Tunisie : des milliers de manifestants pour l’égalité des droits entre les sexes

Ce lundi 13 août a vu "le plus grand rassemblement d'opposition depuis avril" d'après BFM.
C'est l'article 28 de la future Constitution qui fait l'objet de l'hostilité des manifestants et qui stipule : « l'État assure la protection des droits de la femme, de ses acquis, sous le principe de la complémentarité avec l’homme au sein de la famille ».
L'article a été voté à l'occasion de la journée de la femme en Tunisie, puisque le 13 août correspond à la date-anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel, une série de lois votées en 1956 sous Bourguiba, peu après l'indépendance du pays, et visant à faire progresser l'égalité entre hommes et femmes. Ennahda, le parti islamiste majoritaire, dément toute mise en danger des droits des femmes, qui seraient réaffirmés dans le Préambule.

http://www.youtube.com/watch?v=GN5V1-E2w4U

Témoignage d’une infiltrée du FN

Claire Checcaglini témoigne des huit mois passés au sein du Front National dans les Hauts-de-Seine.

http://www.youtube.com/watch?v=7rVbF6ZA0lc

Dans cet entretien elle donne une justification de la méthode employée pour mener son enquête. Plusieurs thèmes sont abordés :
– L’islamophobie comme ciment du parti
– Très fort contrôle de la communication externe du parti ; les militants peuvent tenir des propos racistes et violents, mais il ne faut pas que ça se sache à l’extérieur
– Beaucoup de militants adhèrent à des théories du complot (exemple : l’un d’entre eux croit fermement à un accord entre l’opep et la France, pétrole contre immigration Arabe en France)
– Enfin elle révèle la forte sympathie d’élus UMP aux thèses anti arabes du Front National

Génocide arménien – Erdogan accuse la France de “génocide” en Algérie

L'électoralisme de nos députés, qui les a poussé à voter une loi que la plupart des historiens désapprouvent, va-t-il nous conduire à la guerre ? En tout cas, la tension est extrême aujoud'hui entre Paris et Istanbul.

http://www.youtube.com/watch?v=EPCPRe6fHwg

Appréciez le nombre de députés qui ont voté la loi qui nous vaut aujourd’hui les représailles de la Turquie… L’hémicycle est quasiment vide !

NPA : Onfray pas tendre avec Poutou

Samedi soir, Philippe Poutou, nouveau porte-parole du NPA (qui a la lourde charge de succéder à Olivier Besancenot), faisait son grand baptême médiatique dans On n’est pas couché. Après avoir été un peu malmené par Ruquier dans la première partie de l’entretien, Poutou s’est fait littéralement corriger par Onfray.
Le philosophe, séduit par le NPA à sa création, a rapidement été déçu par l’incapacité de Besancenot à créer un grand rassemblement de la gauche anticapitaliste. Depuis, il s’est rapproché du Front de gauche de Mélenchon, et aussi de Montebourg. Onfray reproche à Poutou ses hésitations sur la question du voile islamique (lui est résolument contre), mais aussi son refus obstiné de participer au pouvoir, qui a pour conséquence de désespérer les classes populaires, qui attendent du changement concret.
Onfray appelle de ses voeux un rassemblement de la gauche allant du NPA à Montebourg. Poutou lui répond – assez pertinemment – que Montebourg devrait commencer par quitter le PS.

http://www.youtube.com/watch?v=7SJoO2AgDA8

L’entretien de Philippe Poutou dans son intégralité :

http://www.youtube.com/watch?v=6TqpFsSkInI

Guéant : le nombre de musulmans “pose problème”

A la veille de la très polémique convention UMP sur la laïcité et l'islam, le ministre de l'Intérieur a une nouvelle fois tenter de justifier le débat controversé.
En déplacement à Nantes, Claude Guéant a déclaré que l'accroissement du nombre de musulmans en France et un certain nombre de leurs comportements "posent problème".
L'UMP organise demain mardi une convention sur la laïcité et l'islam d'où émergeront une série de propositions pour garantir les principes de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État. Mixité dans les piscines, prières musulmanes dans les rues, carrés musulmans dans les cimetières, repas confessionnels à la cantine, neutralité des services publics, etc. : le parti présidentiel s'est engagé à apporter une solution aux problèmes qui se posent aujourd'hui à l'occasion de ce débat décrié jusqu'à dans son camp.
"Le problème est très important : tous les représentants des grandes religions estiment que la laïcité est un principe protecteur de la liberté de conscience", a déclaré le ministre de l'Intérieur à des journalistes en marge d'un déplacement à Nantes (Loire-Atlantique). "La question interpelle nos concitoyens : nombreux sont ceux qui pensent qu'il y a des entorses à la laïcité", a-t-il souligné. "En 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd'hui il y en a entre 5 et 10 millions", a poursuivi Claude Guéant. "Cet accroissement du nombre de fidèles et un certain nombre de comportements posent problème. Il est clair que les prières dans les rues choquent un certain nombre de concitoyens. Et les responsables des grandes religions ont bien conscience que ce type de pratiques leur porte préjudice", a-t-il dit. Le ministre de l'Intérieur a précisé que le gouvernement se prononcerait "la semaine prochaine" sur les solutions avancées par l'UMP.

Les musulmans de l’UMP se rebellent contre Sarkozy

Un cadre influent de la mosquée de Paris, Abdallah Zekri qui déchire, dans un geste de rage, sa carte UMP devant les caméras de télévision. Un recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, connu pour sa fidélité légendaire à la droite qui défie ouvertement le président de la république. Un conseillé de la diversité de Nicolas Sarkozy, Abderrahmane Dahmane, qui se félicite bruyamment d’avoir été limogé et par conséquent repris sa liberté de parole et de manœuvre. Voilà qui fleure bon la rébellion au sein de ces musulmans qui avaient apporté leur précieux soutien à l’ascension Nicolas Sarkozy.
Même si la gestualité dramatisante sentait le coup de communication préparé, les mots utilisés pour souligner le divorce entre ces musulmans de France et Nicolas Sarkozy éclairent l’ampleur inédite du fossé et donc du désamour qui les séparent dorénavant. Enjeu de cette soudaine montée d’adrénaline, le débat sur l’Islam, devenu après débat sur la laïcité que Nicolas Sarkozy et l’UMP de Jean François Copé veulent organiser. Ce débat est perçu par ces musulmans de Franced’abord comme un instrument stigmatisant de la seconde religion de France, ensuite comme une tentative effrénée de séduire l’extrême droite dont l’icône Marine Le Pen caracole allégrement dans les sondages.
Et pourtant entre les musulmans de France et Nicolas Sarkozy, la vie aura été lune de miel sans nuages. Leurs structures représentatives comme le Conseil Français du Culte Musulman ( CFCM) que préside le franco marocain Mohamed Moussaoui, la tentative d’organiser le culte musulman doivent énormément à Nicolas Sarkozy alors ministre de l’intérieur. Son activisme et son engagement sur ces questions sensibles auront été décisifs pour trouver des solutions concrètes là où les gouvernements successifs de la gauche s’étaient contentés de vœux pieux et de promesses chimériques.

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :