Nos dirigeants, ne seront jamais punis pour avoir détruit et tué… Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
C’était dimanche, un dimanche d’été, où le soleil manque et que la pluie inonde. Que faire quand nous ne sommes pas en vacances ? Il ne reste pas grand-chose à faire, à part lire ou regarder la TV. Alors tu zappes et zappes encore jusqu’au moment où un programme, un film attirent ton attention. Pour moi a été ce film « Hemingway & Gellhorn » retraçant la vie et les aventures de l’écrivain et de la journaliste reporter de guerre.
Encore un film de guerre, sur les guerres passées, celle d’Espagne, celle de Chine, celle de Finlande, la Grande Guerre de 1940, toujours la guerre et encore la guerre.
En regardant ces images, je ne sais pas pourquoi, mais souvent des larmes ont coulé de mes yeux, serais-je trop sensible ou encore trop naïf pour croire que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » ?
Évidemment, il me vient les images que tous les jours on voit aux journaux télévisés, ces images de guerre, eh oui ! Toujours la guerre !
Le film, c’était les guerres d’avant, aujourd’hui à la TV ce sont les guerres d’aujourd’hui.
À croire que le monde a été fait de guerres et que pour continuer à faire tourner ce monde il faut encore des guerres, toujours des guerres.
Les images ne changent pas, des avions qui lâchent des bombes, des fusils qui envoient des balles, des enfants qui pleurent, des maisons détruites, des gens qui se sauvent, et ceux qui souhaitent par la force et la terreur à vouloir faire appliquer leur volonté. Des images qui aujourd’hui, ne devraient plus être vu, et pourtant…
Cela m’a donné l’envie d’écrire afin de donner mon avis, même si je sais que celui-ci n’a aucune importance. Que celui-ci ne sera peut-être même pas lu ou que celles et ceux qui liront ces mots se diront, mais quel rêveur cet homme, quel ingénu il est !
Se taire chez moi n’est pas chose courante, et souvent j’ai payé largement pour avoir dit tout haut ce beaucoup pensent tout bas, mais je préfère en prendre plein la figure comme on dit plutôt que de rester qu’un spectateur de ce qui se passe dans ce monde.
Les mots s’affichent à l’écran et ma vue se brouille par les larmes qui coulent le long de mes joues. Mes doigts tremblent sur les touchent de mon clavier non pas parce que j’ai peur d’écrire ces mots, mais parce que je suis en colère, très en colère. Je me sens inutile et je ne sais pas ce que nous pourrions faire pour stopper à jamais ces cruautés réalisées par les hommes. L’histoire prouve que les guerres n’ont jamais fait la paix, la guerre engendre toujours une autre guerre, à croire que les hommes ne veulent pas en tirer les leçons.
Aujourd’hui, cela se passe à Gaza, en Ukraine, en Irak, en Libye, en Centrafrique, au Mali, en Afghanistan, partout les hommes tuent les hommes, partout les hommes tuent des enfants, des femmes et des vieillards. Partout, c’est la destruction, le chaos, l’horreur, la fuite des uns et des autres, partout le ciel devient noir et gronde sous le bruit des bombes, la pluie change de couleur pour devenir rouge de sang, des colonnes de fumée vont éclaircir ou assombrir le ciel déjà bien sombre. Les maisons deviennent des amas de pierres, des villes entières sont détruites et quand tu interroges celles et ceux qui subissent cela ils te disent « en cinq minutes toute ma vie a été détruite ».
Une amie m’a dit l’autre soir avoir eu peur de l’orage, l’orage : de la pluie, du tonnerre et des éclairs, là-bas, les éclairs brûlent et le tonnerre détruit, et même si aujourd’hui les orages détruisent aussi, ce n’est pas la même destruction, elle vient de la nature, c’est elle qui fait la guerre à l’homme, car l’homme ne l’a pas respecté. Elle est certainement moins grave que la désintégration par la guerre.
Les va-t’en guerre que sont nos dirigeants, ne seront jamais punis pour avoir détruit et tué, ils trouveront  toujours à dire qu’ils devaient le faire pour la liberté des peuples qui subissent.
Peut-être ! Ou peut-être pas ! Aujourd’hui, il existe d’autres moyens de s’occuper des fous, des dangereux, il suffit d’en avoir la volonté. D’autant que la plupart de ces démons ont été créés par les mêmes qui aujourd’hui prônent la liberté des peuples. Par ceux-là mêmes qui pour des intérêts économiques financent, forment ces extrémistes.
Nous vivons un monde qui possède tout pour que les femmes et les hommes de cette planète puissent vivre dans le bonheur, et tout est fait pour que ces mêmes personnes vivent avec la peur de lendemain.
Ce n’est qu’une poignée d’hommes qui décident pour nous ! Alors que de nourrir le monde, que de le rendre heureux coûte beaucoup moins cher que de le bombarder.
Plus jamais cela, plus jamais ! N’oublions pas ! Qu’ils disent devant les monuments aux morts chaque année, mais pourquoi ? Cela ne s’est jamais arrêté.
C’est à nous, citoyennes et citoyens de cet univers d’EXIGER que la guerre disparaisse de notre vue !
Seul, manifester, écrire, dire ne suffit pas, mais en nombre, toutes et tous ensemble nous pourrions éradiquer toutes ces horreurs que l’on nous impose de vivre.
Oui ! Quand on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, quand nous rêvons ENSEMBLE, c’est le début de la réalité… YALLA !!
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

15._paix_-_non_a_la_guerre

Amendes salées pour les écoliers de Cholonge

Vous avez dit 21ème siècle ? La gauche qui gouverne ?
On se croirait aux temps des visiteurs !
Et il y a d'autres exemples de ce genre :
http://www.humanite.fr/societe/enfants-de-chomeurs-prives-de-cantine-la-justice-dit-non-498858
http://www.humanite.fr/societe/une-fillette-embarquee-par-la-police-en-plein-refe-512541
Si nous laissons faire, demain c'est le tour de TON enfant !

Ce sont les mesures prises par le gouvernement
qui provoquent ce genre d'humiliation.
Ce sont des gens qui portent la cravate qui ont provoqué la crise
pas ceux qui ont des tatouages !



transportscolaireSept enfants de cette commune de l’Isère ont été verbalisés pour avoir oublié leur titre de transport dans le car scolaire.
 « Papa, comment je vais faire pour payer ces 86 euros ? » Une demi-douzaine de parents de la petite commune de Cholonge (Isère) n’en ont pas cru leurs oreilles. Lundi 3 juin, sept enfants des écoles maternelle et primaire se sont fait verbaliser dans le bus scolaire. Leur faute ? Avoir oublié en classe leur titre de transport alors qu’ils se rendaient, comme tous les jours, à la cantine, située à 3 km de l’école…
Et l’agent, employé par un prestataire du conseil général, la Scat, n’y est pas allé de main morte. Les amendes sont comprises entre 70 et 86 euros ! Soit autant que le prix moyen de l’abonnement annuel (75 euros) payé en début d’année par tous les parents. Au-delà du prix exorbitant, c’est l’attitude zélée du contrôleur qui a mis en colère les parents. La vérification et la rédaction des PV ont pris trois quarts d’heure. Certains enfants, âgés de 4 à 11 ans, étaient en larmes. Et tous n’ont eu, au final, qu’une vingtaine de minutes pour déjeuner.
« Il n’y a eu aucun contrôle préventif, c’est tout de suite la sanction, regrette Lætitia Fontaine, la directrice de l’école interrogée par France Bleu Isère. Il faut revoir cette manière de faire. On ne contrôle pas des enfants de cet âge comme des étudiants qui auraient fraudé. »
Le conseil général tente de calmer l’affaire. « Tout ça va se régulariser. Les parents seront exonérés des amendes à partir du moment où les enfants pourront prouver qu’ils avaient bien leur carte de transport », assure Didier Rambaud, vice-président chargé des transports. Il refuse, cependant, de parler de couac. « Peut-être que les contrôleurs ont manqué de tact mais les contrôles continueront pour l’intérêt des enfants. Il y a quelque chose d’éducatif de dire à son gamin : “Pour prendre le car il faut avoir ta carte”. » 86 euros, ça fait cher le cours d’éducation civique…

La Famine est Voulue : DIMINUTION DE LA POPULATION…

Le Georgia Guidestones est un monument en granit érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis, en Géorgie, près d'Elberton. Il est surnommé le « Stonehenge américain ».
Dix commandements sont gravés sur les deux faces de 4 pierres érigées verticalement et écrits en 8 langues différentes qui sont : l'anglais, le russe, l'hébreu, l'arabe, l'hindi, le chinois, l'espagnol et le swahili.
* 1. Maintenir l'humanité en dessous de 500.000.000 individus en perpétuel équilibre avec la nature
* 2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité
* 3. Unir l'humanité avec une nouvelle langue vivante
* 4. Traiter de la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses avec modération
etc …

Comment l’armée israélienne capture les adolescents palestiniens

La scène choc s’est déroulée vendredi dernier dans le territoire occupé de Jérusalem-Est. Une journaliste israélo-américaine, Mairav Zonszein, a rapporté aujourd’hui l’informationsur le site indépendant +972 : dans le quartier de Ras al-Amud, non loin du village de Silwan, une caméra de surveillance a enregistré les imagesde la brutale séquestration d’un jeune Palestinien par des soldats israéliens.

Alors qu’ils venaient de jouer au football, des adolescents ont vu s’approcher une voiture banalisée. Soudain, des hommes cagoulés surgissent du véhicule pour s’emparer de l’un d’entre eux. Les kidnappeurs sont alors rapidement rejoints par des militaires que l’on voit encercler la zone.
Selon le centre d’information IMEMC– une antenne médiatique animée par des journalistes palestiniens et étrangers, la vidéo a été divulguée par la Fondation Al Aqsa, une organisation caritative proche du Hamas. D’après ses responsables, l’adolescent capturé, âgé de 13 ans et dénommé Islam Jaber, aurait été conduit menotté dans un cimetière pour y être brutalement interrogé, les yeux bandés. Les soldats auraient tenté, en vain, de lui soustraire des informations au sujet de ses camarades et de lui faire signer un document attestant de violations non clairement identifiées. A ce jour, le jeune homme portant des traces d’ecchymoses souffrirait de commotions cérébrales. Sa famille a fait savoir qu’elle poursuivrait en justice les officiers responsables et en appelle désormais à la communauté internationale pour qu’elle fasse cesser les violences israéliennes à l’encontre des Palestiniens, notamment les plus jeunes.
Comme le rappelle l’IMEMC, le Ministère palestinien en charge des Prisonniers a indiqué que l’armée israélienne avait capturé en 2010 plus de 500 enfants à Jérusalem et environ 250 sur le territoire de Gaza. Certains d’entre eux étaient âgés de huit ans. 92% des mineurs séquestrés ont fait état de tortures, brimades ou humiliations. Publié en 2009, un rapport alarmant de l’ONG Defence for Children International soulignait déjà l’aggravation continue des conditions d’arrestation et de détention des adolescents palestiniens par les autorités israéliennes. Et l’impunité demeure la règle : comme l’a relevé dans cette étude l’association American Muslims for Palestine, sur 600 plaintes déposées entre 2001 et 2008 à l’encontre des interrogateurs de l’Agence de Sécurité Israélienne, aucune n’a donné lieu à une enquête judiciaire.

Sarkozy, combien d’enfants as-tu tués cette nuit ?

Non il n'existe pas de « guerre propre » ! Michel Collon nous envoie un reportage depuis la Libye. Il nous montre ce que les bombes de l'OTAN peuvent faire loin des caméras de télévision.
ATTENTION, CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER.

Enseignement : STOP A LA CASSE DU SITE D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL HENRI WALLON DE VILLERUPT

SNETAA – SPIEN
PÉTITION
PRÉSERVONS L’AVENIR
STOP A LA CASSE DU SITE D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL HENRI WALLON DE VILLERUPT
Depuis sa fusion en juin 2009 avec le lycée Alfred Mézières de Longwy, la situation
du site HENRI WALLON ne cesse de se dégrader :
► transfert des formations qui étaient dispensées à Villerupt vers le site de Longwy
► suppression pure et simple de la filière Maintenance
et ce, en violation des promesses écrites de l’administration lors de la fusion des deux lycées en 2009.
Ainsi vidé peu à peu de sa substance, le site de Villerupt ne pourra bientôt plus offrir aux élèves qu’une seule filière et c’est son existence même qui sera menacée.
Lorsque l’on sait que les importants projets concernant le secteur de Villerupt : OIN (Opération d’Intérêt National), Ecocité, GECT…, en liaison avec l’expansion considérable du site de BELVAL laissent prévoir plusieurs milliers d’habitants supplémentaires dans la CCPHVA, il serait inconcevable de ne pouvoir offrir sur place à cette population des formations professionnelles qualifiantes, répondant aux besoins des entreprises du secteur transfrontalier et donc porteuses d’emploi.
ENSEMBLE, EXIGEONS LA PÉRENNITÉ DU SITE HENRI WALLON PAR:
► UNE RÉPARTITION ÉQUITABLE DES FORMATIONS SUR LES SITES DE VILLERUPT ET DE LONGWY
► LE MAINTIEN DE LA FILIÈRE MAINTENANCE SUR LE SITE DE VILLERUPT
AFIN DE PERMETTRE A NOS ENFANTS D'ÉTUDIER DANS DES CONDITIONS SATISFAISANTES ET DE PRÉSERVER L’AVENIR !!!

Aller sur la page "A SIGNER" ou cliquez sur le lien ci-dessous et laissez votre signature pour la défense du Lycée Henri WALLON de Villerupt

http://reagiragir.fr/petition/

MASSACRE EN TUNISIE : LA VIDEO QUE BEN ALI REFUSE DE VOIR

Tunisie : LE REGIME TERRORISTE DE BEN ALI

ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR : LA Vidéo qui dément la propagande de l'état tunisien, démentant que la police tire à balles réelles sur de pauvres manifestants pacifiques, enfants et vieillards criblés de balles..
Ecoutez le minable Borhan bessis, représentant de l'ATCE (Agence Tunisienne de Communication Extérieure) s'époumonner dimanche 9 janvier sur El Jazeera que les flics ne tirent pas sur les torses des manifestants…SIC..
..

Education nationale : toutes les raisons d’une mobilisation d’ampleur le 7 septembre !

Les Français veulent plus d’encadrement dans les écoles collèges et lycées : ils ne veulent pas des policiers mais des adultes auxquels ils font confiance pour l’éducation de leurs enfants. Le sondage paru ce matin dans un quotidien national le démontre.
Or les gouvernements successifs font le contraire ! Faisant fi des suppressions de postes antérieures, de la nouvelle saignée, suppression de 16000 postes cette année, 16 000 autres prévus en 2011, le ministre revient et justifie l’ensemble de ses réformes, suppression de la formation des maîtres, pacte de carrière, refonte de l‘enseignement professionnel et des lycées, des programmes et l’absence de manuels scolaires disponibles en seconde qui en découle, poursuite de la désorganisation de l’école,… autant de réformes contestées par l’ensemble de la communauté éducative et la CGT et la Ferc (Fédération Education Recherche Culture) CGT au principe qu’elles ne répondent pas aux enjeux éducatifs de notre pays.

Continuer la lecture de « Education nationale : toutes les raisons d’une mobilisation d’ampleur le 7 septembre ! »