Paris: les « galériens du logement » de « Jeudi Noir » expulsés d’un immeuble vide depuis quatre ans !

Voilà, c’est fait, AXA, premier assureur européen, a fait défoncer ce matin par les forces de l’ordre les vitres du 22 avenue Matignon pour déloger d’urgence les mal-logés qui habitaient depuis deux mois dans son immeuble vide depuis quatre ans.
Avant d’expulser, la société a gentiment attendu la tenue hier de son assemblée générale annonçant un résultat de 4,3 milliards d’euros de bénéfices en 2010. Il ne fallait pas gâcher la fête !
Pour les banques, la crise est finie et les bonus sont de retour. Mais pour les mal-logés, la crise du logement est plus brutale que jamais.
Les loyers parisiens n’ont jamais été aussi élevés. Le ministre du logement n’a pas d’autre proposition à faire pour faire baisser le coût des petites surfaces… que de réduire la surface minimale louable en-deçà des 9m² !
4,3 milliards de bénéfices pour AXA, 3,6 millions de mal-logés selon le dernier rapport de la fondation Abbé Pierre. Le président qui s’est fait élire en promettant un toit pour tous, n’a eu de cesse depuis lors de faire grimper ces chiffres encore et encore.
AXA espère sauver sa communication en prétendant nous avoir proposé des relogements… Si seulement c’était vrai, ça n’exonérerait nullement la compagnie d’assurance de sa responsabilité dans la crise immobilière. Laisser volontairement des immeubles entiers vides en pleine zone de pénurie locative, c’est financièrement rentable, mais ça pénalise les citoyens qui ont besoin de se loger en ville. A ce titre, c’est un abus du droit de propriété.
Le collectif Jeudi Noir ne se bat pas pour résoudre tel ou tel cas individuel, mais pour proposer des solutions concrètes et efficaces au mal-logement. Selon deux architectes qui l’ont examiné, l’immeuble du 22 avenue Matignon peut tout à fait être transformé en logements. AXA se cache derrière une procédure l’opposant aux propriétaires de deux places de parking en sous-sol pour justifier son attentisme, mais depuis quatre ans aucune procédure ne l’empêchait de louer les huit étages. La vraie raison de sa vacance, c’est que cet immeuble est en réalité un placement financier pour garantir des contrats d’assurance, idéal car vendable à tout moment…
…Le collectif « Jeudi Noir » quitte avec regret le quartier de la place Beauvau et de l’Elysée, mais s’apprête à ouvrir prochainement un nouvel immeuble à Paris. Avec 10% de vacance selon l’Insee, nous avons le choix !

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :