Ministres à l’ISF : « pas intéressant s’ils ne font rien pour lutter contre les inégalités »

economies-patrimoine-immobilier-id846Tout ce qui peut renforcer le contrôle et les sanctions pour éviter un enrichissement dans le cadre d'un mandat public est nécessaire. La transparence est une bonne chose. Par les propositions qu'il avance pour une 6ème Républiqu et les règles suivies par les élus communistes et républicains, le PCF n'a pas attendu l'affaire Cahuzac pour inviter à des pratiques politiques débarrassées de la loi de l'argent.
La publication aujourd'hui du patrimoine des ministres ne répond pas à la question posée. Le nombre de ministres assujettis à l'ISF ne nous intéresse pas s'ils ne font rien pour lutter contre les inégalités. Il ne s'agit pas de connaître dans le détail la vie privée des élus de la République, mais de lutter véritablement contre la fraude et l'évasion fiscale. Elles privent notre pays, chaque année, de 50 milliards d'euros. Il faut donc décider d'un plan sérieux, et des moyens de son application, pour chercher et sanctionner les voleurs qui fraudent, y compris parmi les responsables politiques lorsqu'il y en a. La deuxième question est de s'attaquer aux conflits d'intérêt dans toute la société, dans le champ politique comme économique.
Dans le climat actuel, marqué par une aggravation de la crise politique, des conditions de vie de plus en plus difficiles pour le plus grand nombre, le refus par le Président Hollande d'un changement de cap alors que l'austérité conduit à l'échec, aggrave le pourrissement de la situation. Il faut s'attaquer aux inégalités qui sont la base même du système. Le patrimoine de la finance s'accroît, quand le pouvoir d'achat du peuple diminue.
L'indispensable refondation sociale et démocratique passe par l'implication citoyenne et populaire. Assemblées citoyennes, grande marche du 5 mai contre l'austérité, contre la finance et pour une 6° République, assisses pour le changement. Avec le Front de gauche, le PCF propose une tout autre liste que celle qui sera rendue publique sur le site du gouvernement en fin de journée. La liste des urgences et des besoins, la liste des propositions de loi à inscrire dès les prochaines semaines des travaux parlementaires pour engager le changement pour lequel une majorité d'électrices et d'électeurs se sont prononcés au printemps dernier. La liste qui fait le choix de l'humain d'abord.
Dans l'exercice de transparence, nous aurions préféré la publication, sur le site de Matignon, du calendrier des grandes propositions de lois engageant le changement.

Le billet du jour : Cahuzac a commis un crime d’état, il s’est moqué de ses confrères, du peuple, il doit payer.

MOI_p« Je ne crois pas à la lutte des classes, je n'y ai jamais cru. » Cahuzac.
Et pour cause !
Moi j’y crois, et j’y crois de plus en plus.
La classe politique, celle qui fait les lois et celle qui devrait montrer l’exemple, on est loin de cette démocratie blanche comme neige (pourtant ce n’est pas ce qui a manqué cette année), à moins que neige pour la classe politique veut dire toute autre chose, vous m’avez compris.
Je suis indigné, dégoûté, écœuré, blasé d’entendre ici et là je serais le président du changement, un président normal, un président dont l’ennemi est la finance.
Quel changement ? Un changement d’homme un point c’est tout, le reste que ce soit au niveau politique ou attitude, rien a changé.
Cahuzac, ministre de la fraude fiscale, qui depuis des semaines implore son innocence, que ce soit auprès de celles et ceux qui représentent la république, celles et ceux qui représentent le peuple ou chez les médias, pour enfin avouer son crime, mais où est donc passé toutes ces valeurs que l’on nous a inculquées dans ce pays ?
Le peuple ne se déplace plus pour aller voter, les jeunes ne croient plus aux hommes politiques, on entend « tous les mêmes », attention, le FN grimpe, et ça continue, aucune correction n’est donnée pour que cela change vraiment.
On installe le peuple dans la misère et celles et ceux qui appliquent cette disposition ne sont pas ces chevaliers sans peur et sans reproche, certes ils sont minoritaires et heureusement, mais ils entachent la République, ils se moquent du peuple, et en plus ils insistent pour dire qu’ils sont innocents.
Nous réclamions la VIème république, car il est temps que cela change, il temps de vider le sac et de tout recommencer, il temps de blanchir cette Vème république qui depuis des lustres est salie par les affaires. Il faut aujourd’hui mettre un coup de pied dans la fourmilière et cela a tous les niveaux.
Quelle image pour ce jeune qui fume son joint et qui se retrouve condamner ? Quelle image pour ce jeune qui ne peut plus sortir en boîte sans se faire contrôler ? Quelle image pour celles et ceux qui tirent leur ceinture en fin de mois quand ce n’est déjà pas au milieu alors que celui qui traque la fraude fiscale en commet une ?
Et si « Médiapart » n’avait pas fait connaître cette affaire ? Et combien de celles-ci existent dans notre pays sans que l’on sache quoi que ce soit ? Cahuzac, DSK, Sarkozy, Woerth, les frères Guérini, tous des responsables politiques de droite et de gauche, et après on s’étonne, d’entendre tous les mêmes ! Tous dans le même panier (de crabes bien évidemment) !
Cahuzac a commis un crime d’état, il s’est moqué de ses confrères, du peuple, il doit payer.
La lutte des classes !
Non ! La lutte des places serait aujourd’hui mieux appropriée, quand l’argent et le pouvoir montent à la tête d’un individu, tôt ou tard, il nous trahira !
Qui croire aujourd’hui ? Comment accepter aujourd’hui ?
Il est grand temps de réagir et d’agir, il est grand temps de dire stop à toutes ces magouilles qui faussent la démocratie, il est grand temps d’arrêter cette mascarade qui ressemble plus à un milieu mafieux qu’à la politique, il est grand temps que cela change, que cela change vraiment !
Il est grand temps d’écouter la raison, et quand un politique parle comme nous, simplement, avec nos mots et qu’il dit « tous dehors ! », ou encore qu’il prononce le mot de « salopard ! », il ne le dit jamais pour rien.
Place au peuple ! Oui, place au peuple ! La France c’est nous ! Donnons-nous ce droit de limoger, donnons-nous ce droit de contrôler, donnons-nous tous les moyens pour s’en sortir, nous en sortir la tête haute.

http://youtu.be/4kdnntnszfU

MENTEUR ! MENTEUR !
Où s’arrête la chaine des mensonges ?

Qui est le clown ?
Et il ose parler de sincérité !

http://youtu.be/qmuy85NC8Lo

Tu es déçu ? Rejoint le Front de gauche !

Qui savait ?
On va nous dire que personne ne savait rien !
Et mon c.. c'est du poulet ?

Lehman Brothers : fraude gigantesque

La banque Lehman Brothers a bénéficié de la complicité du Trésor américain et de la Fed pour masquer ses pertes, en détournant des outils financiers déjà louches…
Le rapport de 2200 pages mentionné établit clairement que la crise financière qui ruine l’économie mondiale *n’est pas un accident.