Le billet du jour : Ne soyons pas des spectateurs, soyons des acteurs, changeons ce scénario qui n’obtiendra jamais un césar à Cannes.

MOI_pLa France en récession !
Les politiques menées depuis des années nous ont amenés à la récession, c’est chiffré, prouvé et commenté.
Mais on ne change pas de cap, on continue sur la même voie, celle du désastre économique, celle où les peuples deviennent de plus en plus pauvres, celle qui creuse les différences, celle qui continue à faire des cadeaux aux riches et au patronat.
Les pays européens sont dirigés par les technocrates, au point où aujourd’hui on se demande pourquoi faire voter les peuples puisque leurs choix ne sont pas respectés ?
C’est l’Europe qui dirige les pays, c’est l’Europe qui dicte ses lois, c’est l’Europe qui choisit ce qui pour elle est bien ou mal pour les peuples.
Nous sommes en France, dans une République démocratique, la voix des urnes existe, le peuple a son mot à dire. Pourtant, les luttes de la classe ouvrière, ces luttes qui ont tant fait obtenir aux salariés, congés payés, sécurité sociale, allocations familiales, 35 heures, retraite à 60 ans, etc., etc. Tous ces acquis s‘effilochent lentement mais sûrement.
Depuis des lustres on nous tara busque sur le déficit de la sécurité sociale, pour y remédier ils ont installé un forfait journalier quand un séjour à l’hôpital s’impose. Plusieurs centaines de médicaments ne sont plus remboursés ou mal remboursés. On nous vend du générique (sans savoir si cela soigne réellement). On ferme des services hospitaliers pour des raisons de non-rentabilité, et d’année en année, ce déficit qui devait être avec ces mesures enrayé, ne cesse d’augmenter.
On se fout de nous ! On se moque de nous ! On nous traite comme si nous étions un troupeau de moutons !
Concernant la dette, même scénario, on augmente les taxes, les impôts, on fait des cadeaux à celles et à ceux qui n’ont n’en pas besoin, des cadeaux au patronat, et la dette ne cesse d’augmenter.
Mais, on continue sur la même voie, celle qui depuis des lustres n’a rien prouvé, celle qui depuis des lustres appauvrit les peuples, celle qui depuis des lustres ravage les petits.
Peuple de France, peuples d’Europe, ça suffit ! Il est grand temps de prendre nos responsabilités, de réagir et d’agir face à toutes ces mesures politiques qui nous plongent dans la misère. Peuple de France, peuples d’Europe, si nous ne faisons rien, demain sous les ponts nous n’irons pas regarder les fleuves passer, mais y habiter.
On a cette impression que plus le mal s’installe, plus les gens deviennent, aveugles de ce qui se déroule, c’est la fatalité qu’ils disent, on ne peut rien changer puisque de toute façon que ce soit la droite ou la gauche qui gouverne, c’est la même chose.
Auriez-vous remarqué un soupçon de gauche dans la politique menée par ce Hollande qui se dit PS et de gauche ? Auriez-vous déjà oublié l’après 1983 ?
Non ! Ce n’est pas une politique de gauche qui est menée, c’est la continuité de cette politique de droite qui a plongé notre cher pays dans un chaos inimaginable. C’est une politique sociale libérale, une politique de l’argent roi, une politique où l’humain n’est devenu qu’une marchandise que l’on jette parce qu’il n’est plus assez rentable, c’est ce qu’ils disent, mais ce n’est pas le cas.
Ils ont tous les moyens nécessaires pour nous le faire croire. Télévision, journaux, tous les jours qui passent on nous fait la morale, « on ne peut plus continuer comme cela » qu’ils disent.
Exact ! Nous répondons exact ! On ne peut plus continuer à enfoncer les peuples comme il est fait aujourd’hui ! Il faut penser humain, car quand les humains ont du travail, un toit, à manger, ils consomment, et quand ils consomment, ils créent de la richesse et quand la richesse économique revit, la dette diminue. C’est simple comme dire bonjour !
Peuple de France, peuples d’Europe, réagissons, agissons, ils n’ont pas raison ! Des exemples existent, des exemples qui prouvent le contraire de ce qui se passe, pourquoi ne pas s’en inspirer ?
Qu’est-ce que nous avons encore perdre ? Rien ! Nous avons tout à gagner alors Yala, en avant, réagissons et agissons pour l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants !
Ne soyons pas des spectateurs, soyons des acteurs, changeons ce scénario qui n’obtiendra jamais un césar à Cannes.
C’est possible, ENSEMBLE tout est possible !
Ne rien faire nous rend complice de ce désastre économique et humain que nous vivons.
Nous n’en avons pas le droit !

Situation aux USA

Situation aux USADennis Kucinich :
– Sur le pillage des richesses américaines par les banques, les corporations et l’élite
Les États-Unis, le Canada, la France et les autres pays d’occident se sont fait usurper le droit de créer leur propre monnaie par un cartel international de banquier privé. Ce cartel peut créer de l’argent à partir de rien bref du vent tout en nous demandant de repayer les intérêts. Une des solutions de la crise actuelle serait de reprendr
e le contrôle de nos monnaies respectives nous évitant ainsi d’être esclaves d’une dette toute notre vie et ainsi voir notre qualité de vie disparaitre.
Ainsi, non seulement ces banques volent des billions de dollars et ne vont pas être poursuivies, le gouvernement est en train de faire une politique officielle pour le leur
permettre.

Situation aux USADonc si vous êtes l’une des petites gens et que vous filmez la police, vous serez battus et emprisonnés. Si vous téléchargez un trop grand nombre de documents du domaine public, vous rencontrez 35 ans de prison.
Mais si vous êtes une société, vous pouvez exporter des centaines de millions de litres de pétrole dans la mer, cracher des déchets radioactifs dans le monde, voler des milliards de dollars au public et voler des millions de foyers au peuple. Non seulement ces sociétés s’en tirent avec leurs actions, en plus elles sont récompensées.
Spécifiquement ce type d’inégalité qui fait rage a conduit à des troubles civils dans le monde et finira par provoquer le même type de troubles ici en Amérique.

les technocrates (non élus) de la commission européenne pour une “réforme” du smic français

COMMISSION EUROPÉENNE – Bruxelles, le 7.6.2011 – SEC(2011) 806 final
RECOMMANDATION DU CONSEIL
concernant le programme national de réforme de la France pour 2011 et portant avis du Conseil
sur le programme de stabilité actualisé de la France pour la période 2011-2014

La Commission Européenne donne des recommandations à la France « concernant le programme national de réforme de la France pour 2011 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité actualisé de la France pour la période 2011-2014 » (disponible en pdf sur le site de l’UE).
« La politique actuelle de modération du salaire minimum doit être poursuivie. » Ca commence mal…
« veiller à ce que toute adaptation du salaire minimum favorise la création d'emplois, notamment pour les jeunes et les personnes peu qualifiées » Ah ! On va vers un SMIC à deux vitesses ?
« Le déficit courant de la France s'est progressivement creusé durant la dernière décennie. Cette situation s'explique par la dégradation de la balance commerciale des biens, elle-même provoquée en partie par une perte de compétitivité sur les coûts salariaux après la réintroduction, sur la période 2003-2005, d'un salaire minimum unique (la réforme des 35 heures engagée précédemment avait abouti à cinq niveaux minimums différents). » Je vous le disais. Qui a foutu la merde ?
« Des améliorations ont été apportées à la procédure d'indexation […], qui conduisent à une modération de la hausse du salaire minimum. » Des améliorations ? Heu…
« Toutefois, le salaire minimum français reste l'un des plus élevés de l'Union européenne ».
On les voit venir.
http://www.jegoun.net/2011/06/la-commis … r-une.html
La réforme des retraites était donc le hors d'oeuvre !

Vive le déficit s’il est gouverné par le peuple et non par les marchés car le crédit est un bien public !

François Hollande n’a pas voté la loi sur la burqa, et pour cause, sous son voile de socialo présidentiable, son raisonnement est celui de la ménagère. Interviewé le 17 novembre sur « France-Inter », il ne s’oppose pas, même un peu, à la politique de soumission à Bruxelles.
En filigrane il n’a qu’une proposition: renforcer encore l’alliance avec l’Allemagne, celle-là même qui a écrasé ses syndicats et ses salaires, celle-là même qui a imposé le statut privé de la Banque centrale européenne, c’est-à-dire la soumission à la finance dont on a vu le comportement…
Hollande se propose de faire la politique… actuelle: la réduction des déficits, ce qui passe par le saccage de l’emploi. «Oui il faudra réduire les déficits. La dette sera transmis au président futur… car c’est une des façon de l’Etat de se débarrasser des marchés.. la meilleure façon c’est de maitriser la dette.. les agences de notation ne vont pas disparaître..».le journaliste, un Patrick Cohen amusé se moque: on peut dire que justement vous obéissez aux agences de notations !... Pour un fois Cohen tape juste.
Le déficit fiscal est un problème à traiter, insiste Hollande, promettant que le PS au pouvoir y travaillerait, ce qu’il justifie en disant: diminuer les déficits, c’est réduire la dépendance de l’Etat par rapport aux marchés financiers…

Retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

ad_100forresgump54Hier, aujourd’hui et d’ici la fin de l’année, vous allez en entendre sur les retraites, alors nous allons faire un « petit » point sur ce qu’il faut savoir, pour ne pas rentrer dans des débats stériles….
Je vous préviens, pour certains, ça va être ennuyeux ; cependant, vous auriez tort de penser que les chiffres, c’est pas votre truc, que c’est fastidieux, qu’il faut laisser ça à des spécialistes ; c’est justement là-dessus qu’ils comptent, pour continuer à faire et à dire n’importe quoi. En plus, les chiffres, si on sait les lire et les relier entre eux, ça dit des réalités et des logiques cachées, que les discours ne peuvent pas masquer. Cependant, si vous craquiez en cours de route, allez directement à la fin de l’article et cliquez sur le lien qui s’y trouve.
Ce serait dommage, car, je suis quasiment certain qu’à l’issue des informations que vous pourrez lire ci-après, nous aurons au moins une opinion commune.

Ce que le Gouvernement dit pour vous faire peur (sous forme de Quiz, pour voir où vous en êtes de vos connaissances)

1 – En 2050, quelle sera la proportion des Français âgés de plus de 60 ans ?

1 – La bonne réponse : 1 sur 3 – Cela représentera 22,5 millions de personnes.

2 – En 2010, à combien est estimé le déficit annuel de la branche vieillesse de la Sécurité sociale ?

2 – La bonne réponse : 10,7 milliards d'euros – En 2009, le solde négatif devait être de 8,2 milliards d'euros, sur un total de déficit de 20,2 milliards, branche maladie incluse. Retenez ces chiffres pour la suite, pour garder en mémoire où se situent les problèmes…

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :