devoir


Réagir à la crise financière : la perte de votre épargne n’est pas une fatalité

Le cabinet d'avocats LECOQ VALLON & ASSOCIES est spécialisé dans la défense des épargnants et des investisseurs. Maître Nicolas Lecoq Vallon propose des solutions pragmatiques, amiables ou judiciaires au profit des intérêts patrimoniaux.
Déroulement de l'entretien :
– Présentation brève du cabinet et de sa spécialité en banque assurance
– Quel est le ressenti de Maître Nicolas Lecoq Vallon sur la situation actuelle dans les domaines banque et assurance?
– Quels sont les types de dossier gérés par son cabinet spécialisé en cette période trouble ?
– Si j'ai un PEA, un compte titre et une assurance vie, dois-je me faire du soucis?
– Il y a-t-il un risque de bank run en France?
– Les faillites de compagnies d'assurance et de banques sont possibles; Quelles sont les garanties et sont-elles satisfaisantes?
– Le mot de la fin…


Urgent, à diffuser, en parler, c’est le moment ou jamais

C'est le moment ou jamais ! Il faut diffuser cette vidéo et parler autour de soit de ce qui se passe en Islande. Ce qui se passe est historique et j'espère que la contagion gagnera le reste du monde soit-disant libre. Cette vidéo est la preuve que nous povons changer les choses et je remercie Peter de "The Plot 911" de l'avoir mise en ligne. C'est par soucis de maximisation de sa diffusion que je me permet de la mettre à nouveau en ligne. N'hésitez pas à faire comme moi en changeant le titre pour que cette vidéo se propage comme un virus, vous participerez ainsi à la libération !


Le billet du jour : Résistance, car résister est un devoir…

Bonjour à toutes et à tous,
Fin du mois de Juillet, un mois d’été qui se termine, un mois de soleil déjà consumé.
Des vacanciers rentrés, d’autres prêts, à décamper. Et certain en congés, mais qui devront restés, faute de monnaie.
C’est la vie, du moins c’est ce que l’on se dit.
Et la vie, notre vie, c’est nous qui la bâtissons, la développons, la vivons.
C’est aussi, ce que l’on dit.
Mais, faisons-nous vraiment ce qui est dit, ne croyez-vous pas aussi, que nous devons subir ? Que les choses de la vie ne sont pas aussi bien définis, que certains ont tout, et d’autre rien.
Si il y a rien, est-ce vraiment la faute de celui qui a rien, ou parce que les éléments de la vie ont fait que la personne n’ait rien ?
Encore et encore des questions, des questions dont les réponses, ne sont pas faciles à donner, des questions qui parfois généralisent les situations.
Facile de généraliser, facile de mettre tout le monde dans la même besace, facile d’écarter, facile de critiquer !!!
Facile de juger l’autre, mais pas facile de trouver des réponses qui doivent convenir à tous.
Néanmoins, il est désespérant de se servir de l’autre comme bouc émissaire, désespérant de généraliser pour se trouver un moyen de grandir, un moyen de s’excuser.
Nous sommes en crise nous dit-on !
Est-ce que de mettre les Roms à l’index, nous sortira de la crise ?
Est-ce que de mettre les délinquants sur le catalogue, nous sortira de la crise ?
Non ! Certainement pas.
C’est nous, ENSEMBLE, qui feront que la crise disparaissent, pour cela il nous faut nous bouger, bousculer nos habitudes, et mettre en place une résistance.
N’attendons pas, que l’on nous le demande, ou que l’on nous le dise, soyons un peu responsable. Tout ce qui est sur cette terre, nous appartient. Absolument tout. Il suffit de nous les approprier.
La France, c’est NOUS ! L’Europe, c’est NOUS !
Ce n’est pas parce que ZEBULON a été élu, qu’il a tous les droits, surtout celui de vouloir construire sa France.
Nous avons tendance à sombrer dans la fatalité, à se dire, de toutes façons « rien ne va changer », ils sont élus et mettent en place la politique qu’ils souhaitent.
Non ce n’est pas comme cela, n’oublions pas qu’ils sont élus avec les voix du peuple, élus parce qu’ils avaient un programme, et si ce programme n’est pas respecté, c’est à nous de le faire honorer.
Résistance, oui résistance, car dans ce monde s’il n’y avait pas eu de résistance croyez-vous qu’aujourd’hui nous aurions la vie que nous avons.
Certes, ce n’est pas la panacée pour tous, mais dans le même temps, cela aurait été encore plus pire sans la résistance.
Résister ? Un devoir ! Oui un devoir pour nos enfants, nos petits-enfants, pour l’avenir, et résister n’est-il pas aussi une manière de garder notre dignité ? Notre statut de femme et d’homme ? De garder la tête haute ?
C’est les vacances, on a tous besoin de recharger nos batteries, d’oublier nos soucis, d’être un peu en famille, nous sommes déjà en Août, et les doutes de la rentrée de septembre, sont déjà dans notre subconscient.
Rechargez vos batteries mes amis(es), et en septembre, le 7, soyons toutes, et tous, ensemble, dans la rue, et cette fois, il faut que cela continu.
Bonne journée à vous, qu’elle soit ensoleillée, pleine d’amitié et de fraternité.