël, notre compatriote, Salah Hamouri, devrait effectuer près de 140 jours supplémentaires de détention dans la prison de Rimonim en Israël.
Alors qu’il a déjà été victime d’une condamnation injuste à sept ans de prison, sans preuve, voilà qu’il ne pourrait pas retrouver la liberté ce 28 novembre comme prévu.
Dans tout Etat de droit, il existait jusque-là un principe de non-réactivité des lois en matière pénale. Si ce principe ne s’appliquait pas à Salah Hamouri, le pouvoir israélien ajouterait de l’injustice à l’injustice. Les autorités françaises ne peuvent laisser faire !
Aussi, je souhaiterai connaître les initiatives que vous comptez prendre pour que Salah Hamouri ne purge pas 140 jours de prison supplémentaires et soit libéré le 28 novembre prochain.
Souhaitant une intervention ferme de votre part,
Recevez, Monsieur le Ministre d’Etat, l’expression de ma haute considération


Ghesquière et Taponier répondent à la polémique

Les deux ex-otages français sont revenus sur la question des « risques inconsidérés » qu’ils auraient soi-disant pris.
Une conférence de presse intéressante s’est déroulée au siège de France Télévisions, où Hervé Ghesquière est revenu sur la polémique survenue après leur enlèvement, mais également sur certains détails importants :