Il est l’heure, grand temps que le parti communiste redevienne ce parti révolutionnaire, ce parti qui ne se préoccupe que de l’humain d’abord !

2016-10-20_06-31-15Pour voir l’article cliquez sur l’image.

Vous hésitez toujours à rallier Mélenchon en dépit des sondages ?
« Il nous faut rester dans l’hypothèse d’une candidature de consolidation de la gauche la plus large possible. »
D’abord la question est de savoir quelle gauche ?

Car force est de constater que la gauche est en déconfiture, qui est encore de Gauche ?
Qui sera capable de porter les idées de gauche au plus haut niveau ?
There is the question !
Nous avions 5 ans pour travailler sur un réel rassemblement et faire ensemble, comme d’habitude, nous attendons les derniers moments pour le réaliser, comme si nous avons réellement envie de rassembler !
Mélenchon s’est déclaré en février 2016, pourquoi le PCF n’en a pas fait autant ?
Alors Montebourg ? Ce sera plus facile de négocier avec le PS pour les législatives ?
« Nous voulons construire avec des forces de gauche critiques. »
Comme si Montebourg était cette force ! Il a été un ministre de Hollande et est au PS, et nous devrions encore et encore faire confiance à ce genre de personnage.

Nous en sommes plus là ! Il faut que cela change, alors changeons ces pratiques qui n’ont rien prouvé.
Faire avec Montebourg, c’est faire avec le PS et tout ce que cela veut dire, c’est encore une fois démontrer notre seule volonté de vouloir sauvegarder des sièges de députés et de sénateurs.
Il est l’heure, grand temps que le parti communiste redevienne ce parti révolutionnaire, ce parti qui ne se préoccupe que de l’humain d’abord !

Le grossier mensonge d’Alain Duhamel

Dans une chronique publiée aujourd'hui par Libération, Alain Duhamel, plaide pour une majorité socialiste absolue à l'Assemblée nationale en utilisant un argument scandaleux. Selon lui, "si l'appoint des députés communistes était obligatoire, cela déboucherait à terme sur un blocage et un bras de fer… peut-être même dans un ou deux ans, sur une dissolution téméraire". Autrement dit, un groupe Front de gauche à l'Assemblée nationale pour faire une majorité, ce serait le scénario catastrophe. Cet argument est fallacieux et mensonger.
D'abord, Alain Duhamel oublie qu'il n'y aurait pas eu d'élection de François Hollande sans les 4 millions de voix du Front de gauche et qu'aucun député de gauche ne sera élu le 17 juin sans les voix du Front de gauche. Ces voix doivent-elles, une fois passées les élections, être réduites au silence? Curieuse conception de la démocratie.
Ensuite, rappelons qu'au Sénat,sans la présence de sénateurs communistes, la gauche n'est pas majoritaire. Loin d'être un blocage, cela a déjà permis de voter des lois pour encadrer le travail du dimanche, interdire les coupures de gaz et d'électricité, accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales. Et si notre proposition de loi sur l'interdiction des licenciements boursiers n'a pas été votée, c'est parce que 4 sénateurs radicaux de gauche ont fait défaut. Le blocage d'une politique de gauche n'est donc surement pas le fait des communistes et du Front de gauche. C'est exactement le contraire.
Enfin, l'hypothèse d'une dissolution provoquée demain par les communistes ou le Front de gauche est une pure invention d'Alain Duhamel. Il cherche à faire oublier que le véritable défi que doit relever la gauche est celui que vient de rappeler Georges Séguy: "Si la gauche ne va pas dans le sens de ce que veut le peuple, il y a aura une réaction sociale terrible". Voilà la vérité qu'Alain Duhamel cherche à escamoter: si la présence de nombreux députés de gauche n'est pas assurée, c'est là que le cap du changement peut-être perdu.

Balme et Marx, même combat ? Vous croyez ? On verra bien ! …

On l’a appris cette semaine, René Balme, maire de Grigny et candidat du Front de gauche dans la 11 e circonscription du Rhône, est accusé d’avoir donné la parole, sur un site internet dont il est l’animateur, à des blogueurs véhiculant des thèses antisémites.
Rue89 a sorti l’affaire il y a deux jours.
Une histoire qui n’est pas sans rappeler l’Opération Poulpe à l’origine de la chute de Philippe Marx. Le candidat Front de Gauche de la 3 e circonscription de Meurthe-et-Moselle avait publié des vidéos d’Alain Soral, un essayiste proche du FN.
Une bourde qui lui avait fait perdre son investiture.
L’histoire Balme a l’air d’embarrasser le Front de Gauche au plus haut point, qui devrait statuer rapidement sur ce cas.
René Balme subira-t-il le même sort que Philippe Marx ?

Républicain Lorrain du 03 Juin 2012

Contacté par l'AFP, Alexis Corbière, secrétaire national du PG et spécialiste du auprès de M. Mélenchon, a indiqué que si M. Balme était complaisant vis-à-vis des thèses antisémites, "ce serait incompatible avec l'appartenance à des forces comme les nôtres" car "nous sommes intransigeants sur l'antisémitisme".
Il peut aussi y avoir un "manque de vigilance" de la part de ce candidat, ce qui amènerait "un rappel à l'ordre", d'après lui. La commission de contrôle du PG sera "sans doute saisie", après un "petit travail de recherche" sur M. Balme qui pourrait prendre quelques semaines, soit après les législatives, a-t-il précisé, assurant ne pas connaître oulala.net.

Manque de vigilance pour BALME.
Un petit travail de recherche sur BALME après les législatives qui pourrait prendre quelques semaines.
Pour MARX aucune excuse alors qu’il ne connait SORAL ni d’Ève, ni d’Adam, aucune recherche pour savoir qui il est exactement !
Une semaine a suffit pour lui faire perdre son investiture.
Il n’a même pas eu ce droit de se défendre.
Assisterions-nous encore une fois à une mascarade et comprendre que certains peuvent et d’autres pas ?
Deux poids, deux mesures ????????

Attaques contre Taubira : Copé pris en flagrant délit de racisme et de misogynie

Hier, Jean-François Copé a appelé les électeurs du FN à voter pour les candidats de l’UMP aux législatives. Car « quand on vote Front national, on a la gauche qui passe » et « on a Taubira ».
Nicolas Sarkozy n’est plus président de la République, mais le recours à un bouc émissaire demeure bien ancré à l’UMP. En articulant sur la Garde des Sceaux sa parade nuptiale en direction de l’électorat de Marine Le Pen, la droite française montre son vrai visage. Elle est prise en flagrant délit de racisme et de misogynie. Chacun a bien compris que la droite cible Christiane Taubira à dessein. L'UMP est décidément prête à toutes les bassesses pour ramener au bercail l'électorat du FN.
Gageons que les électeurs sanctionneront à nouveau cette stratégie aussi consternante que méprisable.

Parce que même s’il n’y avait pas eu de vidéos…… La décision aurait été la même !

Philippe Marx le communiste orthodoxe mis au ban
Le troisième tour de l’élection, ce sera les législatives. Avec un psychodrame inédit pour les Villeruptiens, qui risquent de devoir arbitrer entre Philippe Marx, communiste historique et orthodoxe, et le maire de Mont-Saint-Martin, Serge De Carli.
Le premier, secrétaire de la section locale du PCF et ancien adjoint au maire de Villerupt, avait été investi par les militants pour représenter le Front de Gauche dans la circonscription de Longwy-Briey. Mais les directions du PCF et du Front de Gauche lui ont finalement préféré De Carli, « qui aura plus de poids », estime Alain Casoni…
Un drame familial épicé par l’imprudence de Philippe Marx, qui avait laissé traîner sur son blog des vidéos produites par un révisionniste notoire, Alain Soral. Ses protestations de « bonne foi », admises par une courte majorité du comité départemental du PCF, n’y ont rien fait : les appareils lui ont retiré leur investiture.
Pas rancunier, Philippe Marx fait campagne pour Mélenchon à la présidentielle.
Mais, « blessé », il jure qu’il maintiendra sa candidature aux législatives. Au nom de « la démocratie dans le Parti ». Et pour faire échec à une décision « stalinienne ». Tel que !

Républicain Lorrain du 17 Avril 2012 B. M.

Billet du jour : la Présidentielle et les Législatives sont liées, on ne peut pas faire autrement. – Le seul vote utile au premier tour sera le vote Front de Gauche

Samedi 28 Janvier 2012,  réunion des animateurs PCF et des candidats Front de Gauche / PCF au Docks d’Aubervilliers.
Nous avons choisi de partir la veille, et de faire un crochet à l’USINE siège de campagne du Front de Gauche pour la Présidentielle.
Un détour obligatoire pour se retrouver dans ce milieu fraternel et amical.

Beaucoup de jeunes présents dans ce lieu, un débat sur l’eau était prévu.
Nous avons diné sur le lieu et profité de notre visite pour prendre un peu de matériel de propagande.
Ce genre de visite a comme effet de se ressourcer et de prendre encore plus d’envie à faire la campagne pour notre candidat commun Jean-Luc Mélenchon. Nous sommes déjà requinqués.
Une nuit de repos et nous voilà parti aux Docks.
Du monde, beaucoup de monde arrive de partout, des femmes, des hommes prêts à entendre et à discuter.
La salle est immense, on annonce la présence de plus de  1000 personnes. Des femmes et des hommes prennent à tour de rôle la parole pour dire ce qui se fait sur leur circonscription.

Toutes et tous sont formels quant au déroulement de cette campagne.
Les Législatives sont étroitement liées avec la Présidentielle, sur ce point tout le monde est d’accord.
Plus le candidat à la Présidentielle fera un bon score, et plus cela profitera aux candidats des législatives.
Vers 11 heures, nous nous formons en ateliers de travail.

Nous nous présentons et commençons à dire de notre côté ce que nous avons déjà réalisé et ce que nous comptons accomplir dans les mois à venir.
Dommage, un peu court pour un partage concret des initiatives terminées et à effectuées.
Une nouvelle fois nous constatons que toutes et tous, ancrent l’élection Présidentielle aux élections législatives.
Toutes et tous insistent sur l’importance de réunir ces deux élections.
12 heures 30 déjeuner, et pendant ce temps-là, Jean-Luc Mélenchon arrive dans la salle, des acclamations ont commencé à fuser de tous les côtés, des jeunes se sont levés et chantés l’internationale.
Un moment fort et qui a fait chaud au cœur.
Jean-Luc s’est prêté à faire le tour de quelques tables et bien évidemment a posé pour quelques photos.
Il doit prendre la parole en début d’après-midi.
Je dois avouer que la salle s’est tout d’un coup surchauffée.
14 heures, nous voilà de retour dans la salle de réunion, Jean-Luc suivi de Pierre Laurent entrent dans la salle, toutes et tous debout applaudissons leur arrivée.
L’animateur annonce au micro que Jean-Luc allait prendre la parole.
Celui-ci comme à son habitude, nous laisse pantois devant sa facilité à dire les choses, un silence pour écouter et boire ses paroles, son discours, un silence entrecoupé d’applaudissements appuyés qui démontrent réellement cette envie de se placer bien au-delà de ce qui est espéré pour cette élection.
Après nous avoir donné tous les arguments nécessaire afin d’expliqué pourquoi ne pas voter la fille de son père (Marine LE PEN), lui aussi appuie sur le fait que les deux élections, la Présidentielle et les Législatives soient liées, on ne peut pas faire autrement.
Il insiste, en disant qu’il fallait tout faire pour que le score soit le plus élevé possible afin d’en faire profiter l’élection suivante.
Plus le score de la présidentielle sera important, plus nous aurons une chance d’avoir un groupe Front de Gauche à l’Assemblée tambourine-t-il.
Puis c’est autour de Pierre Laurent de conclure la journée, pareil sur l’utilité et l’importance de lier les deux élections.
La journée se termine, toutes et tous debout chantons d’abord la marseillaise et ensuite l’internationale.
Je peux vous dire que quand un militant chante ces chansons, les poils de tout son corps se redressent.
Nous voilà sur la route en répétant que ce genre de journée motive, requinque, redonne du punch, et surtout de ne rien lâcher, de continuer notre combat pour faire « Place au Peuple » et « L’Humain d’abord ! ».

Le billet du jour : Beaucoup a été fait, beaucoup reste à faire. ON LÂCHE RIEN !!!!

C’est nous qui portons ce drapeau, le drapeau rouge de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, de la solidarité, de la résistance, de l’indignation, du changement.
Vous avez déjà fait un pas, un grand pas, en soutenant d’une part, la candidature de notre candidat commun à la Présidentielle Jean-Luc Mélenchon, et d’autre part, la candidature Front de Gauche que je représente avec Dolorès aux Législatives de la 3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle.
Soutenir c’est bien, participer c’est mieux.
Nous avons commencé notre campagne dès le mois de juin 2011, le 25 Juin très exactement.
Depuis beaucoup a été déjà fait, distribution de tracts dans tous les marchés de la circonscription, distribution devant les lycées, devant les entreprises de Villers la Montagne, devant l’hôpital de Mont-Saint-Martin, réalisé une assemblée citoyenne à Thil en présence de Christian PICQUET, où plus de 100 personnes ont répondu à l’invitation.
Beaucoup a été fait, beaucoup reste à faire.
En liant Présidentielle et Législatives, nous considérons que ces deux élections sont liées, oui liées car si nous arrivons, et nous y arriverons ENSEMBLE, à placer le Front de Gauche en bonne position, nous aurons ce poids pour peser sur les décisions qui seront prises pour notre pays.
Et puis, si à la Présidentielle notre candidat fait un bon score, le candidat Front de Gauche aux législatives en profitera.
Avoir un groupe de députés Front de Gauche à l’Assemblée Nationale aura alors toute son importance, aura son sérieux pour faire valoir nos idées, notre programme « l’humain d’abord ! ».
Alors soutenir oui, mais participer à nos rassemblement, être présent à 20, à 30, à 40 démontrera notre volonté, notre sincérité à vouloir réellement faire changer les choses.
Faire changer les choses radicalement, pour une politique radicale à gauche.

Nous sommes à un moment où tout est possible, tout est envisageable, mais pour cela il faut que chacune et chacun prenne ses responsabilités. En soutenant, vous démontrez votre volonté de changement, en participant, vous démontrez non seulement votre volonté, mais aussi votre détermination à ce que cela change vraiment.
Jean-Luc Mélenchon à l’habitude de dire : « quand on était à 5%, on nous méprisait, y compris à gauche, quand on est arrivée à 7, les voilà qui découvrent qu’il faut faire la guerre à la finance, quand nous serons à 15, ils dénonceront le capitalisme, et quand on sera à 51 %, ils diront qu’ils rejoignent notre candidat ».
Mes chers(es) amis(es), mes cher(es) Camarades, Mesdames, Messieurs, il nous reste 83 jours avant le 1er tour de la présidentielle, 83 jours qui semblent nous donner encore beaucoup de temps, mais qui en réalité passent très vite, alors faisons cet effort rassemblons-nous partout où nous aurons décidé d’y être (Venez voir sur notre site « Place au Peuple » nos prochains rendez-vous, nos prochaines activités, vous serez les bienvenus), soyons nombreux à démontrer que tout est possible, que nous RÉSISTONS, que nous ne LÂCHERONS RIEN, absolument RIEN.
Il est grand temps de donner la place au peuple, et de tout faire pour l’humain d’abord.
Rassemblons-nous, faisons ENSEMBLE, car c’est ENSEMBLE que nous gagnerons, que nous ferons reculer celles et ceux qui veulent nous voir disparaitre, celles et ceux qui nous méprisent.
C’est dans la rue, avec les gens que cela se passe, alors avec les gens, faisons ce qui a à faire, MOBILISONS toutes ces forces capables de pouvoir réellement mettre en application notre programme populaire partagé.
Créons pendant ces mois qui vont venir une dynamique qui donnera envie aux gens de voter et de parler du Front de Gauche.
Créons tout simplement la surprise, la surprise du siècle, celle, où nous sommes arrivées à dire enfin NON à la finance, NON aux différences, et OUI à notre
DIGNITÉ.

Egypte: les Frères musulmans réclament la victoire aux législatives

Les Frères musulmans ont appelé ce samedi les partis rivaux à accepter le verdict des urnes après la première phase des législatives égyptiennes, où la confrérie islamique semble bien placée pour l'emporter. Selon eux, leur parti Liberté et Justice recueillerait approximativement de 43% des sièges alloués à la proportionnelle. Pourtant, la commission électorale n'a pour l'heure dévoilé qu'une poignée de résultats.
Des estimations non-officielles donnent les rivaux islamistes des Frères, les salafistes, en deuxième position du scrutin, derrière les libéraux, illustrant la percée des islamistes dans les pays secoués par le "printemps arabe". Les rivaux des Frères musulmans les accusent d'avoir fait des dons de médicaments et de nourriture pour influencer les électeurs et d'avoir enfreint les règles électorales en exerçant des pressions à l'extérieur des bureaux de vote.
Les Frères musulmans ont rejeté ces accusations: "Nous appelons tout le monde, et tous ceux qui s'associent aux règles de la démocratie, à respecter la volonté du peuple et accepter leur choix", a déclaré la confrérie dans un communiqué après la première phase du marathon électoral, où la participation s'est élevée à 62% des inscrits, du jamais vu dans le pays.

Résultat final le 10 janvier. La répartition des sièges à la chambre basse du Parlement ne sera connue qu'à l'issue du marathon électoral le 10 janvier. La première phase, lundi et mardi, concernait 17 des 50 millions d'électeurs inscrits dans neuf gouvernorats, dont Le Caire, les villes d'Alexandrie, Port-Saïd et Damiette dans le nord du pays, ainsi qu'Assiout et Louxor dans le Sud. Au total, 498 sièges sont en lice, dont les deux tiers sont alloués à la proportionnelle sur la base de listes présentées par les partis, le dernier tiers revenant à des candidatures individuelles.

Aux assemblées citoyennes : prenez le pouvoir ! Sur la 3ème Circonscription de Meurthe-et-Moselle c’est le Dimanche 20 Novembre 2011, à 11 heures 30 à THIL salle Jacques DUCLOS…

C'est quoi une Assemblée Citoyenne du Front de Gauche ?
"Les Assemblées Citoyennes sont des lieux de débats et de prises d’initiatives citoyennes.
Elles ne sont limitées ni dans le temps, ni dans un lieu, ni même par une appartenance politique.
Elles sont un espace ouvert, de rencontre et de discussion où chacun et chacune doit trouver sa place.
Vous y ferez part de vos attentes, de vos envies, de vos analyses sur la situation politique.
La finalité des Assemblées Citoyennes ne se trouve pas uniquement dans le constat.
Des actions pourront être décidées en soutien aux luttes et résistances locales soulevées et débattues par les participants de l’Assemblée.
C’est ici et là, dans dans vos lieux de vie, de travail, mais aussi dans le café au coin d’une rue que peuvent surgir ces Assemblées.
Les Assemblées Citoyennes fonctionneront dès lors que l’implication populaire y sera grande. Alors n’attendez pas ! Investissez, créez, organisez, pensez les Assemblées Citoyennes.

Prenez le Pouvoir en assistant à l'Assemblée Citoyenne – Banquet Républicain du Front de Gauche de la 3ème Circonscription de Longwy-Briey, qui aura lieu le Dimanche 20 Novembre 2011 à partir de 11 H 30 à THIL
(voir INVITATION pour le détail et l'incription : ce n'est pas champagne et petits fours, mais pasta et Beaujolais Nouveau, on n'est pas au Fouquet's !).
Cette Assemblée sera confortée par la présence de Christian PICQUET, Porte Parole de la Gauche Unitaire (GU), un des cofondateurs du Front de Gauche en 2009 avec Marie George BUFFET pour le PCF et Jean Luc MELENCHON pour le PG, et Porte Parole du Conseil National du Front de Gauche pour les Elections Présidentielle et Législatives 2012.
La présence de Christian PICQUET est une occasion unique pour les Progressistes, pour les Partisans d'une Gauche plus radicale, pour les militants du Front de Gauche de partager et d'échanger avec un Responsable National de ce mouvement en marche pour le changement en 2012.
Nous vous attendons nombreuses et nombreux au Débat et au Banquet qui animeront cette journée du 20 Novembre.
Inscriptions auprès de : Michel VESCOVI 
Téléphone : 06 36 51 02 76 ou 03 28 89 10 50  
ou : michel.vescovi@orange.fr

N'hésitez pas  à relayer cette invitation !

Voir les 4 pages sur les Assemblées Citoyennes ! 

La division n’a jamais été une stratégie gagnante.

