« Le gouvernement veut tuer la Confédération Nationale du Logement (CNL) » (Catherine Peyge)

Frédéric Lefebvre, Secrétaire d'État au Commerce, Artisanat, PME, Tourisme et Consommation vient de retirer l’agrément « d’association de consommateurs » à la CNL, agrément qui lui était octroyé depuis 1980. Le retrait de l’agrément entraîne également la suppression de la subvention d’Etat de 270 000 euros qui lui était attribuée.
Cette mesure est lourde d’implication pour cette association et les dizaines de milliers de locataires et de demandeurs de logements qu’elle représente. La CNL ne pourra plus défendre en justice les locataires dont les droits sont bafoués.
Il ne fait aucun doute que cette décision est une mesure de rétorsion politique contre une des principales associations de défense des locataires.
A la tête de ce Secrétariat d'État, Hervé Novelli puis Frédéric Lefebvre ont inventé tous les prétextes pour tenter de justifier cette décision, prétendant par exemple que la CNL n’avait pas les 10.000 membres cotisants indispensables, alors qu’elle en a 70000.
En réalité, après bien d’autres, cette mesure est une nouvelle illustration des attaques de ce gouvernement contre le logement social.
Après être, à plusieurs reprises, intervenue auprès du secrétariat d'État pour soutenir la CNL dans sa demande de renouvellement de son agrément, j’appelle aujourd'hui, au nom du PCF, à être de toutes les actions décidées par la CNL pour soutenir son combat.

Budget 2011 : aggravation de la crise du logement

Le ministre du budget vient d’annoncer de nouvelles mesures d’austérité qui vont mettre à mal la situation du logement en 2011. A nouveau, ce sont les ménages modestes et le logement social qui sont attaqués. La Confédération Nationale du Logement dénonce vigoureusement cette aggravation de la crise du logement.
Le gouvernement a décidé de supprimer la possibilité, pour les étudiants et leurs familles, de cumuler l’Aide Personnalisée au Logement et la demi-part fiscale attribuée pour enfant à charge. Alors que les jeunes rencontrent d’énormes difficultés pour accéder à un logement et qu’ils doivent souvent compter sur les solidarités familiales pour financer leur logement dans le cadre de leurs études, une telle mesure est totalement injuste et scandaleuse.
Pour la CNL, cette annonce est d’autant plus insupportable que les aides au logement n’ont pratiquement pas été relevées depuis des années et que le nombre de ménages en situation d’impayés ne cesse d’exploser.

Continuer la lecture de « Budget 2011 : aggravation de la crise du logement »