Un ancien militaire dénonce les crimes de guerre de l’armée israélienne

Eran Efrati est un ancien militaire israélien qui a participé à l'opération "Bordure protectrice" cet été sur la bande de Gaza. Interviewé par Abby Martin, il dénonce les crimes de guerre de l'armée israélienne ainsi que l'omerta entourant les actions de l'armée. Interview choc.

L’Etat Islamique est d’abord une entreprise qui fait des profits financiers grâce à la terreur.

etatislHommage à la mémoire d'Hervé Gourdel
La lutte contre le terrorisme est une priorité pour les communistes. Le meurtre de notre compatriote, Hervé Gourdel, nous rappelle que des groupes structurés sont prêts à tout pour faire régner la peur et la haine.
Les communistes participeront à tous les hommages nationaux ou locaux en la mémoire d'Hervé Gourdel dans le respect strict des volontés exprimé par sa famille.
Les communistes y participeront pour apporter à la famille et aux proches de la victime toute leur solidarité dans ce moment si difficile et douloureux pour eux. Nous réaffirmons notre indignation face à la cruauté et l'inhumanité des assassins d'Hervé Gourdel et face à celles de tous ceux qui se réclament du djihadisme.
Les communistes y participeront pour réaffirmer que face à ce déchaînement de violence et de haine, ils travailleront sans relâche à la cohésion de notre peuple dans toutes ses composantes et sans discrimination dans la lutte pour l'égalité, la justice et la solidarité.
Les Français ne tomberont pas dans le piège tendu par les terroristes, ou certains extrémistes de l'ordre nouveau. Aucune religion ne prône le recours à une telle barbarie et ne peut servir à justifier de tels actes de terreur. Nous saluons toutes celles et tous ceux qui se lèvent pour manifester leur liberté de conscience et dire non au terrorisme.

« Guerre » contre le terrorisme ou « lutte » contre le terrorisme ?
Le meurtre d'Hervé Gourdel met en premier plan la lutte contre les organisations terroristes. La sémantique n'est pas neutre. La « guerre » contre le terrorisme préconisée par le président de la République fait référence aux mots et à la politique de G.W. Bush après le 11-Septembre.
13 ans plus tard, nous voyons bien que cette stratégie est un échec et un désastre.
Un échec car elle nie que la structuration de ces groupes terroristes a été et est encore aidée par des puissances internationales et régionales comme l'Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie et les Etats-Unis eux-mêmes tant qu'ils servaient leurs intérêts ou servaient à diviser les peuples sur lesquels l'« Occident » prétend maintenir sa domination. Aujourd'hui les monstres échappent à leurs créateurs.

Continuer la lecture de « L’Etat Islamique est d’abord une entreprise qui fait des profits financiers grâce à la terreur. »

Vous avez votre religion et j’ai la mienne. Vous avez votre terre et j’ai la mienne. Vous avez votre patrie et j’ai la mienne. Vous avez votre drapeau et j’ai le mien. Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),

Cela commença un samedi, le samedi 27 décembre 2008 à 11 heures 30 du matin pour se terminer le 18 janvier 2009 vers 19 heures 30 après une offensive terrestre. L’opération s’appelait « PLOMB DURCI », elle a fait 1.315 morts du côté palestinien et 13 du côté israélien. Des chiffres qui en disent long…
Hier soir, j’ai participé à la projection d’un documentaire « Gaza-strophe » où il était relaté le témoignage de gazaouis racontant ce qu’ils avaient vécu pendant 20 jours de guerres.
Étrangement, cette opération qui a eu lieu il y a déjà 6 ans ressemble à celle d’aujourd’hui que l’on appelle « opération bordure protectrice ».
L’histoire malheureusement se répète !
Dans ce documentaire, des propos ont retenu toute mon attention, en voilà quelques extraits :
– On se couchait chaque soir avec la crainte ;
– Terre réjouis-toi. Ciel, chante la joie. (On entendait le bruit sourd des bombes qui tombaient sur le sol de Gaza).
– Dieu vous fait don de la paix. Prenez mon sang. Videz-le de mes veines. Prenez ma maison. Placez-moi avec les fous. Que je vive exilé en ce monde. Que j’erre dans ce monde… Mais je ne vendrai pas une seule poignée de ma Palestine. Salutations à tous les affranchis de ce monde. Salutations à tous ceux qui ont encore une conscience vive. À tous ceux qui possèdent la valeur d’humanité. Il n’y a pas de bataille ni de choc des civilisations. Non ! Le monde est en train de prendre cette direction. Mais il se trompe ! Le monde doit se réveiller et prendre conscience de ce danger. Il est temps de vous remettre en question. Prenez enfin des décisions honorables ! Appliquez enfin ces principes que vous défendez, mais auxquels vous ne croyez pas ! C’est vous qui avait créé les Droits de l’Homme. C’est vous qui avez formé l’ONU et le Conseil de sécurité. Et c’est vous qui avez créé ces lois humaines, après avoir brisé l’humain ! Après vous être emparés de l’humain en Afrique pour en faire votre esclave en Amérique ! Et aujourd’hui l’un deux est le président des États-Unis ! Que va faire Obama ?
(Aujourd’hui celui-ci demande au régime israélien de stopper leur offensive et d’arrêter le blocus et dans le même temps livre des munitions à Israël). Je sais qui l’a amené à la Maison-Blanche. Après que les néo-conservateurs aient souillé l’image de l’Amérique durant les 8 ans de présidence de Bush le criminel ! Aujourd’hui, ils voudraient adoucir cette mauvaise image. Avec Obama ? Vous ne nous bernerez pas avec Obama, ni même avec 1000 Obama ! Et nous conjurons ce monde dit civilisé qu’il s’intéresse un instant à l’humain, l’humain véritable, qui porte en lui la foi véritable. Le nom de Dieu est « Paix ». Dans toutes les religions, son nom est « Paix ». Vivons dans la concorde et en paix. Ceci est à toi et cela à moi. Vous avez votre religion et j’ai la mienne. Vous avez votre terre et j’ai la mienne. Vous avez votre patrie et j’ai la mienne. Vous avez votre drapeau et j’ai le mien.
Des mots forts, des mots qui venaient du cœur, de la sagesse d’un vieil homme fatigué pas cette situation où il ne sait plus où il vit.
Un autre disait : vous avez cassé ma maison, je la construirais une nouvelle fois, vous la casserez une nouvelle fois, je la reconstruirais une 3ème fois et ainsi de suite, mais je ne quitterais pas ma terre.
Un enfant décrivait des scènes d’horreur, des scènes d’un autre temps, le temps de la barbarie.
Un autre homme pleurait en disant qu’ils tuaient les enfants, les femmes les vieillards, les hommes sans pitié et qu’en même temps ils tuaient aussi les ânes, les oiseaux, qu’ils coupaient les arbres, les oliviers, qu’ils détruisaient les cultures. Il chantait ils ont détruit ma maison et ils sont repartis me laissant à mon sort. Ils nous ont bombardés et ils sont partis.
Une femme disait : ils tuent nos enfants et détruisent nos maisons. Puis ils racontent à la télé que nous sommes des terroristes.
Un documentaire à voir et à revoir, il nous apprend beaucoup sur ce qui se passe en Palestine et notamment à Gaza, il nous apprend ce qu’est d’avoir la foi, d’aimer sa terre et son pays, et malgré cela dans ce film aucun commentaire haineux ne sort de la bouche de celles et ceux qui vivent la médiocrité des hommes. Des sourires viennent éclaircir ces visages marqués par la peur et le deuil de leurs enfants, de leurs femmes, de leurs hommes, de leurs parents.

Dans ce film, on y voit que cette volonté de détruire la Palestine, le Palestinien, s’approprier des terres qui n’appartiennent qu’au peuple de Palestine et la communauté internationale ne fait rien ou pratiquement rien.
Les Palestiniens connaissent le mot de RÉSISTANCE, savent ce que c’est que de RÉSISTER !
RESPECT ! RESPECT ! ET ENCORE RESPECT !
Aujourd'hui on compte déjà 1600 morts, des civils pour une grande majorité.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

UN EXTRAIT :

gaza-strophe_press28

Il faut continuer à dénoncer, il faut continuer non pas pour continuer, mais pour que cela cesse, pour qu’enfin l’espoir d’une paix durable prenne le dessus. Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
Il fait chaud, très chaud, beaucoup sont partis en vacances, au bord de la mer ou encore en montagne et pendant ce temps-là, d’autres sont sous les bombes, sous les bottes Israéliennes, sous la brutalité de la répression.
Ce ne sont pas des bouées qu’il faut lancer à nos sœurs et frères palestiniens, c’est le soutien de ce monde face à cette correction faite par Israël à ce peuple qui ne demande que de vivre en paix dans leur pays et sur leur terre.
Cela fait plus de 60 ans que cela dure.
Cela fait déjà 7 ans que Gaza vit dans une prison ouverte, à ciel ouvert et que la communauté internationale fait silence alors qu’elle a condamné ce blocus inhumain.
Pourquoi ce silence ?
Pire en France, ce pays de la révolution, ce pays qui a connu l’occupation, ce pays où l’on a comme principes la liberté, l’égalité et la fraternité, on souhaite interdire le soutien du peuple Français au peuple Palestinien.
Mais que se passe-t-il dans ce monde ?
L’histoire n’a-t-elle pas assez prouvé que les guerres ne servent à rien ?
Combien d’enfants, de femmes, de vieillards faut-il encore voir mourir dans la cruauté de ces hommes sans pitié et qui ne regardent que leur nombril pour justifier de tels actes ?
Hier soir, j’ai vu une vidéo ou sur une chaîne de TV je ne sais plus tellement je suis en colère, des Israéliens pique-niquer sur une colline pour admirer ce qui se passait à GAZA, oui admirer leur armée marcher sur des terres qui ne leur appartient pas, comme si cela était un spectacle, une pièce de théâtre, un film, alors que ce n’est qu’une scène d’un autre temps.
Pourquoi ? Pourquoi tant de haine ? Pourquoi devrions-nous laisser faire ? Pourquoi devrions-nous ne rien dire et ne rien faire ?
Je suis un humain, comme tous ces Palestiniens et ces Israéliens, et je veux comme eux vivre dans un monde libre, aucune terre n'appartient à personne, seul importe nos actes d'amour et de paix pour tous dans le respect et la dignité de tout être humain.
La brutalité n’a jamais rien réglé !
Continuons encore à manifester notre colère face à ces actes de barbarie, oui continuons, car depuis que le monde bouge contre ces actes, nos dirigeants reviennent par la force des choses sur leur positionnement concernant Israël.
Il faut continuer à dénoncer, il faut continuer non pas pour continuer, mais pour que cela cesse, pour qu’enfin l’espoir d’une paix durable prenne le dessus.
Il n’y a pas plus de terroristes en Palestine qu’il y a eu de résistants en France pendant l’occupation !
Quand je dis cela, je tiens à souligner que je ne suis pas antisémite, non, je suis contre ce pouvoir d’Israël qui ne consomme que la répression, la brutalité pour vouloir se faire entendre.
Et se faire entendre de quoi ?
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

Gaza : Michèle Sibony donne une leçon magistrale aux journalistes de LCI

Michèle Sibony, Vice Présidente de l'Union Juive Française pour la paix.
BRAVO ! BRAVO ! et ENCORE BRAVO !!!!

Mais qui a commencé à casser ? Qui sont les véritables casseurs ? Le billet du jour…

P_Trois P-deux P_Trois

MOI_pR é v o l u t i o n !!!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
Haiyan a frappé les Philippines, le super typhon a tué, il a tué des milliers de personnes, des villes et des villages ont disparu, des milliers de gens sont tombés de la pauvreté à la misère. Les survivants tels des zombies recherchent les leurs, morts ou vivants, ils se demandent pourquoi ?
À certains endroits, le vent a soufflé à plus de 300 km/h. Des vagues de trois mètres se sont abattues sur les côtes.
Les premières images montrent des villages entiers rasés, des toits détruits, des décombres et des arbres partout sur les routes, des véhicules renversés, des pylônes électriques arrachés… Des scènes de véritable chaos. Au lendemain du passage du super typhon Haiyan, le bilan humain est toujours très difficile à établir ce dimanche, certaines provinces étant encore complètement coupées du monde.
Et ce n’est pas fini, la prochaine cible de Haiyan, le Vietnam, se prépare à l'affronter ce lundi matin vers 7 heures (13 heures en France). Des évacuations de masse s'organisent même si l'intensité du typhon devrait passer de 5 à 1 avant de toucher la terre.
C’est la nature, personne ne peut arrêter ce que le ciel a décidé.
L’homme en est certainement un peu responsable, il a provoqué le réchauffement de la planète, il a provoqué cela au nom de l’argent, de l’argent roi.
Dans une autre partie du monde, c’est la guerre, la guerre qui tue les gens, par milliers et ce sont les hommes qui provoquent cela, au nom d’une religion ou encore pour garder un pouvoir dictatorial, ils détruisent leur pays et leur peuple qui va avec. Ils détruisent sans sourciller, telles des bêtes sauvages.
Ils tuent, emprisonnent, torturent, violent au nom de n’importe quoi, mais ils font, ils expliquent même le pourquoi en se disant qu’ils ont raison. Le monde devient fou !
En attendant aujourd’hui, devant les monuments aux morts, des élus feront un discours, où dans celui-ci il sera dit qu’il ne faut plus jamais voir cela, plus jamais, et chaque année cela recommence un peu partout.
En Europe et dans une grande partie du monde, c’est l’austérité qui frappe les peuples, les dirigeants appauvrissent leur communauté, réduisent les gens à la pauvreté et à la misère pour certains. Au nom de l’argent, oui au nom de l’argent, cet argent roi, ces billets et ces pièces qui ne servent qu’à payer, ils détruisent tout sur leur passage.
Ils nous inventent des taxes, des impôts, ils ferment leurs usines, ils effacent nos acquis gagnés par les luttes passées, ils nous interdisent la santé, ils souhaitent nous faire travailler plus en gagnant moins, ce n’est ni un typhon ni la guerre comme nous la connaissons, mais c’est quand même un affrontement, c’est la guerre sociale et morale. Ils nous tuent à petit feu, ils nous usent, et chaque jour, des centaines de personnes meurent de faim et de froid ou encore de ne pas avoir eu la possibilité de se soigner. Cela reste silencieux dans les médias, mais j’aimerais bien savoir combien de gens meurent de ces situations ?
La colère monte, les citoyens de ces pays se rebiffent, essaient de réagir et d’agir, ils résistent, se révoltent, mais ils ne sont pas entendus.
Nos dirigeants évoquent la brutalité de la réaction, « nous ne pouvons pas répondre positivement devant des casseurs » disent-ils ! Mais qui a commencé à casser ? Qui sont les véritables casseurs ?
Ce que la nature détruit, ce que le ciel a décidé de casser, nous ne pouvons pas l’arrêter, mais ce que l’homme casse et décide de détruire nous pouvons le stopper.
Il suffit d’avoir la volonté, le courage, un peu de bon sens pour dire que cela suffit.
Ce que la nature détruit est inévitable, ce que l’homme détruit est évitable.
On le voit chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année que nous vivons, laisser faire revient à ce que le monde devient un brasier, un monde brutal, un monde sans valeurs humaines, un monde sans partage, sans solidarité, un monde pourri, un monde où je ne veux pas que mes enfants et mes petits enfants vivent. Pourtant, c’est ce qui va nous arriver si nous ne réagissons pas.
À croire que c’est la fatalité, même la nature ne l’est pas, si les hommes l’avaient respecté, il y aurait certainement moins de typhons ou de perturbations naturelles, ces catastrophes seraient certainement moins importantes que celles que nous connaissons en ce moment.
À croire que c’est la fatalité, alors que sur cette terre il y a tout, absolument tout pour vivre mieux, il suffirait d’avoir un peu de volonté politique, et surtout beaucoup de bon sens pour appliquer autre chose et autrement.
Nos dirigeants ne détiennent pas la vérité, toute la vérité, ils ne possèdent pas la science infuse, ils ne sont pas des justes, à nous de démontrer qu’il est possible de faire différemment, à nous d’imposer l’humain d’abord ! À nous d’exiger et d’obliger que nous ne voulons pas de ce monde égoïste, ce monde sans partage.
Ensemble, toutes et tous ensemble nous devons et pouvons le réclamer. Vivre dans la dignité est un droit, un droit fondamental.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

Sans-Domicile-Fixe-Foursquare-550x368 SOMALIA-UNRE_1950191c egypte-guerre-civile

Billet du jour : Parce que si en Palestine les droits de l’homme ne sont pas bafoués, ils ne le sont nulle part ailleurs.

MOI_pNon à la guerre ! No in the war ! No alla guerra ! Nein im Krieg ! No en la guerra ! لا في الحرب
Guerre par ci, guerre par-là, on ne parle que de guerre, comme si la guerre était un remède, comme si il fallait ajouter la guerre à la guerre. V’là nos dirigeants qui veulent jouer aux petits soldats. Enfin eux restent cantonnés dans leur palais et jouent à la guerre sur des écrans. Les autres se font descendre comme des lapins au nom de la patrie.
Rien ne va plus dans ce monde, au nom d’une religion, ils font la guerre, pour garder le pouvoir ils tuent leur peuple, pour du gaz, du pétrole, ils font la guerre, pour s’approprier des territoires, ils font la guerre, pour un rien ils font la guerre. Et nous sommes au 21ème siècle !
Il y a ceux qui tuent avec des fusils, des bombes, du gaz tous les moyens sont bons du moment que l’on fait la guerre.
Afghanistan, Irak, Lybie, Mali, Liban, des pays dévastés par la guerre et le résultat c’est quoi ?
Il faut punir ! On ne peut pas accepter ! C’est inconcevable ! Les droits de l’homme sont bafoués !
Des mots que l’on entend tous les jours.
Il faut dire que parfois on reste perplexe devant ces faits qui font peur et qui sont inhumains. Mais, la solution n’est certainement pas la guerre, les moyens de faire autrement existent, pour cela il ne faut attendre que cela dégénère et surtout il ne faut pas que des pays étrangers ajoutent de l’huile sur le feu en allant aidé tel ou tel camp.
L’orient est en guerre, c’est une poudrière, cela fait des décennies que cela dure.
Aujourd’hui, on parle de la Syrie, cela fait deux ans et demi qu’un dictateur règle ses comptes avec son peuple et on voudrait le punir. En Palestine cela fait 60 ans qu’un pays est spolié de son territoire, que l’on jette en prison le peuple palestinien, enfants, femmes, vieillards. 60 ans que ce peuple vit soumis aux lois d’Israël, et jamais on a parlé de punir ceux qui bafouent les droits de l’homme. Parce que si en Palestine les droits de l’homme ne sont pas bafoués, ils ne le sont nulle part ailleurs.
Et chez nous, en occident, n’y a-t-il pas la guerre ? Nos dirigeants respectent-ils les droits de l’homme ? Il suffit de lire la chartre des droits de l’homme pour se rendre compte que ceux-ci ne sont pas respectés ! Droit au travail égal chômage. Droit au logement égal sous les ponts. Droit à la santé, il faut une mutuelle pour être soigné, et pour avoir celle-ci il faut de l’argent, et pour avoir de l’argent il faut travailler, le serpent qui se mord la queue. Oui la guerre, c’est les armes, les bombes, mais c’est aussi cette façon de faire d’enlever la dignité aux humains que nous sommes, cela s’appelle la guerre morale, elle se fait en silence, mais elle est présente. Celle qui nous tue à petit feu. Celle qui te fait vieillir avant l’âge. Celle qui te rend malade et comme tu ne peux plus te soigner, tu meurs petit à petit sans pour autant que l’ONU ou l’OTAN intervienne.
Avez-vous déjà entendu un chef d’État dire qu’il fallait punir ? Non ! Et pour cause !
La guerre qui fait du bruit, la guerre qui tue en silence, est une guerre, alors avant de vouloir aller balayer chez les autres, balayons devant notre porte et ce serait déjà beaucoup.
Bien évidemment, en écrivant ces mots je ne cautionne en aucun cas ce qui se passe ailleurs, bien au contraire, mais je ne cautionne en aucun cas ce qui se passe chez nous.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité et poing fermé.