eau


La Lyonnaise des eaux condamnée pour coupure d’eau illégale. Retour à la gestion municipale…

robinetLa loi du 15 avril 2013 interdit désormais à un distributeur de couper l'alimentation en eau dans une résidence principale en cas d'impayé, sauf lorsque la mauvaise foi du client a pu être clairement établie.
Pour un impayé de 646 euros, la compagnie avait coupé l'eau pendant près de trois mois à une mère de famille de Soissons, ce qui est désormais interdit par la loi.
La Lyonnaise des Eaux a été condamnée pour avoir coupé de manière jugée illégale l’eau à une mère de famille, une première depuis l’adoption d’une loi relative aux coupures d’eau, a appris vendredi l’AFP auprès de deux associations parties civiles dans ce dossier.
Selon l’ordonnance de référé que l’AFP a pu consulter, le tribunal d’instance de Soissons a condamné la Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez Environnement, à indemniser la victime et les deux associations à hauteur de 8 680 euros. La Lyonnaise des Eaux avait coupé l’eau à cette mère de deux enfants entre le 28 juillet dernier et le 16 septembre pour un impayé de 646 euros.
La loi du 15 avril 2013, dont le décret d’application date du 27 février 2014, interdit désormais à un distributeur de couper l’alimentation en eau dans une résidence principale en cas d’impayé, sauf lorsque la mauvaise foi du client a pu être clairement établie.
Dans le cas de cette mère de famille, le tribunal a établi que « la Lyonnaise des Eaux n’allègue ni ne prouve aucun élément qui serait susceptible d’établir sa mauvaise foi », étant donné que cette femme a respecté l’échéancier de paiement que les deux parties avaient négocié.
Il est également «incontestable que (la victime) se trouve dans une situation économique et sociale comportant des difficultés financières particulières», précise le jugement.

e


Dans l’Humanité ce mardi : le grand écart des prix de l’eau 1

Capture

Une étude de la Confédération générale du logement, publiée aujourd’hui, révèle les fortes injustices liées au prix de l’eau. Souvent excessif, celui-ci varie selon que l’on vit en ville ou dans le secteur rural, première victime de cette inégalité.

A lire aussi dans notre dossier:Capture

  • Vague de baisses annoncées! De plus en plus de mairies créent des régies publiques, ou menacent de le faire, pour obtenir des baisses de prix. Et ça marche. Exemples à Viry-Châtillon et Saint-Pierre-des-Corps.

     

     

  • «Seul un service public de l’eau pourra harmoniser les prix». Entretien avec Le président de la Confédération générale du logement, Michel Fréchet, qui fustige le manque de transparence sur ce dossier sensible.
     

  • L'eau au coeur des municipales

 


Le billet du jour : L’assemblée citoyenne c’est vouloir participer, être un acteur dans sa ville.

28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_17Une assemblée citoyenne pour quoi faire ?
Réunir, informer les gens, écouter et entendre ceux-ci, débattre, échanger ce sont les buts que ce sont donnés les communistes de Villerupt avec le Front de gauche pour les élections municipales de 2014.
Élections municipales qui seront un enjeu dans le contexte politique d’aujourd’hui !
Nous le disons et nous le souhaitons vivement que la place au peuple soit donnée, que celui-ci participe au choix des grands projets qui vont être proposés. Les Villeruptiennes et les Villeruptiens ont ce droit
28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_07fondamental de dire ce qui va et ce qui ne va pas.
Le 28 juin 2013, la section PCF de Villerupt membre du comité local Front de gauche de Longwy-Longuyon-Villerupt a organisé une de ces assemblées sur le thème des énergies et en priorité l’eau.
Pourquoi l’eau ? En janvier 2014, le contrat qui lie la Lyonnaise des eaux avec la ville prendra fin, il faut que l’équipe en place prenne une décision, soit de renouveler ce contrat, soit de passer en régie municipale.
Le choix n’est pas simple, mais dans le même temps, et on le voit ici et là, qu'elles soient de gauche ou de droite, de nombreuses communes reviennent dans le giron du public en revenant à une régie municipale ou intercommunale.
Quelle est la différence de ces deux façons de gérer la distribution de l’eau ?

28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_08D’abord, soulignons que l’eau n’est pas une marchandise, qu’elle est un besoin vital pour les humains que nous sommes. Elle devrait être gratuite !
Néanmoins, il nous faut être objectifs, elle a un coût puisqu’il faut la rendre propre et potable. Il faut également entretenir les réseaux.
Les sociétés privées que sont Veolia, Suez-la Lyonnaise et la Saur si ce sont des professionnels de la chose, il n’en reste pas moins qu’elles se doivent non seulement d’équilibrer leur budget, mais en plus de faire des bénéfices (c’est la loi du marché) qui seront distribués aux actionnaires. Qui dit bénéfices, dit prix plus chers que celui qui n’a comme obligation que d’équilibrer son budget, c’est le cas d’une régie municipale. Et surtout que l’on ne me dise pas le contraire, ça coule de source (c’est le cas de le dire).

28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_22Pour les militants communistes et Front de gauche que nous sommes, il y a urgence à sortir l’eau des griffes des marchés. Car les biens et les droits essentiels à la vie, ne peuvent être marchandises. L’eau doit devenir l’objet d’une bataille plus intense pour sa réappropriation publique et citoyenne, mais aussi devenir un droit universel, fondamental et inaliénable.
Au niveau national, les Sénateurs et les Députés Front de gauche argumentent pour la création
28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_32d’une grande agence nationale publique de l’eau et de l’assainissement. Et au niveau local, nos élus, celles et ceux qui se prétendent communistes et Front de gauche n’auraient-ils pas ces mêmes convictions ?
Certes, je veux bien que l’on me dise que notre population est trop faible pour qu’une régie soit rentable, mais ne sommes-nous pas engagées dans une intercommunalité (plus de 20.000 habitants) ?
Et puis lors de cette assemblée du
28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_3328 juin, un exemple de proximité a été donné, celui de la ville de Saulnes, 2.400 habitants, Villerupt en compte plus de 9.000. Prix du m3 à Saulnes 3,674 € et à Villerupt 4,15 €, cherchez l’erreur ?
Il ne s’agit pas à partir de ces arguments à faire pour faire, mais simplement se donner le temps de réfléchir, de bien réfléchir sur le devenir de la distribution de l’eau dans notre ville.
Des exemples existent et pas si
28 Juin 2013 Assemblée Citoyenne à Villerupt_19loin de chez nous, pourquoi pas à Villerupt ?
Dans tous les cas, une majorité des présents (plus de 30 personnes y participaient) étaient pour sauvegarder les services publics voir même pour le gaz et l’électricité et le logement de créer dans ces domaines aussi une grande agence nationale publique.
En effet, l’eau, l’électricité, le gaz et le logement sont incontournables pour vivre décemment !
Dernière chose, ce n’est pas être un opposant ou encore être contre que de vouloir dialoguer, réfléchir, entendre, écouter et construire ENSEMBLE. C’est vouloir participer, être un acteur dans sa ville.
Ça s’appelle donner et faire la place au peuple, référence que les communistes et le Front de gauche ne cessent de réclamer.


Privatisation : le cas exemplaire de l’eau

A tous les résistants du Nouvel Ordre Mondial, intéressez-vous aussi à qui vous fournit de l’eau à votre robinet ! C’est un sujet très symbolique et formateur. Tous les ingrédients sont réunis : pour/contre la privatisation, intérêt général vs intérêts privés… Ce sont des grands groupes français qui ont été leaders de la privatisation de l’eau au niveau mondial (et non des groupes américains).
Pour avoir une première compréhension sur le sujet, voir ce documentaire de 2010 ’Water makes money’ :

https://www.youtube.com/watch?v=7wbXe5DQgZQ

(suite…)


Deux Villeruptiens de retour de Palestine

Pierrick Spizak et Thomas Vescovi sont partis en Palestine pour témoigner de la situation actuelle et constater les améliorations des cultures bénéficiant du plan eau financé par l’AFPS et des municipalités lorraines.

De retour de Palestine, Pierrick Spizak et Thomas Vescovi, en partenariat avec la Ville de Villerupt, ont donné une conférence au Rio pour éclairer et sensibiliser le public sur les conditions de vie des Palestiniens. Soixante personnes ont suivi le compte rendu de leur voyage. La mission était composée de douze adultes comprenant des citoyens français et membres de l’AFPS (Association France-Palestine et solidarité), des élus, un parlementaire et a duré dix jours en 2011.
Le 29 novembre 1947, l’ONU partage la Palestine en un état juif (56 %) et un état arabe (54 %) et Jérusalem devient une zone internationale. La guerre israélo-arabe donne un tout autre partage : Israël augmente son territoire d’un tiers ; 800 000 Palestiniens, soit 4/5 de la population, sont chassés de leur terre et se retrouvent à errer dans les pays arabes voisins. Pierrick précise : « En 2012, quand on parle de Palestine, on fait référence à deux entités territoriales : Gaza (inaccessible) et la Cisjordanie. Nous sommes partis à Wadi-Fukin en Cisjordanie, une zone sous occupation militaire. Wadi-Fukin, 1 000 habitants, est pris en étau entrela frontière israélienne et la colonie de Betar-Illit. La colonie pompe la nappe phréatique ainsi que les sources du village. Le système de traitement des eaux est inadapté pour autant d’habitants, donc parfois, ils rejettent les eaux usées dans la vallée, rendant des hectares de terres inaptes à l’agriculture. ! »

Un village résiste
Wadi-Fukin ne reste pas bras ballants face à ces agissements. L’histoire du village est déjà impressionnante. Lorsqu’en 1967, la guerre éclate, les habitants sont expulsés de leurs terres et envoyés dans un camp de réfugiés à Bethléem, à 10 km. Les agriculteurs se rendent tous les jours, à pied, ou en charrette sur leurs terres pour continuer à s’en occuper. Ils vont s’entraider pour ne pas laisser leur terre à l’occupant. Et en 1973, par un recours en justice, on les autorise à revenir dans leur village.
Le projet eau est un partenariat entre l’AFPS, le Palestinian agricultural relief committies (Organisation d’agronomes palestiniens), le Palestinian farmer union (Syndicat agricole). Michel Jacquemard, de la mission Réfugiés Liban explique : « La première tranche de travaux (16 500 €) a été possible grâce aux subventions des collectivités, des associations, du conseil régional et du conseil général, avec l’aide technique de l’école de commerce de Nancy. L’objectif est de financer un système d’irrigation qui économise l’eau, afin d’éviter le gaspillage. 28 paysans en ont profité et sont heureux de leurs récoltes. »
Wadi-Fukin fut également un moment inoubliable pour Pierrick et Thomas qui ont noué des liens d’amitié avec Mohamed, étudiant. Le débat qui a suivi a sollicité un bon nombre d’interrogations sur la situation politique et sociale en Palestine.
Mercredi 2 mai à 17 h, la municipalité de Villerupt, qui l’a toujours soutenu, recevra Salah Hamouri, Franco-palestinien libéré le 18 décembre 2011 après 6 ans de prison.

Républicain Lorrain du 2 Mai 2012


La planification écologique

Le capitalisme nous conduit à une catastrophe écologique planétaire. Nous n'avons pas de planète de rechange. Face à la tyrannie du productivisme, nous enclencherons la transition écologique de l'économie.

  • Créer un pôle 100% public de l'énergie comprenant EDF, GDF, Areva et Total et engager un débat public national sur la politique énergétique en France.
  • Mettre en place une taxe kilométrique pour réduire les transports de marchandises évitables et développer les transports publics de qualité.
  • Lutter contre la marchandisation des ressources naturelles, par exemple par la création d'un service public national de l'eau.

Gaz de schiste : La liste des molécules dangereuses

La liste des molécules dangereuses mise en évidence par le rapport
29 substances ‘Cancérigènes’ ou polluantes dangereuses de l’eau (PDE) ou de l’air (PDA). Le nombre indique le nombre de produits chimiques dans lesquels la substance a été déclarée aux USA.

► Methanol (Methyl alcohol) PDA 342 ► Ethylene glycol (1,2-ethanediol) PDA 119 ► Diesel Cancérigène, PDE, PDA 51 ► Naphthalene Cancérigène, PDA 44 ► Xylene PDE, PDA 44 ► Hydrogen chloride (Hydrochloric acid) PDA 42  ► Toluene PDE, PDA 29 ► Ethylbenzene PDE, PDA 28 ► Diethanolamine (2,2-iminodiethanol) PDA 14 ► Formaldehyde Cancérigène, PDA 12 ► Sulfuric acid Cancérigène 9 ► Thiourea Cancérigène 9 ► Benzyl chloride Cancérigène, PDA 8 ► Cumene PDA 6 ► Nitrilotriacetic acid Cancérigène 6 ► Dimethyl formamide PDA 5 ► Phenol PDA 5 ► Benzene Cancérigène, PDE, PDA 3 Di (2-ethylhexyl) phthalate Cancérigène, PDE, PDA 3 ► Acrylamide Cancérigène, PDE, PDA 2 ► Hydrogen fluoride (Hydrofluoric acid) PDA 2 ► Phthalic anhydride PDA 2 ► Acetaldehyde Cancérigène, PDA 1 ► Acetophenone PDA 1 ► Copper PDE 1 Ethylene oxide Cancérigène, PDA 1 ► Lead Cancérigène, PDE, PDA 1 ► Propylene oxide Cancérigène, PDA 1 ► p-Xylene PDA 1
Ce rapport, réalisé par les démocrates de la Commission de l’Energie et du Commerce de la Chambre des Représentants américaine est présenté comme « l’inventaire national le plus complet » à ce jour sur la chimie utilisée par l’industrie des gaz de schiste. Il a été réalisé à partir des réponses au questionnaire envoyé par la Commission aux 14 compagnies de production de gaz et de pétrole non conventionnels les plus importantes du pays. Les réponses de ces compagnies montrent l’utilisation entre 2005 et 2009 de plus de 2500 produits chimiques dans les phases de fracturation hydraulique nécessaires à l’extraction de gaz ou de pétrole de schiste. Ces 2500 produits chimiques contenaient environ 750 substances chimiques différentes.

(suite…)


Quand le FMI fabrique la misère

Lundi investigation a diffusé un excellent reportage sur l’origine de la misère qui sévit en Afrique et plus particulièrement au Ghana. Le système est simple :
Le Fond Monétaire International octroie des crédits aux états africains, les taux sont évidemment exorbitants, si bien que les gouvernements doivent privatiser dans tous les secteurs afin de rembourser (temporairement) la dette …
Les secteurs touchés sont les hôpitaux, le système de santé en général, l’eau potable, l’extraction de minerais, de pétrole, etc ….
La quasi totalité de la production agricole part désormais à l’exportation au Ghana et le pays importe du riz d’Amérique alors qu’il en exportait il y a seulement 10 ans, les agriculteurs Ghanéens ne comprennent plus le fonctionnement de leur propre pays !
Il y a aussi les entreprises étrangères qui ne sont pas soumises à une réglementation contraignante, si bien qu’elles polluent sans états d’âmes, déchargent leurs rebus sur les terres agricoles, tout est fait afin qu’elles soient le plus rentable possible et ce, au détriment de l’environnement et des populations locales.
C’est là qu’est la formidable arnaque du FMI, car la majorité de la population croient que le FMI vient en aide aux pays pauvres, mais, dans les faits, on observe exactement l’inverse …

Quand le FMI fabrique la misère

Quand le FMI fabrique la misère

Quand le FMI fabrique la misère