Le billet du jour : Liberté – Égalité – Parité. L’égalité, c’est toute l’année !

MOI_pChaque année la même chose, le 8 mars c’est la journée internationale des droits des femmes.
Journée ! Pourquoi la journée ?
La femme respire, travaille comme l’homme et il y a cette journée !
Penser à la femme ne doit en fait être qu’une seule journée, ce 8 mars et les autres jours ?
Elle n’existe pas ? Elle est un sous-homme ?
Non ! La femme doit être considérée l’égal de l’homme et cela 365 jours sur 365 jours et pas uniquement le 8 mars.
Elle doit être considérée l’égal de l’homme et cela dans tous les domaines que la vie nous réserve, travail, salaire, responsabilité, social, etc…
Les habitudes sont rudes, on parle de la femme comme si cela était une exception, une chose bizarre qui n’aurait le droit que d’avoir sa journée.
Certes, les choses avancent, mais il faut avouer qu’elles avancent lentement, pire, il faut des lois pour les faire avancer. Est-ce si difficile que cela que de mettre au même niveau l’homme et la femme ? Que d’admettre que la femme ait les mêmes droits que les hommes ?
Inévitablement, compte tenu des tâches que la femme doit réaliser et supporter dans une journée, il n’est pas facile pour elle de participer à la vie sociale dans les mêmes conditions que les hommes. C’est ce que l’on entend souvent, la femme ne peut pas.
Ce n’est pas la femme qui ne peut pas, c’est les hommes qui ne le permettent pas, c’est différent, non ?
Mettons les moyens nécessaires, facilitons la participation des femmes dans la vie sociale et vous verrez non seulement que la femme peut, mais la femme veut !
Avant d’être un homme, nous sommes dans le ventre d’une femme, elle nous nourrit, elle nous porte, elle est attentionnée pour que tout se passe bien, et cela dure pendant neuf mois, neuf longs mois. Et ce n’est qu’une journée par an qu’il faudrait consacrer à cette femme qui nous donne la vie ?
Cette femme qui devient mère et protectrice de l’homme que nous allons devenir, n’aurait-elle pas ce droit de participer aux changements que nous souhaitons ? N’aurait-elle pas ce droit d’être considérée comme les hommes que nous sommes devenus grâce à elle ? N’aurait-elle pas ce droit de dire son mot ?
Il en a fallu des luttes et des années pour que la femme puisse accoucher sans souffrance, pour qu’elle ait ce droit de vote, le droit de porter le pantalon et en écrivant ces mots j’ai l’impression de parler de ces extrémistes talibans.
Nous n’avons pas de leçons à donner, même si cela avance dans le bon sens, il nous reste encore beaucoup à faire, alors faisons, mais faisons-le vite.
Femmes… Je vous aime.
Ils ont dit :
► Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde. Léon Tolstoï
► « Les hommes rêvent, se fabriquent des mondes idéaux et des dieux. Les femmes assurent la solidité et la continuité du réel » René Barjavel
► Une femme est l’amour, la gloire et l’espérance. Aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé,
elle élève le cœur et calme la souffrance, comme un esprit des cieux sur la terre exilé. Gérard de Nerval
► « Le travail d’une femme vaut plus que le discours de cent hommes » Proverbe afghan

Première avancée à l’Assemblée pour le mariage pour tous

taubira_1L’assemblée nationale a adopté samedi par 249 voix contre 97 le premier article du projet de loi sur le mariage pour tous. Ce premier texte est aussi le plus important, celui qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe. Dans le même temps, quelques "anti" manifestaient aux abords de l'Assemblée.
"Nous sommes heureux et fiers d'arriver à cette première étape", a salué la garde des Sceaux, Christiane Taubira. "Nous allons établir la liberté pour chacune et chacun de choisir sa ou son partenaire pour construire un avenir commun (…). Il n'y avait aucune raison que l'Etat n'assure pas aussi la protection du mariage" aux couples homosexuels, a-t-elle dit.
Marie-George Buffet a salué "un grand moment"avant de lancer à l’opposition : "Vous nous parlez de tourisme nuptial après avoir été obsédés pendant 5 ans par les mariages blancs, les mariages gris… Vous ne pouvez pas simplement voir que c'est formidable que la France donne à montrer au monde entier que l'on peut vivre autrement, sans réprimer l'homosexualité?". Elle fait là référence au texte qui stipule que deux ressortissants étrangers auront la possibilité de se marier en France même dans le cas où la loi du pays d'origine du ou des futurs époux – appelée "droit personnel" – ne reconnaîtrait pas la validité du mariage homosexuel. La droite a alors dénoncé un futur « tourisme nuptial ».
En toute logique, les députés socialistes, écologistes, radicaux de gauche et Front de gauche ont voté pour. Les députés UMP ont voté contre à l'exception de Franck Riester qui avait déjà annoncé son vote positif. Deux UMP se sont abstenus: Claudine Schmid (Français de l'Etranger) et Michel Sordi (Haut-Rhin). Les députés centristes UDI présents ont voté contre.
Pendant le vote, quelques centaines d'opposants au mariage homosexuel manifestaient aux abords de l'Assemblée nationale. Les manifestants ont reçu le soutien de plusieurs députés UMP, dont le président du groupe Christian Jacob et Hervé Mariton. D'autres rassemblements étaient prévus dans toute la France par le collectif "La Manif pour tous", dont la figure de proue Frigide Barjot a déclaré aux manifestants sur l'esplanade des Invalides, à quelques dizaines de mètres de l'Assemblée: "Nous sommes là pour libérer nos députés".

Clause de conscience : « une proposition humiliante »

François Hollande a annoncé hier devant les Maires de France son intention d'introduire une clause de conscience pour les Maires qui refuseraient de célébrer des mariages de couples de même sexe. Cette proposition est scandaleuse. Elle est humiliante pour les couples de même sexe qui aspirent à l'égalité. Surtout, elle constitue un recul terrible du Président de la République sous la pression des lobbies réactionnaires qui se sont exprimés ce week-end, souvent de manière violente.
Le PCF n'admet pas que la loi sur le mariage pour tous puisse souffrir d'exception. Aucune clause de conscience ne saurait valoir dans ce domaine. Accorder la liberté de conscience aux Maires qui refusent le mariage pour tous, c'est donner bonne conscience aux homophobes.
Le PCF mènera le combat pour que le projet de loi, trop timide, sur le mariage pour tous puisse bénéficier de réelles avancées. C'est le sens des propositions de loi déposées dès cet été par Marie-George Buffet et André Chassaigne. C'est d'égalité des droits et d'émancipation humaine dont il s'agit.

La révolution en cours en Islande

On se souvient que, au début de la crise financière de 2008, l'Islande fit littéralement faillite. Les raisons ne furent mentionnées qu'en passant, et depuis lors, ce membre peu connu de l'Union Européenne a semblé s’éclipser de l’actualité.
À mesure qu’un pays européen après l'autre fait face a une quasi-faillite, mettant en péril l'euro, l'Islande devient un phare d'espoir pour avoir choisi les gens avant le profit. Voici pourquoi.

Cinq ans d'un régime néolibéral ont conduit à une privatisation de toutes les banques en Islande, (320.000 habitants, pas d'armée). afin d'attirer les investisseurs étrangers. Ces banques offraient des services bancaires en ligne dont les coûts minimes leur ont permis de fournir des taux de rendement relativement élevés.
Ces comptes bancaires, appelés Icesave, ont attiré de nombreux petits investisseurs anglais et néerlandais. À mesure que les investissements augmentaient, les dettes étrangères des banques augmentaient aussi. En 2003, la dette de l'Islande équivalait à 200 fois son PNB (produit national brut), et en 2007, elle était de 900 pour cent.
La crise financière mondiale de 2008 devint le coup de grâce. Les trois principales banques islandaises firent faillite et furent nationalisées, tandis que la couronne (monnaie de l'Islande) perdit beaucoup de sa valeur par rapport à l'euro. A la fin de cette année-là, le pays se déclara en faillite.
Les citoyens récupèrent leurs droits

Le billet du jour : Parce que cela est devenu un devoir, une priorité dans ce monde sans partage.

ATTENTION ! ATTENTION !

A toutes et à tous les internautes de gauche et surtout communistes, au cas où vous ne le sauriez pas, ou que vous en avez pas connaissance, ne mettez surtout pas des liens allant sur « egalitereconciliation.fr », des vidéos d’un certain SORAL ou même des liens ou des vidéos de Dieudonné, vous serez considéré comme des « rouges bruns », des gens proches du FN, des gens antisémites, antisionistes, incitateurs à la haine raciale, sous marin du FN.
Si je me permets de vous en informer, c’est que j’ai fait cette erreur, et aujourd’hui je suis acculé par ce genre de propos.
Sachez que rien ne vous sera excusé, VOUS SEREZ ! UN POINT C’EST TOUT !
Vous aurez beau vous justifier et dire que vous ne connaissiez pas, que nous ne saviez pas, que vous n’avez jamais eu l’intention de propager les idées de ces gens, personnes ne vous croira.
Aujourd’hui les erreurs de ce genre ne sont pas excusables pour certains.
Parce que celles ou ceux qui essaient de faire, n’ont pas droit à l’erreur, n’ont pas le droit de ne pas savoir. Parfois, il faut se demander s’il ne vaut pas mieux s’occuper de rien.
C’est comme ça !
Votre engagement contre la xénophobie, le racisme ne sera pas cru, parce que vous aurez publié sans connaissance au préalable ce genre de liens ou de vidéos.
Aujourd’hui, alors qu’il nous faut être réuni, RASSEMBLER pour lutter contre la misère, pour battre la droite, pour tout faire afin de changer cette société, et que vous y mettiez toutes vos forces, vos convictions, vos valeurs pour y arriver, rien y fera vous avez envoyé un lien ou une vidéo de ces gens.
Vous n’aurez plus votre place dans ce combat, vous serez tout simplement considéré comme un sous marin du FN.
Eh oui chers(es) amis(es), faut faire attention, très attention, car toutes vos années de combat, de lutte seront anéanties à cause de votre méconnaissance.
Néanmoins, malgré ce qui m’arrive, et croyez-moi, je suis tombé de très haut, je ne m’arrêterais pas à vouloir informer, vouloir montrer ce que les médias ne montrent pas. Certes avant de publier, j’agrandirais mes recherches afin de savoir ce que je publierais, j’essaierais au maximum de ne plus répéter cette erreur, mais rien, absolument rien, ni personne ne fera que j’arrête de vouloir dire ce que les autres ne disent pas.
Rien, absolument rien, ni personne ne me fera taire, je mettrais toujours en avant mes idées, mes convictions, toutes mes forces pour tout faire afin d’avoir un monde meilleur.
Parce que cela est devenu un devoir, une priorité dans ce monde sans partage.
Cela fait 40 ans, que je milite, que je combats ces idées néfastes pour le bien de nos concitoyens, que je suis militant communiste et fier de l’être, parce communiste, nous sommes, et nous avons toujours été aux côtés des opprimés, de celles et ceux qui luttent, de celles et ceux qui souffrent.
Mesdames et Messieurs les détracteurs, vous qui n’acceptez aucune erreur. Vous qui ne jugez que sur la méconnaissance des uns et des autres. Vous qui n’essayez même pas de savoir à qui vous avez à faire. Vous qui par un revers de main basculez toute une vie de militant. Vous avez gagné ! Vous avez détruit, vous avez sali, vous avez propagé, et je reste persuadé que vous en faites une victoire personnelle, mais vous n’aurez pas arrêté, stoppé cette envie de continuer le combat, de continuer à vouloir faire bouger les choses.
L’humain d’abord, c’est expliquer, faire connaître, faire savoir, ce n’est pas détruire, casser l’autre, ou alors, dans ce domaine là aussi, je ne sais pas, je ne sais plus.
Faire de la politique, c’est se battre, lutter pour les autres, le jour où elle devient de la « saloperie », c’est se battre pour sois même, protéger son statut, alors ce n’est plus de la politique.
Moi, je fais, et j’ai toujours fait pour les autres, au détriment d’une vie
professionnelle, d’une vie plus paisible, plus équilibrée, certes j’ai dû faire d’autres erreurs (mais qui n’en fait pas ?) que celle que je reconnais aujourd’hui, mais j’ai toujours avec mes convictions, mes valeurs, essayé de faire au mieux pour faire avancer les choses.
Faire vivre l’enfer à un de mes camarades à cause d’une erreur qu'il aurait ou a commise, cela n’a jamais été dans mes principes. Bien au contraire, et j’espère que dans ces mots, certaines et certains se reconnaîtront.

Lionnel Luca veut interdire la grève en période de vacances

Lionnel Luca veut une interdiction de la grève durant les périodes de départs et de retours massifs de vacances. Le député UMP – co-fondateur avec Thierry Mariani du collectif de la Droite populaire (aile droite de l’UMP) – a ainsi déposé à l’Assemblée une proposition de loi allant dans ce sens. Pour lui le préavis de grève des salariés d’Air France est une provocation : "Les vols annulés, les trucs reportés on sait pas quand, avec des gosses… non mais vraiment c’est se foutre de la gueule du monde quand même ! " […] "Je ne pense pas que le droit de grève ce soit le droit d’emmerder le monde."
Valérie Pécresse (porte-parole du gouvernement) a eu, pour une fois, une réaction adéquate pour calmer les ardeurs du populiste député : "Il ne peut y avoir de restriction du droit constitutionnel de grève qui ne soit légitimée par des circonstances exceptionnelles", a ajouté Mme Pécresse, précisant que le gouvernement faisait confiance au "dialogue social et à l’esprit de responsabilité des personnels des compagnies aériennes pour ne pas prendre en otages les Français qui partent en vacances". (source : AFP)
Pour rappel : En cette période de chassés-croisés, la compagnie Air France a été notifiée d’un préavis de grève du 29 juillet au 1er août de tous les syndicats d’hôtesses et stewards et de deux syndicats minoritaires de pilotes. Le puissant SNPL (pilotes) prévoit pour sa part une grève du 5 au 8 août. Principal motif de mécontentement : l’absence d’accord sur la nouvelle organisation du travail dans les futures bases de la compagnie en province (Marseille puis Nice, Toulouse, Bordeaux). (source : RTL-AFP)

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :