gaz de schiste


Gaz de schiste : La liste des molécules dangereuses

La liste des molécules dangereuses mise en évidence par le rapport
29 substances ‘Cancérigènes’ ou polluantes dangereuses de l’eau (PDE) ou de l’air (PDA). Le nombre indique le nombre de produits chimiques dans lesquels la substance a été déclarée aux USA.

► Methanol (Methyl alcohol) PDA 342 ► Ethylene glycol (1,2-ethanediol) PDA 119 ► Diesel Cancérigène, PDE, PDA 51 ► Naphthalene Cancérigène, PDA 44 ► Xylene PDE, PDA 44 ► Hydrogen chloride (Hydrochloric acid) PDA 42  ► Toluene PDE, PDA 29 ► Ethylbenzene PDE, PDA 28 ► Diethanolamine (2,2-iminodiethanol) PDA 14 ► Formaldehyde Cancérigène, PDA 12 ► Sulfuric acid Cancérigène 9 ► Thiourea Cancérigène 9 ► Benzyl chloride Cancérigène, PDA 8 ► Cumene PDA 6 ► Nitrilotriacetic acid Cancérigène 6 ► Dimethyl formamide PDA 5 ► Phenol PDA 5 ► Benzene Cancérigène, PDE, PDA 3 Di (2-ethylhexyl) phthalate Cancérigène, PDE, PDA 3 ► Acrylamide Cancérigène, PDE, PDA 2 ► Hydrogen fluoride (Hydrofluoric acid) PDA 2 ► Phthalic anhydride PDA 2 ► Acetaldehyde Cancérigène, PDA 1 ► Acetophenone PDA 1 ► Copper PDE 1 Ethylene oxide Cancérigène, PDA 1 ► Lead Cancérigène, PDE, PDA 1 ► Propylene oxide Cancérigène, PDA 1 ► p-Xylene PDA 1
Ce rapport, réalisé par les démocrates de la Commission de l’Energie et du Commerce de la Chambre des Représentants américaine est présenté comme « l’inventaire national le plus complet » à ce jour sur la chimie utilisée par l’industrie des gaz de schiste. Il a été réalisé à partir des réponses au questionnaire envoyé par la Commission aux 14 compagnies de production de gaz et de pétrole non conventionnels les plus importantes du pays. Les réponses de ces compagnies montrent l’utilisation entre 2005 et 2009 de plus de 2500 produits chimiques dans les phases de fracturation hydraulique nécessaires à l’extraction de gaz ou de pétrole de schiste. Ces 2500 produits chimiques contenaient environ 750 substances chimiques différentes.

(suite…)


Gaz de schiste : le rapport accablant 4

[ad code=2 align=center]

La liste des substances chimiques utilisées pour l’extraction du gaz de schiste a été révélée par un rapport officiel américain, rédigé par la Commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants. Le scandale écologique et sanitaire dénoncé par le film Gasland de Josh Fox semble plus qu’avéré par ce rapport, effectivement accablant.
Sur plus de 2500 produits utilisés pour la fracturation hydraulique, on retrouve 29 substances cancérigènes ou potentiellement polluantes : Benzène, éthylène, méthane, toluène, xylène, éthylbenzène,…
"Au total, les compagnies ont injecté 43 millions de litres de produits contenant au moins un BTEX ( benzène, toluène, xylène, éthylbenzène ) sur une période de cinq ans", précise un article du Monde (LeMonde.fr – Des produits cancérigènes utilisés pour l’extraction de gaz de schiste aux Etats-Unis)
La suite est tout aussi stupéfiante : " Une autre substance, le 2-Butoxyéthanol (Butyl glycol), connue pour les risques de destruction de globules rouges ou de dommages à la moelle osseuse qu’elle fait courir, était même la plus utilisée au Texas pendant la période étudiée. Selon les parlementaires américains, les compagnies ont, en outre, utilisé des produits dont elles ont refusé de révéler la composition exacte, frappée du secret de fabrication. "
Le danger de cette course folle à l’extraction du moindre cm3 de gaz contenu dans la roche semble évident, et pourtant, un dénommé Daniel Godet nous fait l’article pour refourguer son gaz de schiste, qui représenterait plus de 100 années de consommation énergétique pour la France, selon lui :
" Pour nous autres français, une information exceptionnelle : ce sont 104 années de consommation qui seraient disponibles ! En cas de confirmation du potentiel, des perspectives nouvelles pour l’économie : des investissements gigantesques et des emplois par dizaines de milliers ; une moindre dépendance énergétique ; une réduction des importations de gaz, et des paiements payés aux fonds souverains de Norvège, de Russie, du Golfe ou de Brunei ; un soulagement de la balance commerciale ; des recettes fiscales pour la République ; la possibilité de soulager la facture des consommateurs ; une alternative au tout nucléaire pour l’électricité permanente. We have a dream ! " (Les Echos – Gaz de schiste, une opportunité manquée ?).
José Bové appelle à une mobilisation nationale contre la prospection et donc contre l’exploitation du gaz de schiste. Avec ce rapport édifiant qui vient confirmer toutes les craintes suscitées par Gasland, on a vraiment envie de suivre Bové dans ce combat-là.


Week-end de mobilisation contre les gaz de schiste

Les collectifs contre les explorations de gaz et d'huile de schiste se mobilisent ce week-end contre les prospections. Toutes les mobilisations ici.
La Coordination nationale des collectifs contre la prospection et l’exploitation du gaz et de l’huile de schiste a décrété les journées du 15, 16 et 17 avril 2011 journées de mobilisation sur tous les territoires concernés par les permis de prospection accordés par le Ministère de l’Ecologie en mars 2010, mais aussi dans les régions visées par d’autres permis à l’étude actuellement.
Le gouvernement français a été contraint de reculer face à la mobilisation de la grande majorité des habitants et des élus de ces territoires : il a suggéré aux industriels une pause pour tenter de calmer le jeu, a confié une mission chargée d’« expertiser » l’impact de cette nouvelle fuite en avant industrielle au Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des
technologies (CGIET) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) et enfin, il a annoncé en fin de semaine dernière l'examen en urgence d'un projet de loi.
Si la coordination nationale se félicite des déclarations du gouvernement, elle attend avec impatience l'abrogation de la totalité des permis signés (Région Parisienne et sud de la France) et l'abandon de tous les permis en attente de signature.
Ce week-end est l’occasion de maintenir notre mobilisation et de manifester notre refus de l’exploration de gaz et huile de schiste.
Les dates et lieux des mobilisations en France :

(suite…)