Le billet du jour : Nous ne demandons pas la lune, seulement de vivre DIGNEMENT, en PAIX, avec FRATERNITÉ, ÉGALITÉ, LIBERTÉ et SOLIDARITÉ, serait-ce trop demandé ?

Depuis quelques semaines, voire depuis quelques mois, on ne parle que de guerre, de scandales, de crise financière, de déroute, .de peuples qui se révoltent, d’insurgés, de rebelles, de terroristes etc… etc…
Il a fait ça, elle a subi, sept soldats français morts en Afghanistan, Israël impose son blocus au monde entier, les Princes se marient, et toujours des images qui font rêver certains, et qui dégoûtent d’autres.
Encore faut-il que les images soient diffusées ?
Hier, nous avons assisté à un hommage national pour les obsèques de nos soldats, des soldats morts pour rien, eh  oui ! Le soir même sur antenne 2, on nous disait que quand les troupes étrangères partaient d’une région, une fois sur deux les Talibans reprenaient le pouvoir. Si après ça, nos soldats ne sont pas mort pour rien, que l’on me prouve le contraire.
Et les images ont tourné en boucles toute la journée sur toutes les chaînes de télévisions.
Tous les ans, des commémorations ont lieu, pour rappeler tous ces morts que l’on compte guerres après guerres. Dans chaque discours, il est dit « Plus jamais ça !».
Plus jamais quoi ? De guerres ? Ou de commémorations ?
Pas facile de s’y retrouver !
Par contre, hier des militants partaient pour GAZA, pour une mission humanitaire auprès des Palestiniens, emmurés vivants dans leur territoire.
Aux infos, que de brèves images, peu de propos, et s’il y avait des propos, c’était pour dire que le bateau « Le Dignité Al Karama » avait été bloqué dans les eaux internationales par la marine d’Israël.
Une info, une simple info.
Pourtant,
arraisonner un bateau dans les eaux internationales n’est-il pas un acte de piraterie ?
Les militants, qui occupaient ce bateau, se sont vu être arrêtés comme de simples bandits de grand chemin puis internés. Ils seront même dans les jours qui viennent expulsés du territoire d’Israël.
Malgré cela, ils n’allaient pas en Israël, ils allaient en Palestine, à GAZA.
Et que fait l’opinion Internationale ? Elle se tait ! Et pourquoi ?
Dans ce cas, très peu d’images et elles n’ont pas tourné en boucles sur toutes les chaînes de télévision.
Encore une fois, il y a celles et ceux qui peuvent, qui ont tous les droits, même ceux de se mettre hors la loi, et celles et ceux qui ne peuvent pas, qui n’ont aucun droit, sauf, ceux de se taire, de subir.
C’est comme ça que vous envisagez notre monde ? Notre société ?
Ne serions nous pas des femmes et des hommes normaux ? Serions-nous des « Alliens » ? Des monstres ? Des femmes et des hommes venus d’une autre planète.
Non, nous sommes contre les injustices, contre la différence, contre la ségrégation, nous sommes pour un monde juste, un monde de paix, un monde où l’homme est l’égal de l’homme, mais tout ce que je décris là, n’est-il pas inscrit dans la déclaration universelle des droits de l’homme ?
Mais bien sûr que oui ! Alors pourquoi n’exigeons-nous pas que cette déclaration soit respectée à la lettre ?
C’est notre devoir de veiller à ce que la loi soit respecté, et si c’est notre devoir, nous ne venons pas d’une autre planète, nous sommes normaux, et bien normaux.
En fait, ce sont celles et ceux qui nous dirigent qui seraient d’un autre monde, et celles et ceux qui nous dirigent ne sont pas si nombreux que cela, nous sommes la majorité.
Et si nous sommes la majorité, qu’attendons-nous pour nous faire respecter, et surtout respecter cette déclaration universelle des droits de l’homme ?
Nous ne demandons pas la lune, seulement de vivre DIGNEMENT, en PAIX, avec FRATERNITÉ, ÉGALITÉ, LIBERTÉ et SOLIDARITÉ, serait-ce trop demandé ?
Réveillons-nous, car si nous laissons faire, nous allons très vite, et croyez-moi dans ce domaine, il n’y a pas de radar pour mesurer la vitesse et pénaliser les excès, nous retrouver dans une situation irréversible pour notre avenir et l’avenir de nos enfants et petits-enfants.
C’est maintenant qu’il faut Réagir et Agir ! Toutes et tous ensemble nous le pouvons.
Demain, ce sera trop tard !

Le Dignité Al Karama a mis le cap sur Gaza

Le navire français de la flottille pour Gaza a réussi dimanche à appareiller de Grèce et fait route vers le territoire palestinien où il compte arriver dans les 24 heures, a-t-on appris lundi auprès des organisateurs à Paris.
"Le bateau devrait se trouver mardi après-midi en face du littoral de Gaza", a déclaré un des porte-parole de l'opération, Maxime Guimberteau. "Il navigue lentement, notamment pour économiser du fioul", a-t-il précisé.
Parti de Corse le 25 juin dernier, le Dignité Al Karama est le seul bateau de "la flottille de la liberté" à être passé entre les mailles du filet grec. Il se dirige maintenant vers Gaza avec 16 passagers à bord. Il devrait atteindre les côtes palestiniennes dans les 24 heures, a précisé un porte-parole. Les neuf autre bateaux qui composaient la flottille pour Gaza, avec à leur bord 300 militants venus de 22 pays, ont été empêchés de prendre la mer par décision du gouvernement grec, satisfaisant ainsi une demande israélienne explicite(lire : Israël dicte sa loi à la Grèce et à la France). Mais le Dignité-Al Karama, qui avait été intercepté le 7 juillet par les garde-côtes grecs et conduit dans l'île grecque de Kastelorizo, a pu appareiller dimanche en disant vouloir rejoindre le port égyptien d'Alexandrie. "La présence en mer du Dignité Al-Karama constitue un revers pour le gouvernement israélien qui, par la force ou les pressions, cherche à perpétuer un blocus illégal et criminel et à faire taire les mouvements des sociétés civiles du monde entier", disent les organisateurs dans un communiqué. Seize personnes se trouvent à bord du navire, dont la journaliste vedette du quotidien israélien de gauche Haaretz, Amira Hass et une équipe de la chaîne arabe Al-Jazira.

novembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :