Consommateurs, attention ! Revoilà la hausse de la TVA

Un jour, on jette à la rivière le bouclier fiscal qu'on a tant aimé depuis 2007, un autre jour, on met à l'encan la totalité de l'ISF, puis on se ravise encore quelques jours plus tard en s'apercevant que cela va encore grever les déficits.
Alors on s'invente un nouvel impôt qui porterait non pas sur la fortune, mais sur l'accroissement virtuel ou théorique de cette fortune… avant de s'apercevoir que c'est une vue de l'esprit et que donc mieux vaut relever le seuil d'exonération de l'ISF – ce qui profitera au passage à tous ceux qui paieront encore cet impôt – mais finalement on ne sait pas trop. On attend les prochains épisodes du feuilleton. Quel suspens !
Sur ces entrefaites, voici la Cour des comptes – qu'on a connue mieux inspirée – qui, invitée par le président de la République à comparer « les prélèvements fiscaux et sociaux en France et en Allemagne », propose de réaménager la TVA.
Comment ? En augmentant le taux réduit de TVA de 5,5% à 7%, et en réduisant son périmètre, c'est-à-dire en faisant passer un certain nombre de produits dits de première nécessité du taux réduit actuel de 5,5% au taux dit normal de 19,6%. Celui-ci, pour imiter à nouveau l'Allemagne, serait ramené à 19%.
On sait ce que cela signifierait : quand un taux de TVA augmente, les prix font la culbute, quand un taux diminue, les prix ne baissent pas. Les économistes appellent cela joliment l'effet de cliquet. On pourrait donc s'attendre au pire.

Compétitivité déclinante

Lagarde et Lefebvre vous expliquent comment économiser le carburant

Je ne sais pas vous mais je ne suis pas très convaincu…
"Transparence, concurrence et contrôles" : voici les trois maîtres mots de Christine Lagarde dans le dossier de la flambée des prix du carburant.
La ministre de l'économie a visité, mercredi matin, une station-service, en compagnie du secrétaire d'Etat au commerce, Frédéric Lefebvre.
Ils en ont profité pour annoncer qu'ils n'entendaient pas baisser les taxes mais qu'ils demandaient à la direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes de multiplier les contrôles pour éviter les abus.
Et puis ils ont prodigué leurs bons conseils…

60 % de taxes, ce n'est pas encore suffisant n'est-ce-pas ?

Le compagnon de Christine Lagarde, a été condamnée par une ordonnance de la Cour européenne de justice à rembourser un million d’euros de subventions européennes

Une association marseillaise dirigée de 2003 à 2005 par Xavier Giocanti, le compagnon de Christine Lagarde, a été condamnée par une ordonnance de la Cour européenne de justice à rembourser un million d'euros de subventions européennes suite à des "irrégularités".
Révélée par le Canard enchaîné, l'ordonnance de la cour date du 12 mai. Elle se concentre sur la période (de 2003 à 2005) où Xavier Giocanti dirigeait le centre de promotion de l'emploi par la micro-entreprise (CPEM), une association marseillaise mise en place par Jean-Claude Gaudin, sénateur et maire UMP de la ville, en novembre 1994. Cette structure destinée à aider au financement de projets d'entreprise, bénéficie d'une aide d'un million d'euros venant du Fonds social européen (FSE).

Quand Solidarité rime avec Rentabilité…

L'Etat français envisage de tirer bénéfice du plan d'aide à la Grece en encaissant autour de 160 millions de bonus au titre des intérêts d'un prêt dont le taux avoisinera les 5%.
Pour les députés communistes : ce qui est présenté, de Paris à Berlin, comme un geste de solidarité à l'égard de la Grèce, vise en réalité à garantir les profits des banques françaises et européennes en contre partie d'un plan d'austérité drastique pour le peuple grec qui devrait supporter des sacrifices sans précédent en matière de salaires, d'emploi, de protection sociale etc…
Comment dit-on déjà "Le malheur des uns …" ??

Continental : un reclassement à… 137 euros par mois

Écœurés, les 1 120 salariés de l’usine de Clairoix (Oise) appellent, par la voix de leurs représentants, Christine Lagarde à s’associer à leur plainte contre Continental pour licenciements sans cause réelle ni sérieuse.
Quand il s’agit de montrer qu’elle ne rechigne devant rien pour reclasser les 1 120 salariés de l’usine de Clairoix (Oise), qu’elle a décidé de fermer au printemps dernier et dont elle délocalise la production en Roumanie ou en Inde, la direction de la multinationale de pneumatiques Continental ne lésine pas sur les moyens. Elle vient d’adresser à 600 licenciés picards une proposition de « reclassement » dans l’une de ses filiales à Bizerte, en Tunisie : Continental cherche à recruter sur la rive sud de la Méditerranée soixante « opérateurs de production » pour un salaire brut de 137 euros sur treize mois.
http://www.humanite.fr/Continental-un-reclassement-a-137-euros-par-mois

 

Ce bouclier fiscal…

Les mots de Sarkozy :

"Je ne toucherai pas au bouclier fiscal car je crois au principe selon lequel on ne peut prendre à quelqu'un plus de la moitié de ce qu'il gagne. Si on laisse passer une exception, comme par exemple la CSG, ce n'est plus un bouclier. "
ven 16 oct 2009 Entretien du Président avec le Quotidien "Le Figaro"

"[…]mais je vais aller plus loin. Le bouclier fiscal, c'est l'expression d'un choix de société qui valorise la réussite… "mar 24 mar 2009 Discours à Saint-Quentin
 

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :