Nos dirigeants, ne seront jamais punis pour avoir détruit et tué… Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
C’était dimanche, un dimanche d’été, où le soleil manque et que la pluie inonde. Que faire quand nous ne sommes pas en vacances ? Il ne reste pas grand-chose à faire, à part lire ou regarder la TV. Alors tu zappes et zappes encore jusqu’au moment où un programme, un film attirent ton attention. Pour moi a été ce film « Hemingway & Gellhorn » retraçant la vie et les aventures de l’écrivain et de la journaliste reporter de guerre.
Encore un film de guerre, sur les guerres passées, celle d’Espagne, celle de Chine, celle de Finlande, la Grande Guerre de 1940, toujours la guerre et encore la guerre.
En regardant ces images, je ne sais pas pourquoi, mais souvent des larmes ont coulé de mes yeux, serais-je trop sensible ou encore trop naïf pour croire que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » ?
Évidemment, il me vient les images que tous les jours on voit aux journaux télévisés, ces images de guerre, eh oui ! Toujours la guerre !
Le film, c’était les guerres d’avant, aujourd’hui à la TV ce sont les guerres d’aujourd’hui.
À croire que le monde a été fait de guerres et que pour continuer à faire tourner ce monde il faut encore des guerres, toujours des guerres.
Les images ne changent pas, des avions qui lâchent des bombes, des fusils qui envoient des balles, des enfants qui pleurent, des maisons détruites, des gens qui se sauvent, et ceux qui souhaitent par la force et la terreur à vouloir faire appliquer leur volonté. Des images qui aujourd’hui, ne devraient plus être vu, et pourtant…
Cela m’a donné l’envie d’écrire afin de donner mon avis, même si je sais que celui-ci n’a aucune importance. Que celui-ci ne sera peut-être même pas lu ou que celles et ceux qui liront ces mots se diront, mais quel rêveur cet homme, quel ingénu il est !
Se taire chez moi n’est pas chose courante, et souvent j’ai payé largement pour avoir dit tout haut ce beaucoup pensent tout bas, mais je préfère en prendre plein la figure comme on dit plutôt que de rester qu’un spectateur de ce qui se passe dans ce monde.
Les mots s’affichent à l’écran et ma vue se brouille par les larmes qui coulent le long de mes joues. Mes doigts tremblent sur les touchent de mon clavier non pas parce que j’ai peur d’écrire ces mots, mais parce que je suis en colère, très en colère. Je me sens inutile et je ne sais pas ce que nous pourrions faire pour stopper à jamais ces cruautés réalisées par les hommes. L’histoire prouve que les guerres n’ont jamais fait la paix, la guerre engendre toujours une autre guerre, à croire que les hommes ne veulent pas en tirer les leçons.
Aujourd’hui, cela se passe à Gaza, en Ukraine, en Irak, en Libye, en Centrafrique, au Mali, en Afghanistan, partout les hommes tuent les hommes, partout les hommes tuent des enfants, des femmes et des vieillards. Partout, c’est la destruction, le chaos, l’horreur, la fuite des uns et des autres, partout le ciel devient noir et gronde sous le bruit des bombes, la pluie change de couleur pour devenir rouge de sang, des colonnes de fumée vont éclaircir ou assombrir le ciel déjà bien sombre. Les maisons deviennent des amas de pierres, des villes entières sont détruites et quand tu interroges celles et ceux qui subissent cela ils te disent « en cinq minutes toute ma vie a été détruite ».
Une amie m’a dit l’autre soir avoir eu peur de l’orage, l’orage : de la pluie, du tonnerre et des éclairs, là-bas, les éclairs brûlent et le tonnerre détruit, et même si aujourd’hui les orages détruisent aussi, ce n’est pas la même destruction, elle vient de la nature, c’est elle qui fait la guerre à l’homme, car l’homme ne l’a pas respecté. Elle est certainement moins grave que la désintégration par la guerre.
Les va-t’en guerre que sont nos dirigeants, ne seront jamais punis pour avoir détruit et tué, ils trouveront  toujours à dire qu’ils devaient le faire pour la liberté des peuples qui subissent.
Peut-être ! Ou peut-être pas ! Aujourd’hui, il existe d’autres moyens de s’occuper des fous, des dangereux, il suffit d’en avoir la volonté. D’autant que la plupart de ces démons ont été créés par les mêmes qui aujourd’hui prônent la liberté des peuples. Par ceux-là mêmes qui pour des intérêts économiques financent, forment ces extrémistes.
Nous vivons un monde qui possède tout pour que les femmes et les hommes de cette planète puissent vivre dans le bonheur, et tout est fait pour que ces mêmes personnes vivent avec la peur de lendemain.
Ce n’est qu’une poignée d’hommes qui décident pour nous ! Alors que de nourrir le monde, que de le rendre heureux coûte beaucoup moins cher que de le bombarder.
Plus jamais cela, plus jamais ! N’oublions pas ! Qu’ils disent devant les monuments aux morts chaque année, mais pourquoi ? Cela ne s’est jamais arrêté.
C’est à nous, citoyennes et citoyens de cet univers d’EXIGER que la guerre disparaisse de notre vue !
Seul, manifester, écrire, dire ne suffit pas, mais en nombre, toutes et tous ensemble nous pourrions éradiquer toutes ces horreurs que l’on nous impose de vivre.
Oui ! Quand on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, quand nous rêvons ENSEMBLE, c’est le début de la réalité… YALLA !!
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

15._paix_-_non_a_la_guerre

Incident sexiste à l’Assemblée : « Indigne d’un élu de la République »

an_43Le PCF condamne les propos et attitudes sexistes de députés UMP hier soir à l’Assemblée nationale, contre une députée écologiste.
Ce comportement est tout à la fois ridicule et indigne de la part d’ élu-es de la République, et proprement scandaleux vis-à-vis d’une de leurs collègues femmes.
Ce n’est malheureusement pas la première fois que ce genre d’incident se produit, traduisant la difficulté pour certains hommes politiques à accepter qu’il y ait également des femmes politiques. 27% de femmes à l’Assemblée Nationale serait-ce encore trop pour l’UMP ?Au moment où l’Assemblée Nationale débat de l’avenir des retraites, projet lourd de conséquences pour les salariées, un élu de la République se montre indigne du mandat que les électrices et électeurs lui ont confié.
Décidément, la droite décomplexée se croit au-dessus des règles. Soyons vigilants et mobilisés pour condamner de tels actes. L’égalité entre les femmes et les hommes passe par le respect de chacune et chacun.

Marche des femmes contre l’austérité – Dimanche 09 juin 2013

Le comité local Front de gauche de Longwy-Longuyon-Villerupt est en train de distribuer sur les marchés de Villerupt, Longwy-bas, Longwy-haut et Longuyon un tract sur ce sujet, venez rencontrer les militants !

affiche_marche_des_femmesENSEMBLE MARCHONS CONTRE L'AUSTERITÉ
POUR UNE POLITIQUE ANCRÉE À GAUCHE
L'austérité se traduit par la baisse des dépenses publiques, ce qui a de nombreuses conséquences négatives pour les femmes. Notamment des régressions dans le domaine de la santé avec la diminution des remboursements des médicaments, l'accélération des fermetures de maternités et de centres IVG.
L'austérité, c'est aussi des conséquences sur la stagnation des structures d’accueil de la petite enfance si indispensables et tant promises par le gouvernement. Salariées et utilisatrices des services publics, les femmes sont au cœur de ces choix politiques dévastateurs.
L'austérité, c'est aussi les menaces qui pèsent sur le devenir des allocations familiales, un pouvoir d'achat en berne avec la flambée des prix (essence, transports, énergie, loyers…)
► Les femmes cumulent stagnations des salaires et inégalités salariales. Les prévisions concernant une nouvelle réforme des retraites ne risquent pas d’améliorer leurs situations, elles pour qui les inégalités en matière de pension ne sont plus à démontrer.
► L'accord national interprofessionnel (ANI) met les femmes en grand danger (explosion du temps partiel imposé, du travail précaire, licenciements facilités…)
dans un contexte où le taux de chômage des femmes remonte de façon inquiétante.
Le tableau est noir, le peuple de gauche n’a pas voté pour cette politique-là.
D'autant que dans le même temps, le patronat se voit accorder 20 milliards d'euros d'exonérations de cotisations sociales. Et cela, au nom du pacte de compétitivité.
Même les maigres mesures annoncées par le Ministère des droits des femmes vont se cogner au mur de l'austérité.
Il faut rompre avec la logique du fric pour le fric. Nous refusons de nous résigner à voir le gouvernement Ayrault/ Hollande répondre aux intérêts du patronat plutôt qu'aux besoins du plus grand nombre.
Nous militons pour un changement radical et profond, en faveur d'une véritable politique de gauche. Justice sociale, égalité entre les femmes et les hommes, émancipation humaine doivent être les moteurs des changements à opérer.
Ensemble, nous avons chassé Nicolas Sarkozy et sa politique dévastatrice, pour que d’autres choix soient opérés.
Il y a urgence ! D'autant que la droite et l'extrême droite sont mobilisées, restant en embuscade. L'heure n'est pas à la résignation mais à l'offensive.
Nous voulons poursuivre et amplifier le rassemblement du 5 mai, cette belle manifestation festive, inter-générationnelle, appelant à une VIème république.
Le 9 juin, nous appelons toutes les femmes à manifester leur colère mais également leurs espoirs.
Le 9 juin, nous appelons les Femmes et les Hommes à défiler ensemble afin de gagner de véritables changements pour l’ensemble de la société.
Le 9 juin, cette Marche des femmes contre la précarité partira des Tuileries à 14 heures pour rejoindre la République, exprimant de manière symbolique que nous voulons mettre fin aux privilèges et ouvrir une alternative à gauche.

http://www.femmescontreausterite.com/

Le billet du jour : Liberté – Égalité – Parité. L’égalité, c’est toute l’année !

MOI_pChaque année la même chose, le 8 mars c’est la journée internationale des droits des femmes.
Journée ! Pourquoi la journée ?
La femme respire, travaille comme l’homme et il y a cette journée !
Penser à la femme ne doit en fait être qu’une seule journée, ce 8 mars et les autres jours ?
Elle n’existe pas ? Elle est un sous-homme ?
Non ! La femme doit être considérée l’égal de l’homme et cela 365 jours sur 365 jours et pas uniquement le 8 mars.
Elle doit être considérée l’égal de l’homme et cela dans tous les domaines que la vie nous réserve, travail, salaire, responsabilité, social, etc…
Les habitudes sont rudes, on parle de la femme comme si cela était une exception, une chose bizarre qui n’aurait le droit que d’avoir sa journée.
Certes, les choses avancent, mais il faut avouer qu’elles avancent lentement, pire, il faut des lois pour les faire avancer. Est-ce si difficile que cela que de mettre au même niveau l’homme et la femme ? Que d’admettre que la femme ait les mêmes droits que les hommes ?
Inévitablement, compte tenu des tâches que la femme doit réaliser et supporter dans une journée, il n’est pas facile pour elle de participer à la vie sociale dans les mêmes conditions que les hommes. C’est ce que l’on entend souvent, la femme ne peut pas.
Ce n’est pas la femme qui ne peut pas, c’est les hommes qui ne le permettent pas, c’est différent, non ?
Mettons les moyens nécessaires, facilitons la participation des femmes dans la vie sociale et vous verrez non seulement que la femme peut, mais la femme veut !
Avant d’être un homme, nous sommes dans le ventre d’une femme, elle nous nourrit, elle nous porte, elle est attentionnée pour que tout se passe bien, et cela dure pendant neuf mois, neuf longs mois. Et ce n’est qu’une journée par an qu’il faudrait consacrer à cette femme qui nous donne la vie ?
Cette femme qui devient mère et protectrice de l’homme que nous allons devenir, n’aurait-elle pas ce droit de participer aux changements que nous souhaitons ? N’aurait-elle pas ce droit d’être considérée comme les hommes que nous sommes devenus grâce à elle ? N’aurait-elle pas ce droit de dire son mot ?
Il en a fallu des luttes et des années pour que la femme puisse accoucher sans souffrance, pour qu’elle ait ce droit de vote, le droit de porter le pantalon et en écrivant ces mots j’ai l’impression de parler de ces extrémistes talibans.
Nous n’avons pas de leçons à donner, même si cela avance dans le bon sens, il nous reste encore beaucoup à faire, alors faisons, mais faisons-le vite.
Femmes… Je vous aime.
Ils ont dit :
► Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde. Léon Tolstoï
► « Les hommes rêvent, se fabriquent des mondes idéaux et des dieux. Les femmes assurent la solidité et la continuité du réel » René Barjavel
► Une femme est l’amour, la gloire et l’espérance. Aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé,
elle élève le cœur et calme la souffrance, comme un esprit des cieux sur la terre exilé. Gérard de Nerval
► « Le travail d’une femme vaut plus que le discours de cent hommes » Proverbe afghan

8 MARS 2013 : L’EGALITE, C’ EST POSSIBLE MAINTENANT !

femmeLe 8 mars est une journée emblématique des luttes des femmes pour faire reculer les discriminations, les dominations, conquérir l’égalité des droits.
Le ministère droits des femmes,  pour lequel nous nous sommes battues, doit maintenant avec le gouvernement de gauche, entendre les voix populaires, les voix des femmes, des hommes, qui, il y a un an et avec raison, congédiaient Nicolas Sarkozy.
Il faut donc écrire une nouvelle page dont le fil conducteur est l’égalité.
► L'égalité professionnelle tant promise, n'est toujours pas appliquée malgré la profusion des lois. Les discriminations, les inégalités salariales, la précarité de l'emploi des femmes sont toujours les normes et l'accord national interprofessionnel (ANI),  constitue  un recul sans précédent, véritable amplificateur de ce que les femmes, les Licenci'elles, les Sodimédicals, et beaucoup d'autres vivent.
Refusons ce mépris, manifestons contre cet accord et imposons une réelle égalité professionnelle, une loi contre les licenciements boursiers, l'abrogation de la loi sur les retraites avec départ à 60 ans pour toutes et tous.  Sanctions judiciaires aux entreprises qui n'appliquent pas les lois sur l'égalité professionnelle.
► Le droit à la santé pour toutes et tous est une exigence et une urgence, d’autant que  la loi Bachelot (loi Hôpital Patient Santé  Territoire) continue à s’appliquer entrainant une véritable casse du service public de santé.
Exigeons du gouvernement l'abrogation de la loi Bachelot, un moratoire contre les fermetures d’établissements hospitaliers et les regroupements de services.
Demandons la mise en place d’une vraie démocratie sanitaire permettant des débats renseignés et sérieux sur toutes les grandes questions de santé publique. Le grand public doit accéder  à des informations sérieuses sur l'ensemble des choix contraceptifs. De réels contrôles  doivent être organisés sur les médicaments, loin des pressions européennes et de celles des firmes pharmaceutiques.
Les salarié-es du secteur santé doivent bénéficier de droits et de pouvoirs nouveaux.
► Les violences contre les femmes ne sont hélas toujours pas éradiquées,  malgré la loi du 9 Juillet 2010. Souffrirait-elle du manque de moyens et d'insuffisances pour sa réelle application ?

Continuer la lecture de « 8 MARS 2013 : L’EGALITE, C’ EST POSSIBLE MAINTENANT ! »

Tunisie : des milliers de manifestants pour l’égalité des droits entre les sexes

Ce lundi 13 août a vu "le plus grand rassemblement d'opposition depuis avril" d'après BFM.
C'est l'article 28 de la future Constitution qui fait l'objet de l'hostilité des manifestants et qui stipule : « l'État assure la protection des droits de la femme, de ses acquis, sous le principe de la complémentarité avec l’homme au sein de la famille ».
L'article a été voté à l'occasion de la journée de la femme en Tunisie, puisque le 13 août correspond à la date-anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel, une série de lois votées en 1956 sous Bourguiba, peu après l'indépendance du pays, et visant à faire progresser l'égalité entre hommes et femmes. Ennahda, le parti islamiste majoritaire, dément toute mise en danger des droits des femmes, qui seraient réaffirmés dans le Préambule.

http://www.youtube.com/watch?v=GN5V1-E2w4U

IVG : Marine Le Pen, les femmes ne lui disent pas merci !

Depuis quelques jours, des propos sordides tournent en boucle dans la bouche de Marine Le Pen et de ses amis qui n'ont rien trouvé de mieux que de s'en prendre à l'IVG, assimilée selon eux, à des avortements « de confort » !
Alors que le 8 mars est la journée internationale pour les droits des femmes, Marine Le Pen s'attaque à une conquête majeure des femmes arrachée par tant de luttes et de souffrances.
Finie la comédie sur le visage prétendument moderne de l'extrême droite française.
Finie la prétendue « dédiabolisation du FN ».
Madame Le Pen se révèle aux Françaises et aux Français telle qu'elle est réellement : une réactionnaire de la pire espèce, à ranger du côté des fanatiques des mouvements Pro-vie. Marine Le Pen, les femmes ne lui disent pas merci !
Le Front de gauche avec son candidat Jean-Luc Mélenchon combat, aux côtés des mouvements féministes, les idées réactionnaires de l'extrême droite.
Les responsables du Front de gauche parmi lesquels Pierre Laurent et Marie-George Buffet, ainsi que la commission nationale du PCF Droits des femmes/ féminisme ont été présents ce soir à la manifestation pour les droits des femmes, au départ de Bastille à 18h30.

Je signale au passage, que la présence de la photo de Marine LE PEN sur ce blog, ne veut pas dire que je soutiens le FN et cette femme.
Après ce qui s'est passé, vaut mieux le dire !

Laboratoire de l’égalité

Le Laboratoire de l'Égalité lance une campagne vidéo efficace pour sensibiliser en cette période électorale, citoyens et candidats, aux ravages du sexisme ordinaire. Le laboratoire propose sur son site 20 propositions pour instaurer l’égalité professionnelle hommes-femmes. Leur slogan : « les femmes, on continue à s’asseoir dessus ou on change pour de bon » ?

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est loin d’être acquise : salaires, statuts, conditions de travail, partage des tâches et des responsabilités, stéréotypes… Le chantier reste immense, malgré des acquis incontestables.
Pour interpeller l’opinion et créer une mobilisation collective, le Laboratoire de l’égalité lance sa première campagne de sensibilisation pour l’égalité femmes-hommes.
Depuis le 16 janvier 2012, cette campagne d’intérêt général destinée à lutter contre les propos et les pratiques sexistes est visible sur tous les médias grâce au soutien de partenaires mobilisés : cinéma, TV, affichage, presse, imprimé publicitaire, et web.
Télécharger le dossier de presse :
http://www.mediaprismgroup.com/client/parite/DP_Pacte_egalite.pdf