Place au peuple nous disons… Alors prenons la, cette place qui nous revient ! Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
O.S.E.Z. : objectif Solidarité Exclusion Zéro.
Puisque nos gouvernants n’y arrivent pas et ne souhaitent pas et pire que cela ne cesse de nous plonger dans l’austérité et dans la misère, prenons les difficultés de nos concitoyens en main. Montrons qu’il est possible de faire autrement et que dans notre pays le mot Fraternité a un sens, le sens de la solidarité fraternelle.
Aujourd’hui pour toi tout va bien, tu as du travail, un salaire et tu peux continuer malgré la crise à subvenir à tes besoins, mais demain en sera-t-il toujours ainsi ? Te sera-t-il toujours possible de faire face aux dépenses obligatoires que sont la nourriture, le loyer, l’électricité, le gaz, l’eau et j’en passe et des meilleurs ? Rien ne te le confirme, absolument rien, un changement de situation peut intervenir très vite et qui va t’aider ?
Face à ces différences, à cette ségrégation sociale qui règne dans notre pays il nous faut être SOLIDAIRES et démontrer que le citoyen français a encore des valeurs, qu’il peut encore aider, être disponible pour essayer de réduire la précarité de nos concitoyens touchés en plein par la crise économique provoquée par la finance.
Toi qui a besoin, qui te retrouve dans une situation où tu ne vois pas le bout du tunnel essaies de retrouver toute ta dignité d’être humain, ne soit pas gêné, car ce qui t’arrive aujourd’hui, sans vouloir le souhaiter peut arriver à quiconque.
Il ne s’agit pas de créer une association avec compte en banque et encore une structure lourde, il nous faut pouvoir réagir et agir vite, très vite. Présente-nous ton dossier, nous le ferons connaître sur la page « O.S.E.Z. et celles et ceux qui peuvent verser, ne serait-ce qu’un petit euro t’aideront à t’en sortir. Cette somme sera versée directement sous forme de chèque au créancier à qui tu dois de l’argent, c’est pour cela qu’il nous faudra un dossier avec les coordonnées du créancier afin que personne ne brasse d’argent.
Toi qui peux ou qui pourras verser pour aider tu enverras ce que tu veux envoyer directement au créancier et nous avertir de ton envoi afin d’envoyer juste le nécessaire pour aider la personne concernée.
La démarche peut paraître utopique, mais pour l’avoir déjà appliquée à petit niveau, je sais que cela peut fonctionner, je sais que beaucoup ne supportent plus de voir son voisin, un ami ou un membre de sa famille accaparer par ces soucis d’argent dont il n’est pas responsable. Aujourd’hui, chacun a le droit de vivre décemment, dans la dignité et nous le constatons chaque jour, tout est fait, absolument tout pour que cela soit le contraire.
OSONS, oui, osons l’ « objectif solidaire exclusion zéro », en entreprenant de le faire nous donnerons à notre manière une leçon à ces gouvernants qui n’ont aujourd’hui que la sauvegarde de la finance au détriment des humains que nous sommes. Démontrons que nous sommes capables de nous donner la place qui nous revient, la place au peuple comme on dit.
« O.S.E.Z. » sera un groupe de personnes volontaires pour suivre et solutionner les problèmes de nos concitoyens, l’aide à tel ou tel dossier se fera par un vote, et une fois le vote prononcé, nous embrayerons l’appel aux dons.
Je n’ai pas la prétention de gérer cela tout seul, d’ailleurs cela n’aurait aucun intérêt. Aussi je fais appel aux bonnes volontés, à toutes celles et à tous ceux dont la préoccupation première est l’humain, les femmes et les hommes que nous sommes. N’hésitez pas à me contacter, j’aurais ce plaisir de vous adjoindre comme administrateur de cette page, pour être efficace il faut au moins être onze.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, accessibilité, poing fermé et levé.

OSEZ00

Ne vivons plus comme des esclaves

AFFICHE_DEFINITIVE_VF_-70502Ce documentaire aborde la situation en Grèce après plusieurs années de plans de "relance" internationaux qui n’ont fait que conduire au désastre et endetter davantage le pays. Mais le plus insupportable pour le peuple grec, c’est l’austérité. Voulue par le FMI, l’UE et d’autres organes supra-nationaux ou acteurs d’une économie casino devenue folle, elle se poursuit inlassablement sans qu’une quelconque amélioration ne pointe le bout de son nez. La Grèce n’est de loin pas, comme vous le savez, le seul pays dans ce cas. Le Portugal est également soumis à la doctrine d’un système financier et bancaire devenu malade, en phase terminale. Heureusement, parfois, de la désespérance peut naitre un mouvement de résistance, par l’autogestion notamment. Ce film raconte son histoire.

Je suis commerçant, un commerçant de proximité, un petit commerçant, un commerçant qui subit la crise économique comme tout le monde…. Le billet du jour.

MOI_pMonsieur Jean-Marc Ayrault Premier Ministre
Monsieur Christian Eckert député de la 3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle, rapporteur général de la commission des finances.

Messieurs,

Depuis quelque temps on nous fait remarquer que tous les jours un paysan se suicide en France, il se suicide, car il n’arrive plus subvenir d’une part à ses besoins et d’autre part il est acculé par tout ce qu’il doit payer.
Alors que nous vivons dans une période de crise, qu’il devient de plus en plus difficile à payer nos factures, et bien évidemment je parle de celles et ceux qui paient, mais qui paient en retard afin de ne pas avoir d’ennuis avec leur banque.
Je suis commerçant, un commerçant de proximité, un petit commerçant, un commerçant qui subit la crise économique comme tout le monde, un commerçant qui est aussi contraint de se priver pour éviter de se retrouver à la rue. Je travaille essentiellement avec les administrations qui règlent leur facture à 30 voire au plus tard 45 jours. Il m’arrive souvent de devoir assumer un découvert bancaire qui m’occasionne des frais, des agios, des commissions d’intervention et même des intérêts sur les frais.
Pour m’éviter des rejets de paiements, et tous ces frais que j’ai énumérés, je jongle chaque mois afin de me prévenir de ce genre de chose. Alors, je paye mes factures quand j’ai l’argent disponible, parfois avec quelques jours de retard, mais je règle.
Aujourd’hui, je reçois ma facture EDF du mois d’octobre 2013, alors que j’avais payé ma facture précédente pour les raisons évoquées plus haut en retard, sur celle-ci figure un montant de 40,00 € de pénalités pour retard de paiement. 40 € soit 262,38 Fr qui parleront un peu plus aux anciens.
Je téléphone chez EDF pour leur dire que je suis indigné, que nous vivons des moments difficiles et qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter des difficultés aux difficultés. L’agent au bout du fil est confus et me dit que c’est une loi, le décret n° 2012-1115 du 2 octobre 2012 fixant le montant de l'indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement dans les transactions commerciales prévues à l'article L. 441-6 du code de commerce, décret voté par nos chers députés.
Vous vous rendez compte, non seulement, les énergies augmentent et n’ont pas fini d’augmenter, mais en plus on nous impose ce genre de décret.
Aujourd’hui avec la situation que nous connaissons combien payent ce genre de pénalités ?
Avec ces pénalités est-il encore plausible d’augmenter les énergies ?
Parce que des 40 € par mois de pénalité, il doit y en avoir un sac. Cela en fait des sous pour combler les pertes d’EDF et augmenter les difficultés des usagers.
Et tout est basé sur ce système, tous les organismes collecteurs où un retard de paiement de seulement une journée équivaut à 10 % de pénalités et si vous n’arrivez pas payer, vous avez droit à la visite d’un huissier et parfois même au blocage de votre compte bancaire.
Croyez-vous que ce soient des bonnes conditions de travail ?
Pensez-vous un  seul instant que cela encourage à se mettre à son compte ? Et j’en passe et des meilleurs.
Aujourd’hui celles et ceux qui s’installent en tant que commerçant ou artisan sont pour la plupart, des chômeurs qui essaient de s’en sortir, de ne pas vivre aux crochets de la société, croyez-vous un seul instant que ces mesures, ces façons de faire, ce racket soit des arguments pour motiver à se mettre à son compte ?
Tandis qu’aujourd’hui on nous parle du suicide chez les paysans, attendez-vous que, demain on parle aussi du suicide chez les commerçants et petits artisans.
Pénalité, majoration, frais, intérêt, commission, huissier sont devenus des mots que tout à chacun connaît, des  mots qui ne devraient pas exister dans cette société où certains en ne faisant qu’un clic de souris se font des millions d’euros.
Dans cette société en crise où aujourd’hui il est devenu difficile de vivre, que pour une majorité, c’est de survivre qu’il faut parler, nos députés de gauche et son gouvernement du même bord ajoutent encore des décrets qui font que les fins de mois deviennent un calvaire. Pourtant, ce n’était pas « du changement, c’est maintenant » dont on nous parlait en mai 2012 ? Mais où va-t-on ?
J’ai décidé et j’en ai informé l’agent de chez EDF de payer ma facture, mais sans la majoration.

J’appelle toutes les Françaises et les Français à faire de même. Cela suffit !
Après le triste record du nombre de chômeurs, la France deviendra-t-elle recordman du nombre de suicidés ?
En espérant monsieur le Premier ministre et monsieur le député que vous tiendrez compte de ces remarques qui polluent la vie de ces gens qui se sont installés non pas pour devenir des riches, mais tout simplement pour vivre dignement. Force est de constater qu’aujourd’hui ce n’est pas le cas, et le pire, on en rajoute.
Veuillez monsieur le Premier ministre et monsieur le député agréer mes sentiments distingués.

“Réveille-toi”, chanson en soutien à Bruno Boulefkhad

Alors que Bruno Boulefkhad manifeste devant la Société Générale depuis bientôt un an, d’abord à Lons-le-Saunier et maintenant à Paris, le collectif Anywhere Out Of The World a enregistré un vidéo-clip en soutien à son combat.

Le billet du jour : Voudrait-on nous priver de nos jours fériés ?

MOI_pDepuis quelques temps déjà certains et j’en fais partie disent que tout est fait pour que l’on revienne à l’époque de germinal.
Pauvreté en augmentation constante, licenciements par centaines et par jour, des salaires qui n’augmentent plus, mais pour tout ce qui se consomme c’est le contraire.
Il va bien arriver un jour, et par la force des choses, une explosion sociale que personne ne pourra gérer.
Cette semaine, on entend ici et là, que les ponts du mois de mai seraient un frein à la croissance, on avance le chiffre de 1 % du PIB soit deux milliards d’euros.
Évidemment, on en parle, mais nous savons toutes et tous qu’il n’y a jamais de fumée sans feu, voudrait-on nous priver de nos jours fériés ?
N’avons-nous pas entendu hier sur l’A2 une question posée au ministre des Armées, s’il ne fallait pas aujourd’hui rayer du calendrier la journée du 8 mai ?
Comme s’il y avait que les ponts qui mettaient en danger la croissance de notre pays !
Et quand ces entreprises qui font des bénéfices et qui licencient, qui dénoncent ?
Car le problème de l’économie de notre pays c’est bien ça, ces licenciements basés uniquement sur la possibilité d’accroître encore plus le bénéfice des entreprises, profit partagé par les actionnaires.
Encore hier nous avons appris que la Société Générale qui a fait plus d’un milliard d’euros de bénéfice va licencier 1 000 personnes, si ce n’est pas un danger pour l’économie française, que l’on m’explique que les ponts le sont !
Tout ce qui est bon pour les salariés, ne l’est pas pour l’économie de notre pays, mais tout ce que font de mal les grandes entreprises et la finance est bien.
Pourtant, n’est-ce pas les banques, la finance qui ont plongé toute l’Europe et le monde dans cette crise infernale que nous connaissons ?
N’est-ce pas cette politique d’austérité appliquée à toute l’Europe qui plonge nos pays dans une économie déficitaire ?
Allons ne nous faites pas croire que les enfants du Bon Dieu sont des canards sauvages ! Cela ne prend plus, car si tel avait été le cas, il n’y aurait pas celles et ceux qui ont tout et celles et ceux qui n’ont rien.
Sauvegarder ce qui reste de nos acquis est devenu une nécessité, réagir et agir doit être un devoir pour notre jeunesse, car désolé, mais l’époque de germinal n’est plus loin, elle s’approche à grands pas.

Bruno Boulefkhad continue son combat contre la Société Générale à Paris.

Bruno Boulefkhad est resté des mois à faire son "sit-in" à Lons-le-Saunier devant le siège de la Société Générale. Et le voilà désormais à Paris, pour mieux se faire entendre. L'ancien chef d'entreprise accuse la banque de lui avoir imposé un crédit ruineux.

http://youtu.be/3yIQ5aAo84U

Il était à la tête d’une entreprise, dans le Jura. Depuis 2012, il est ruiné, sa société "Flash Auto" liquidée. Bruno Boulefkhad accuse son ex-banque, la Société Générale, d’être responsable du désastre. Il avait longtemps campé devant l’agence de Lons-le-Saunier. Il se lance dans un sit-in à Paris.
En mai 2012, la Société Générale avait assigné Bruno Boulefkhad en justice. Elle réclamait 500 euros par jour d’occupation sans autorisation devant ses locaux de Lons-le-Saunier. La banque dénonçait également une "atteinte injustifiée à sa réputation".

La demande avait été rejetée par le tribunal de grande instance. Bruno Boulefkhad était donc resté devant la Société Générale, pour continuer à protester contre "le crédit ruineux" et les "abus bancaires".

Comment Michel Sapin embobine son public

Contrairement à ce que Michel Sapin affirme, les hausses de TVA annoncées n’épargneront pas les classes populaire et moyenne.
Comment Michel Sapin enfume ceux qui l’écoutent :

http://youtu.be/BoOE20BjlJ4

Je dis, et je fais tout, et son contraire ! La preuve !!!!

RÉVEILLEZ-VOUS CITOYENS-ÉLECTEURS.
 RÉVEILLEZ-VOUS, LE PRÉSIDENT A CHANGÉ.

 Plutôt que de reconduire un président qui a tellement changé,
pourquoi ne pas changer de président, tout simplement ?

 

 

Anonymous vous souhaite de bonnes fêtes et de joyeuses révolutions pour 2012 !

Annoncé il y a quelques semaines, l'"Opération Robin Hood" (Robin des Bois) est actuellement en cours.
Anonymous a déjà volé les données des cartes de crédit de milliers de clients de Stratfor, une firme qui entretient des liens étroits avec la CIA. Plus d'1 million de $ ont été distribué en guise de cadeau de Noël à des organisations caritatives.

Mais ce n'est que le début.
L'année 2012 sera visiblement celle des Anonymous.
L’année 2011 a été riche et fructueuse pour le groupe des Anonymous, mais 2012 s’annonce encore plus intense.
Dès le 1er Janvier 2012, à 00h00, l’Opération Hiroshima sera engagée et Anonymous publiera sur de très nombreux sites, comme Facebook, Youtube ou Myspace, toutes les informations concernant des personnes responsables de la corruption actuelle au sein de nos sociétés.

http://www.youtube.com/watch?v=HBr2nyY9dGk

http://www.youtube.com/watch?v=coGIG8jNcZk