Mesdames, Messieurs les élus, mes chers(es) Amis(es) et Camarades,
Bienvenue dans la Maison du Peuple et du Citoyen ;
Merci d’avoir répondu à cette invitation.
J’ai pu lire sur le Blog du Collectif PCF Longuyon, Longwy et Vilerupt (
http://www.pcflongwyvillerupt.net/) animé par mon ami Patrice ZOLFO que depuis juin 2011, le 18 très précisément, jour de mon élection comme candidat à l’élection législative de la 3ème Circonscription, nous nous sommes mis de suite au travail.
Et pour cause,
quand on mesure ce qui se passe dans notre pays, en Europe et dans ce monde, il n’est rien de dire que de pavoiser sur des détails, ne sert à rien.
Engagé en tant que communiste sous la bannière Front de Gauche, je tiens à respecter, ces valeurs, ces convictions qui nous poussent chaque jour à lutter contre cette politique d’austérité, cette politique qui ravage tout sur son chemin, qui ne cesse de faire grandir le chômage et la pauvreté.
Être candidat du Front de Gauche, c’est se mettre au service des citoyens, c’est vouloir transformer la société pour « l’Humain d’abord » ! Pour donner la « Place au Peuple » !
Être candidat du Front de Gauche et de plus en étant Communiste demande à rester modeste et humble devant la tâche dont nous nous sommes donnés.
Être candidat du Front de Gauche, c’est respecter le choix démocratique de tous les partenaires politique qui forment ce Front de Gauche.
Être candidat du Front de Gauche demande à être à l’écoute des gens, de celles et ceux qui souffrent chaque jour de plus en plus. Cette semaine avec mon équipe, nous avons fait 3 marchés, nous avons distribué un tract mais également fait signé une pétition contre la vie chère. Entendre toutes ces personnes se plaindre à ne plus y arriver, fait mal, car croyez-moi, les gens ont besoin de parler, de dire, et de savoir, si nous avons des solutions.
Être candidat du Front de Gauche n’est pas utiliser le sigle pour se faire élire, mais utiliser ce sigle pour démontrer notre réelle volonté à voir dans notre pays une politique de Gauche plus radicale s’installer.
J’ai pu lire hier dans un article, que la grandeur du PCF était sa capacité à être en phase avec la population, aujourd’hui avec le Front de Gauche, en allant vers les gens, discuter avec eux, entendre et pas seulement dire, serions-nous pas en phase avec ceux-ci ? Être en phase avec les gens, avec le Peuple, c’est respecter leur choix, c’e n’est pas vouloir imposer, mais tout simplement faire avec. Avec toutes celles et ceux qui aspirent à une autre société, une société plus juste, une société où l’humain passe avant toutes choses.
Moi je choisis de vouloir RASSEMBLER LARGE, très LARGE, rassembler les gens du peuple, les responsables associatifs, les syndicalistes, les élus, car je considère qu’aujourd’hui c’est ENSEMBLE que nous arriverons à imposer une politique de Gauche plus radicale.
ENSEMBLE, car la division n’a jamais été une stratégie gagnante. C’est dur après des années de vie dans un parti de s’inscrire pleinement dans un outil de rassemblement. C’est dur de devoir admettre que nous n’avons pas toujours raison, c’est dur de constater que sur des détails, nous serions prêts à ne pas pouvoir se rassembler. C’est dur, car, dans les faits, que voulons-nous ? La même chose, virer ce SARKOZY et ses amis.
Aujourd’hui, j’ai tenu avec mon équipe à rassembler les élus figurant sur ma liste d’appui à ma candidature, non pas pour faire la différence avec des listes de 83 ou 90 élus qui circulent, non, tout simplement pour d’abord les remercier de s’être inscrit très vite sur une campagne qui va être très longue. De les remercier d’avoir reconnu le vote des communistes comme un vote souverain, de démontrer leur volonté à faire respecter la démocratie.
En effet, parce que le choix du candidat ne plaît pas à certains, à une minorité, le vote majoritaire serait une erreur, la majorité aurait tort.
Non Mesdames et Messieurs, c’est simpliste mais c’est réel, pour qu’il y ait un gagnant et un perdant, par la force des choses il y a une différence de voix. Et que celle-ci soit minime ou pas, il y a différence, c’est ce qui permet de dire qui a gagné et qui a perdu. Si je m’en souviens bien, c’est au CP que l’on m’a appris ceci.
Je ne vais pas polémiquer, je n’en ai pas envie, certains disent des choses vraies ou fausses peu importe, cela n’engage que leur ego, moi je souhaite très vite, sans respecter les limitations de vitesse à faire campagne, à expliquer, à entendre, à débattre avec mes concitoyens. C’est ça le plus important. La campagne va être longue mais le temps presse, n’oublions pas que nous ne profitons pas des médias comme les autres formations politiques.
La présence des élus ici ce soir, dans cette « Maison du Peuple et du Citoyen », n’est pas une présence silencieuse, alors je vais laisser la parole à mes amis(es) élus, j’espère ne pas vous avoir choqué en disant « ami », à mes amis(es) élus, car en croire certains nous serions prêt à les flinguer ou encore à en découdre.

Merci de votre attention.

novembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :