FACE AU CAPITAL : PASSONS A L’OFFENSIVE ! (article de JEAN LEVY)

Depuis plus de trois décennies, le Capital attaque sur tous les fronts : social, économique et politique. Et toutes les batailles qu’il a menées, il les a  gagnées, malgré des réactions ouvrières d’envergure, telles celles livrées en 1995 et en 2003 sur les retraites.
En 2006, certes, Dominique de Villepin n’a pu imposer le CPE. Mais ce succès n’a eu aucun prolongement.
D’autre part, si, en 2005, le peuple français a rejeté le projet de Constitution, son contenu rebaptisé « traité de Lisbonne » a été imposé par la voie parlementaire.
Pourquoi ces défaites ?
Les raisons en sont multiples.
Nous n’en traiterons qu’une seule, aujourd’hui : le caractère toujours DEFENSIF des actions entreprises depuis plus de trente ans par les organisations syndicales et politiques.
Analyser ce phénomène prend toute sa valeur à la veille d’une nouvelle bataille pour  DEFENDRE, une nouvelle fois, le régime des retraites.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :