Sarkozy à Villepinte : « un discours anti-social qui le condamne à perdre »

Dimanche après-midi à Villepinte, Nicolas Sarkozy a ignoré les grandes urgences sociales du pays : logement, salaires, emploi et école n'ont pas une seule fois été évoqués.
Et quand le chef de l'État a parlé du social, c'est pour fustiger les chômeurs, les immigrés et les syndicats. Il a même réussi le tour de force de faire huer les chômeurs, alors que ce sont des travailleurs victimes des politiques de licenciements.

Quand à l'Europe, ce fut du grand art ! Il a purement menti sur toute la ligne. Nicolas Sarkozy promet une Europe protectrice, alors que le 1er mars, il a signé un nouveau traité européen qui livre l'ensemble des salariés européens aux règles des marchés, de l'austérité et de la mise en concurrence sous domination allemande. Sur ce traité, il ne s'est d'ailleurs pas expliqué une seule fois, préférant là aussi montrer du doigt les immigrés.
On nous avait promis une relance de la campagne de Nicolas Sarkozy, du neuf. C'est en réalité la poursuite de la campagne ultra-droitère dont les Français ne veulent plus.
Ce discours anti-social ne relance pas Nicolas Sarkozy, il le condamne à perdre.

Guéant / chasse aux immigrés : « une entourloupe »

Claude Guéant s'est félicité aujourd'hui d'avoir expulsé de France un nombre jamais atteint d'immigrés. Déjà auteur de phrases mythiques telle que « la France n'a pas besoin de maçons, de serveurs de restaurants étrangers », Claude Guéant, anti-immigré obsessionnel de la place Beauvau, a présenté son bilan et annoncé ses objectifs : 35 000 reconduites à la frontière et baisses du nombre de titres de séjour accordés.
Dans un satisfécit écœurant, discours archaïque à l'appui, Claude Guéant réduit à de froids calculs la vie d'hommes et de femmes tout juste bons à être mis dehors ! Quid de leur situation familiale, sociale ou personnelle ?
Pire, comme toujours, le ministre de l'Intérieur stigmatise les étrangers en associant leur présence à la « délinquance étrangère ». Peut-être faut-il expliquer à Mr Guéant que l'immigration ne produit pas de délinquance. C'est opposer les personnes les unes contre les autres qui engendre la violence.
En quoi le bilan détaillé par le ministre de l'Intérieur est-il honorable? La France et ceux qui y vivent vont-ils supporter encore longtemps cette propagande de haine de l'étranger que le gouvernement leur impose?
Claude Guéant n'est définitivement pas digne de la France, ouverte sur le monde. La traditionnelle et raciste chasse aux immigrés d'avant élection est une entourloupe qui ne sert que les intérêt électoralistes du Front National et de sa candidate Marine Le Pen.
Le PCF continue de se battre contre les préjugés et pour des conditions de vie dignes en France, pour tous ceux qui y ont élu domicile.

Des millions de français et moi , et moi , et moi !

Hé oui ! les musulmans , les roms , tous les émigrés , les sans -papiers , les athées , les mères célibataires ,tous les différents , toutes celles et tous ceux qui ne rentrent pas dans les cases du " bon français " qui ne coûte pas d'argent à l'état selon eux ,tous ceux qui mettent " la nation " en péril toujours selon eux….

Indignez-vous ! de Stéphane Hessel : le BUZZ – Ce livre est n°1 des ventes en France grâce au bouche-à-oreille, et bientôt un best-seller dans le monde. Pourquoi cet engouement ?

Lancé fin octobre 2010 à 8 000 exemplaires par une petite maison d’édition, “Indignez-vous” a été porté par des librairies indépendantes et des associatifs jusqu’à devenir l’ouvrage dont on entend le plus parler aujourd’hui. Et pour cause, il squatte la première place des ventes en France depuis 7 semaines !
Le succès dépasse même les frontières et des demandes de traduction affluent de toute l’Europe, mais aussi de Corée du Sud ou des Etats-Unis.
Tiré à presque un million d’exemplaires bientôt, ce manifeste d’une trentaine de pages a été écrit par Stéphane Hessel, tour à tour résistant à l’occupation nazie, rescapé d’un camp de concentration, l’un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 et diplomate.

Bref, c’est à se demander ce qu’on peut bien trouver dans ce livre pour qu’il provoque autant d’engouement. Voici quelques éléments de réponse.
Tout d’abord, c’est Nicolas Sarkozy qui en prend pour son grade. Stéphane Hessel dénonce ainsi une “société de soupçons à l’égard des immigrés”, la “remise en cause des retraites” ou le pouvoir “insolent” de l’argent avec “ses propres serviteurs jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat”.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :