Europe


Initiative nationale du PCF sur l’Europe le vendredi 17 mars à Villerupt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La 4ème Rencontre Nationale du PCF – Parti Communiste Français portera sur l’enjeu européen et aura lieu le :

VENDREDI 17 MARS 2017
À LA SALLE DES FÊTES Maurice THOREZ DE VILLERUPT À 18 H 30.

Nous formulerons ensemble des propositions pour une « FRANCE À L’OFFENSIVE POUR UNE EUROPE DE PROGRÈS », une bataille fondamentale pour une majorité et un gouvernement de combat pour la défense des intérêts populaires.
Sans bataille européenne, pas de politique de gauche !

Avec de nombreux intervenants de qualité, à savoir :
– Pierre LAURENT, Secrétaire National du Parti Communiste Français,
– Patrick Le HYARIC, Eurodéputé FDG (et directeur du journal l’Humanité)
– Raphaël HALET, lanceur d’alerte de l’affaire LUXLEAKS,
– Pascal DEBAY, membre du bureau Confédéral de la CGT,
– Kate HUDSON, membre pacifiste Britannique,
– Charlotte BALAVOINE, candidate des Français de l’étranger au Benelux


CETA, TAFTA… Il y a des murs qui se voient et d’autres qui s’écrivent… ils sont plus discrets, mais ils restent des murs.

2016-10-20_06-08-19CETA, TAFTA des traités qui vont nous faire mal, très mal.
Des résistances existent, les peuples n’en veulent pas, et le blocage Wallon en est la preuve.

Les hallucinantes clauses du CETA et du TTIP (ou encore TAFTA) interdisant de porter plainte contre les USA… ou encore sur les appels d’offres étatiques…

Non seulement on veut balayer toutes nos règles sociales, d’hygiène, de santé, de commerce, de culture, d’enseignement etc. Etc… Certaines clauses de ce traité sont hallucinantes…

D’une part, en vertu de cet accord, on ne pourrait pas porter plainte contre les États-Unis devant les tribunaux internationaux, que ce soit la Cour pénale internationale (CPI) ou le Tribunal international du droit de la mer. Ceci étant dit, l’accord autorise à porter plainte contre les autres pays, tous les autres !

D’autre part, concernant les appels d’offres étatiques. Le TTIP ou TAFTA accorde le droit aux États-Unis de participer aux appels d’offres en Europe, alors que les Européens ne bénéficient pas d’un droit similaire aux États-Unis. Ceci crée une zone non accessible.

Quand j’écris cela et que je m’indigne face à la lecture de ces clauses, suis-je pour autant un antiaméricain ? NON ! Je suis pour l’équité, l’égalité de traitement pour chacun.

Il y a des murs qui se voient et d’autres qui s’écrivent… ils sont plus discrets, mais ils restent des murs.

Je ne veux pas subir l’hégémonie des USA…
Je suis Français, Européen et je tiens à le rester !


Parlement européen : le FN inutile aux Français

no_future_small1Le Front National, qui claironnait le contraire tout au long de la campagne des européennes, vient d'échouer à constituer un groupe au Parlement européen. Si l'opération de banalisation du FN a malheureusement fonctionné lors du scrutin européen en France, l'opération séduction de Marine Le Pen a rencontré des résistances dans le Parlement européen.
Elle aura pourtant tout essayé, avec ses partenaires xénophobes et ultralibéraux pour débaucher partis et non-inscrits. Tous les dangers ne sont pas écartés car c'est le souverainiste anglais Nigel Farage qui rafle la mise chez les eurosceptiques et qui réussit à constituer un groupe, grâce à une dissidente FN… Mais la leçon à tirer est que le FN est inutile. Inutile pour ceux qui croyaient se faire entendre en Europe en votant FN, inutile pour protéger les travailleurs, inutile pour notre pays et notre peuple.
En revanche, les Français pourront compter sur une voix solidaire et progressiste, celle d'un groupe de la Gauche unie européenne – Gauche verte nordique avec 52 eurodéputés ; un groupe renforcé, paritaire, plus divers et déterminé à combattre aux côtés des salariés contre l'Europe libérale et pour une Europe au service des peuples et des travailleurs.


Ce qui m’interpelle, c’est cette méchanceté, cette volonté de vouloir ignorer l’histoire, une réalité qui fait froid dans le dos, une vérité que nous ne devrions jamais oublier. Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
nous sommes presque à la mi-janvier, c’est humide et les températures sont encore agréables.
Allons-nous payer la bonté de la nature ? Enfin, cette bienfaisance ne se passe que dans certains endroits, car ailleurs c’est inondations qui préoccupent les esprits.
Si la météo est à peu près au beau fixe, ce n’est pas le cas concernant les problèmes sociétaux dans notre pays.
En effet, à la télé on entend que le nom de Dieudonné ou plutôt Dieudamné qui fait encore des siennes avec des propos indignes de ce nom dans une démocratie comme la nôtre. Pour le faire taire, Vals, notre ministre de l’intérieur a pondu une circulaire adressée aux préfets et aux maires afin d’interdire ses spectacles au nom de l’atteinte à la dignité humaine. On est pour ou contre, quoi qu’il en soit, il fallait prendre des mesures radicales.
Décidément dans notre cher pays, ce pays d’accueil, où tout le monde devrait trouver sa place et où nous devrions donner à tout le monde la possibilité de trouver sa place, des propos racistes, xénophobes et antisémites fusent de tous les côtés à vous en faire gerber.
Les valeurs de la République sont bafouées.
Rappelez-vous au sujet des Roms :
– Guy Tessier et Didier Réault, deux élus marseillais pour le premier les Roms ne vivent que de rapine et de vol, et pour le second, il avait appelé à lancer des cocktails Molotov sur le campement Roms de la Capelette à Marseille.
– Pour Estrosi maire de Nice, il s’agit de mater les gens du voyage et les Roms il suffit pour lui de relever les plaques d’immatriculation des véhicules et de présenter un référé pour pouvoir saisir les véhicules.
– Franck Guiot adjoint UMP au maire d’Ormoy-la-Rivière s’était lâcher sur Twitter au sujet de la mesure prise par le gouvernement facilitant l’accès au travail des Roms. L’adjoint a proposé à ces derniers des emplois de « planteurs de cannabis », de « convoyeurs de fonds » ou encore de « pickpockets sur la ligne 9 du métro », en ajoutant qu’ils « ne savent ni lire ni écrire ».
– Et enfin pour ne pas en rajouter indéfiniment Gilles Bourdouleix député-maire de Cholet a affirmé qu’« Hitler n’en a peut-être pas tué assez ».
Diffamation, haine raciale, appel au meurtre et bien évidemment atteinte à la dignité humaine font partie de ces propos abjects et odieux de la part de ces élus de la république.
Ils sont toujours élus et n’ont jamais été inquiétés.
Des lois existent dans notre pays, elles doivent être mises en application comme on les applique pour toute autre chose. Ou alors, pourquoi pondre des lois si ce n’est pour ne pas les appliquer ?
L’article 24 bis, dit « loi Gayssot » promulgué en 1990, de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, sanctionne l’expression publique, et uniquement cela, des discours négationnistes à savoir la négation de l’ampleur ou de la réalité du génocide juif perpétré par les nazis pendant la 2ème Guerre mondiale. Cette loi existe toujours et est toujours d'actualité !
Dans tous les cas, cela sent mauvais, cela rappelle des heures noires, une époque que je ne souhaite pas voir renaître, à croire, que l’étranger est le seul problème aux difficultés économiques que vivent la France et toute l’Europe ! À croire que le racisme serait la solution !
Est-il vraiment encore nécessaire de débattre de ce sujet, alors que depuis des lustres des mesures ont été prises afin de ne plus vivre ce genre de choses ? De ne plus entendre et lire ce genre de propos ?
En effet, on débat sur des sujets qui posent problème, qui interrogent, qui demandent à trouver une issue, un aboutissement, mais le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme ont déjà été débattus et où des mesures ont été envisagées, pourquoi ne pas se servir de ces lois pour les enrayer définitivement ?
Pourquoi faut-il revenir sur ce qui a été déjà mis en débat et résolu par des lois ?
Serions-nous devenus tout d’un coup frileux face à ces gens qui n’ont rien d’humain ?
Certes, il faut faire connaître qui sont ces gens, ce que représentent réellement leurs propos, leurs gestes, mais de là à occuper tout l’espace médiatique ne serait-ce pas avoir aussi cette volonté de faire oublier les autres sujets qui nous préoccupent ?
Car ce qui m’interpelle, c’est tous ces jeunes qui se rendent aux spectacles de ce Dieudamné, et qui sont prêts à débourser 40 € pour entendre des propos ignobles concernant une religion, un peuple, alors que ces mêmes jeunes ne se rendent pas aux meetings des partis politiques alors que ceux-ci sont gratuits.
Ce qui m’interpelle, c’est cette jeunesse qui au lieu de s’engager pour leur avenir, cette jeunesse qui devrait résister et lutter pour sauvegarder les acquis, préfère s’amuser de propos et de gestes qui n’ont de sens que dans la haine de l’autre.
Ce qui m’interpelle, c’est cette méchanceté, cette volonté de vouloir ignorer l’histoire, une réalité qui fait froid dans le dos, une vérité que nous ne devrions jamais oublier.
Ce qui m’interpelle c’est tous ces gens qui rentrent dans le jeu de la division alors qu’aujourd’hui nous devrions faire face ENSEMBLE aux problèmes qui nous sont posés.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.


Yalla, Yalla peuple de France, à bâbord toute ! Le billet du jour.

MOI_pRévolution !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
Avant hier soir, toute la France était devant son écran de TV (derrière cela aurait été bizarre) à supporter son équipe nationale afin qu’elle puisse se qualifier pour se rendre au Brésil dans le cadre du mondial.
Cela faisait longtemps que nous n’avions vu autant d’enthousiasme.
Comme quoi…
IL ne faut pas grand-chose pour donner la pêche et le sourire aux Françaises et aux Français.
La période est morose, mais ces joueurs, ceux que l’on a vus avant hier soir ont été extraordinaires, ils ont démontré QUE QUAND ON VEUT, ON PEUT, et cela est la même chose pour tout.
Je ne fais pas partie de ces gens fanatiques de ce sport ni des joueurs de foot, mais je dois avouer que cela faisait bien longtemps que je ne me suis pas endormi devant l’écran.
Ils ont gagné, et l'on pouvait entendre sur le stade ces fameux cris du supporter « allez les bleus, allez, les bleus » suivis très souvent par la Marseillaise et à la fin ce « et un, et deux, et trois zéro » ces mêmes mots qu’en 1998.
Malheureusement, nous ne sommes plus en 1998, et ce n’est pas cette victoire bien méritée qui fera avancer le « schmilblick. »
Hollande était là, il revenait de son séjour en Israël, où il n’a pas brillé, où encore une fois il ne s’est pas mouillé pour le peuple de Palestine, c’est plus facile sur un stade, d’autant qu’il croyait qu’il se ferait siffler et cela n’a pas été le cas. Les Françaises et les Français respectent plus le sport et le foot en général que le souvenir de celles et ceux qui sont morts pour la France.
Allez ne soyons pas méchant, voir tous ces gens sourire et être heureux un moment fait du bien, cela démontre aussi notre possibilité d’être des patriotes et cela dans la propreté du terme.
On pouvait lire cette banderole « on ne lâche rien », ces mêmes mots que nous crions dans nos manifestations, ils n’ont rien lâché et ils ont gagné. Un exemple à se mettre dans le « ciboulot », car cela prouve bien que de ne rien vouloir lâcher paye, et si cela paye, qu’attendons pour faire NOTRE match ? Le match qui nous fera gagner face à cette équipe sociale-démocrate qui veut à tout prix nous faire perdre.
Pourquoi ne sommes-nous pas aussi pugnaces face aux difficultés que nous rencontrons depuis une dizaine d’années ? Ce n’est pas le Brésil qui nous attendra, mais faire ce match face à l’argent, au capitalisme, à ces sociaux-démocrates, nous fera gagner le match de la DIGNITÉ. Cette dignité que tout être humain est en droit de préserver et de profiter.
À partir d’aujourd’hui, considérons-nous comme des joueurs de foot, ces mêmes joueurs qui ont tout donné pour gagner. Ces joueurs qui même si nous ne sommes pas des supporters avérés, nous ont fait vibrer. Soyons dans l’arène, prêt à préserver l’avenir de nos enfants et petits-enfants, des supporters nous en aurons aussi, et des remplaçants sur le bas-côté de la route seront prêts à prendre la relève, prêt à suivre un mouvement qui aura comme objectif l’humain d’abord.
L’objectif aussi que notre France reste notre France, alors l’équipe de France face à l’équipe de l’Europe, beau match en perspective NON ?
Allez les bleus, allez les bleus, que dis-je ? Allez les rouges, allez les rouges.
Les vrais, ceux qui savent encore faire rêver, comme ces joueurs qui ont fait rêver tout un pays, la France.
Ne rien lâcher, pour être qualifié afin d’assurer un avenir serein, un monde juste, une société de partage, où le mot d’humain a tout un sens, le sens du travail, d’un toit, de la nourriture, du respect et de cette possibilité de vivre, de vivre dans la DIGNITÉ tout simplement. Gagner ce match est aussi important, plus important que de gagner celui qui a été gagné pour aller au Brésil.
Entraîné nous le sommes déjà alors Yalla, Yalla peuple de France, à bâbord toute !
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.


Le gouvernement suit à la lettre l’ordonnance empoisonnée de la commission européenne

drapeauxLa commission européenne s'est exprimée sur le budget 2014 de la France avant même le vote du parlement. Au nom de la "compétitivité", une première série de recommandations avait été adressée au gouvernement en mai dernier. Si la commission porte aujourd'hui un regard positif sur l'orientation budgétaire proposée par François Hollande, tout en demandant une saignée supplémentaire en termes de réduction de la dépense publique, c'est que le gouvernement suit à la lettre l'ordonnance empoisonnée délivrée par la commission européenne.
La parole présidentielle du printemps dernier, selon laquelle la France n'avait pas à se laisser dicter les modalités de la réforme des retraites, n'était qu'un artifice. En échange du délai de 2 ans pour atteindre l'objectif des 3% de déficit, l'ensemble des recommandations du commissaire Olli Rehn, en charge des affaires économiques et monétaires, ont été suivies à la lettre. On en connaît les conséquences : une crise économique et sociale, politique et morale d'un extrême gravité, une aggravation des inégalités et de la pauvreté, un climat de très vives tensions.
Le satisfecit de la commission européenne apparaît aujourd'hui comme une véritable provocation adressée au peuple français : " vous n'avez pas voté pour cela…et alors ? On va continuer….". La plus belle des réponses est de retrouver le chemin du rassemblement et de l'action pour une politique de gauche, une politique de résistance et de contre-offensive.

Ce post figure sur le site du PCF, nul ne peut contredire ce qui est dit. Il se termine par : il faut retrouver le chemin du rassemblement et surtout de l'action.
Rassembler qui ?
Je suppose que l'on parle des forces de gauche puisque qu'il est dit qu'il fallait rassembler dans l'action pour une politique de gauche.
La question que je me pose c'est, est-ce que dans ce rassemblement de gauche, le PCF pense aussi au PS ?
Car dans ce cas, ce n'est pas toute la gauche, mais aussi les sociaux libéraux, et si un moment encore on peut s'imaginer que le PS est à gauche alors oui les autres composantes de gauche et réellement à gauche sont aujourd'hui de l'extrême gauche.
Soyons lisibles, clairs, c'était le moment de réaffirmer, qui nous étions !
Au lieu de cela, le PCF dans certains endroits et notamment à Paris, ne lâche pas la laisse qui le tient au collet et part avec le PS qui aujourd'hui applique une politique de droite.
Des mots, que des mots ! Paroles, paroles et paroles disait la chanson !


Ne vivons plus comme des esclaves

AFFICHE_DEFINITIVE_VF_-70502Ce documentaire aborde la situation en Grèce après plusieurs années de plans de "relance" internationaux qui n’ont fait que conduire au désastre et endetter davantage le pays. Mais le plus insupportable pour le peuple grec, c’est l’austérité. Voulue par le FMI, l’UE et d’autres organes supra-nationaux ou acteurs d’une économie casino devenue folle, elle se poursuit inlassablement sans qu’une quelconque amélioration ne pointe le bout de son nez. La Grèce n’est de loin pas, comme vous le savez, le seul pays dans ce cas. Le Portugal est également soumis à la doctrine d’un système financier et bancaire devenu malade, en phase terminale. Heureusement, parfois, de la désespérance peut naitre un mouvement de résistance, par l’autogestion notamment. Ce film raconte son histoire.


Syrie : la France doit prendre l’initiative politique

Selon Washington, toutes lsyrie-masque-a-gazes options sont sur la table concernant la Syrie. Cependant, plus les heures passent, plus c'est l'option d'une intervention militaire de quelques puissances, dont la France, qui se précise.
L'escalade de la confrontation militaire provoquée par le régime syrien suscite de très graves inquiétudes.
Les bombardements à l'arme chimique, dont la responsabilité est attribuée au régime de Bachar Al Assad, ont fait franchir un pas spécifique et particulièrement criminel dans l'horreur. Il faut encore que toute la lumière soit faite sur ces bombardements.
Mais les États-Unis, qui auraient déjà formé près de trois cents combattants de commandos pour l'ASL (armée syrienne libre) au cours de ces dernières semaines, ont maintenant renforcé leur flotte de guerre armée de missiles de croisière en Méditerranée.
La crise syrienne est devenue dans les faits une crise géo-politique internationale. Le bilan de cette confrontation est effroyable : environ 100 000 morts, plusieurs millions de réfugiés dont un million d'enfants, un pays dévasté, des villes en cours de destruction, une société pulvérisée par une violence et des affrontements internes directement soutenus par des États et différents acteurs politiques de la région. Il faut arrêter ça ! Les affrontements avaient déjà franchi le seuil de l'inhumanité avec des exactions d'une sauvagerie rarement égalée, comme ces civils égorgés vivants par des groupes salafistes se situant dans l'opposition.
Aujourd'hui, une intervention militaire de Washington et de ses alliés constituerait un degré supplémentaire dans l'inacceptable, dans cette escalade sans issue. Bombarder la Syrie serait ajouter la guerre à la guerre. Avec les risques rarement égalés d'un embrasement au Moyen-Orient, notamment d'une explosion du Liban où les attentats, les représailles et les vengeances se succèdent.
Laurent Fabius, qui prétend faire de la France "une puissance repère", appelle hier à une réaction de force. Il dit aujourd'hui que la solution "reste politique"… La France doit maintenant parler clair et prendre une forte initiative.
Le Parti communiste français appelle les autorités françaises à prendre l'initiative d'une réunion au sommet des belligérants et des principales puissances impliquées, les États-Unis et la Russie bien sûr, mais aussi la Turquie et l'Iran, afin de définir les conditions d'un arrêt de l'escalade dans la confrontation militaire, et d'une transition démocratique en Syrie. Il faut reprendre l'esprit et l'ambition de la deuxième conférence de Genève qui aurait dû tracer la voie d'une telle solution il y a déjà des mois. Il faut aussi obtenir l'engagement du Secrétaire général de l'ONU pour que l'exigence d'une solution politique l'emporte contre les menaces qui pèsent sur la sécurité internationale.
Chacun doit maintenant mesurer sérieusement la responsabilité qu'il doit prendre. Il y a urgence.


Espionner l’Union Européenne ? Yes we can !

obama_0Personne n'aurait imaginé que le slogan de campagne de Barack Obama allait aussi être le slogan de la NSA. L'agence américaine serait prise la main dans le sac. Si même les bureaux de l'Union européenne sont considérés comme de possibles officines du terrorisme international alors tout est possible.
Ceux qui croyaient qu'Obama élu la morale politique allait faire un grand pas vont être déçus. La France doit demander des explications au gouvernement américain et condamner fermement ces agissements. Elle doit aussi demander a l'Union européenne de renforcer la protection de ses locaux enfin elle doit interrompre séance tenante les négociations de l'accord de libre échange entre les USA et l'UE.
Les États-Unis ne se guériront-ils jamais de leur paranoïa aigu ?
Ces méthodes montrent que ceux qui croient être les allies des États-Unis seront toujours, de leur point de vue, des ennemis potentiels.