Du concret OUI ! IL est social-démocrate voir libéral, enfin si vous ne le saviez pas, aujourd’hui vous en êtes certains. Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),
Hier a été un grand jour, un grand moment pour notre pays, François Hollande nous a retenus plus de deux heures, plus de deux heures pour souligner qu’il n’était pas cet homme de gauche que le peuple de gauche a élu en mai 2012.
Enfin celles et ceux qui en doutaient, aujourd’hui en sont persuadés.
C’est déjà une bonne chose. Il a tenu un discours contraire à ce qu’il avait tenu au Bourget lors de la présidentielle. Rappelez-vous : « mon adversaire est le monde de la finance ».
Il a commencé en rappelant son idée qu’il avait soumise aux Françaises et aux Français lors de ses vœux pour 2014, à savoir son pacte de responsabilité, un pacte qui ressemble comme un frère jumeau à ce pacte de confiance demandé par le MEDEF.
En passant, soulignons quand même que ce gouvernement et leur allié le MEDEF ne se satisfont plus de grignoter sur les acquis durement gagnés par les luttes, mais maintenant ils commencent à détricoter ce que le Conseil National de la Résistance avait mis sur pied s’agissant de la solidarité nationale.
Un homme qui se disait de gauche et qui aujourd’hui bafoue sans complexes ce qui a fait de notre pays un exemple. Nous savons aujourd’hui qui est réellement François Hollande. Non pas l’adversaire du monde financier, mais celui du peuple.
Ce n’est pas un pacte de responsabilité, mais bien le contraire qu’il propose, un pacte d’irresponsabilité, il emploie les mêmes façons que les terroristes, il dynamite en règle notre modèle social et républicain.
Après avoir tenu ses propos, les questions ont fusé, il a répondu sans gêne, sans complexes alors qu’il démontrait qu’il avait trahi le peuple de France.
Au sujet de la ou plutôt de sa vie privée, il a dit : « il y a des préoccupations qui m’habitent » aller savoir ce qu’il voulait vraiment dire en disant « m’habite » !
Une journaliste a employé ce mot de tâtonner, en fait François Hollande a reconnu qu’il n’avait pas mesuré l’ampleur de cette crise, eh oui ! Il a peut-être tâtonné, mais pas ce qu’il fallait n’est-ce pas !
Concernant une question sur le pacte de responsabilité, il a répondu que les entreprises peuvent et doivent créer des emplois, c’est tellement vrai qu’aujourd’hui celles qui font des bénéfices, licencient. Elles préfèrent de loin distribuer aux actionnaires.
Au sujet de Dieudonné ou de ce Dieudamné, il soulignait que la France est un tout, que nous ne pouvions pas admettre les propos racistes, xénophobes et antisémites. Qu’il fallait continuellement faire la chasse à ces gens qui les propulsent. Que tous les citoyens devaient être protégés. Rien à dire, sauf qu’il faut quand même se demander si les Roms ne sont pas des citoyens ? En 2013, leurs expulsions ont doublé.
Sur les impôts, d’un air très grave, il a dit : « je ne veux pas que les impôts des ménages augmentent », MENTEUR et encore MENTEUR, aujourd’hui même les personnes âgées de 90 ans payent des impôts. Peut-être a-t’il voulut dire qu’il ne voulait plus qu’ils augmentent, car ils avaient assez augmenté comme cela, allez savoir !
Suite à une autre demande où il était question de son changement de style, etc… Etc… François Hollande répondait qu’il fallait être responsable et tenir compte de la réalité, en clair le changement ce n’est pas encore pour maintenant, il continue sur la même voie, vous en doutiez ? Eh bien ! Maintenant, vous en êtes sûr.
Alors là j’ai ri, et bien ri, quand on lui a posé la question suivante : « qu’est-ce qui vous différencie de votre prédécesseur ? » Réponse : « il n’a pas fait ! » Fait quoi ? Et Hollande a fait, a fait ce que Sarkozy rêvait de faire. Pas belle la vie ?
Qu’est-ce qu’une politique progressiste lui a t'on demandait ! Réponse : c’est ce que ne nomme pas François Hollande, l’humain d’abord ! Place au peuple ! Ne rien lâcher ! Tout pour le patronat et la finance, si cela est progressiste, je veux bien rentrer dans les ordres et rejoindre l’autre François celui qui va lui faire le coup du père François quand il recevra notre François.
Le clou a été lorsqu’ont été abordé les problèmes internationaux et en l’occurrence notre participation armée au Mali et au Centrafrique, il nous a dévoilé un secret, oui un secret, vous avez bien lu, un secret concernant la Syrie. La France aurait pu intervenir seule. Il a dit : « L’enjeu est que la France reste une grande puissance. » Tu parles d’une grande puissance, 5 millions de chômeurs, des milliers et des milliers de repas servis aux restos du cœur, de plus en plus de pauvres, des inégalités qui ne cessent de se creuser, etc… Etc… Est-ce cela être une grande puissance ?
Comme dirait un ami, « bon alors notre Président vient de nous dire qu'il fallait continuer avec les vases communicants : prendre dans nos poches et remplir celles des patrons. Le CAC 40 en 2013 : + 18%, en 2012 : + 15,2%. Nous des milliers d'emplois en moins, les minimas sociaux toujours au minimum, nos impôts toujours au maximum et ce n'est pas fini. Il vient de leur supprimer les charges pour les familles. Donc, qui va combler ? Qui va être plus pauvre ? Qui va avoir plus de dividendes. Les mêmes ! Donc le principe des vases communicants va perdurer.
Eh oui ! Cela va perdurer et apparemment les syndicats suite à cette conférence de presse ne demandent que des garanties.
Non ! Et encore non !
Ce ne sont pas des garanties qu’il nous faut, aujourd’hui il nous faut réagir et agir, résister, ne rien lâcher, lutter contre toutes ces mesures qui nous seront néfastes et qui préparent un avenir ou les ceintures n’ont pas fini de nous serrer la taille.
Du concret OUI ! IL est social-démocrate voir libéral, enfin si vous ne le saviez pas, aujourd’hui vous en êtes certains.
Tu pousses le bouchon un peu trop loin FRANÇOIS !
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

Retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

ad_100forresgump54Hier, aujourd’hui et d’ici la fin de l’année, vous allez en entendre sur les retraites, alors nous allons faire un « petit » point sur ce qu’il faut savoir, pour ne pas rentrer dans des débats stériles….
Je vous préviens, pour certains, ça va être ennuyeux ; cependant, vous auriez tort de penser que les chiffres, c’est pas votre truc, que c’est fastidieux, qu’il faut laisser ça à des spécialistes ; c’est justement là-dessus qu’ils comptent, pour continuer à faire et à dire n’importe quoi. En plus, les chiffres, si on sait les lire et les relier entre eux, ça dit des réalités et des logiques cachées, que les discours ne peuvent pas masquer. Cependant, si vous craquiez en cours de route, allez directement à la fin de l’article et cliquez sur le lien qui s’y trouve.
Ce serait dommage, car, je suis quasiment certain qu’à l’issue des informations que vous pourrez lire ci-après, nous aurons au moins une opinion commune.

Ce que le Gouvernement dit pour vous faire peur (sous forme de Quiz, pour voir où vous en êtes de vos connaissances)

1 – En 2050, quelle sera la proportion des Français âgés de plus de 60 ans ?

1 – La bonne réponse : 1 sur 3 – Cela représentera 22,5 millions de personnes.

2 – En 2010, à combien est estimé le déficit annuel de la branche vieillesse de la Sécurité sociale ?

2 – La bonne réponse : 10,7 milliards d'euros – En 2009, le solde négatif devait être de 8,2 milliards d'euros, sur un total de déficit de 20,2 milliards, branche maladie incluse. Retenez ces chiffres pour la suite, pour garder en mémoire où se situent les problèmes…

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :