bonus


Pays-Bas : La chasse aux bonus des banquier

http://youtu.be/L8S9FICLX_4

Le Parlement européen de Strasbourg se prononce pour une limitation des bonus des banquiers. Aux Pays-Bas cette limitation est déjà appliquée : concrètement, les banques qui ont reçu une aide de l’État sont privées de bonus.
Pour les autres, la limite est fixée à 100% du salaire fixe. Résultat : certains groupes financiers ont compensé la baisse des bonus en augmentant les salaires. D’où la colère des syndicats qui réclament maintenant aussi un plafonnement des rémunérations…


Censure bonus malus énergie : le PCF se félicite de cette décision.

bonusmalus_0L’article 2 de la loi instituant un « bonus malus sur les consommations énergétiques de réseau afin d’inciter les consommateurs domestiques à réduire leur consommation d’énergie » a été jugé contraire au principe d’égalité des consommateurs devant les charges publiques. Le Conseil constitutionnel a donc déclaré l’article 2 et les dispositions inséparables de cet article contraire à la Constitution.
Le PCF se félicite d’une telle décision. Il a, tout au long du parcours chaotique de cette loi, combattu ses dispositifs néfastes.
En effet, le PCF et ses élus n’ont pas manqué de dénoncer l’instauration d’un bonus malus totalement déconnecté de la réalité, inefficace aux regards des objectifs d’économies d’énergie et constituant une double peine pour les familles qui ne peuvent faire face, financièrement, à la rénovation de leur logement. Le Parti communiste avait pointé cette inégalité de traitement parmi les citoyens notamment par la prise en compte dans le calcul du volume de base de la zone géographique. C'est une atteinte grave à la péréquation tarifaire et à la solidarité nationale.
Vouloir faire des économies d’énergie par le seul signal prix revient ni plus ni moins à culpabiliser les ménages dans leur façon de consommer. La sobriété énergétique, c’est consommer moins pour des usages identiques.
L’électricité et le gaz sont des biens de première nécessité, tout le monde doit y avoir accès, au même tarif, quel que soit le lieu d’habitation. Le PCF rappelle son exigence d’une mise en place d’une commission pluraliste (élus, salariés, usagers, entreprises, organisations syndicales, associations, partis politiques) pour fixer en toute transparence les tarifs du gaz et de l’électricité.
A l’occasion du débat sur la transition énergétique qui se déroule actuellement, il est temps de porter la mise en œuvre d’une politique volontariste de l’énergie autour d’un pôle public seul à même de répondre au défi de la transition énergétique et d’assurer l’accès à l’énergie pour l’ensemble de nos concitoyens.


Dans les banques françaises, 1 984 400 000 EUROS de bonus pour les traders !

Le rapport de Michel Camdessus, dévoilé vendredi 14 janvier, offre un éclairage édifiant sur les rémunérations versées au titre de l’exercice 2010, qualifiées de « salaires hors normes proches d’une participation aux résultats de l’entreprise ».
Les activités de financement et d’investissement des banques françaises ont consacré aux bonus une enveloppe totale proche de 3 milliards d’euros, hors charges sociales. Les deux tiers de cette somme ont été captés par les 8.200 professionnels de marché soumis au contrôle de Michel Camdessus, qui ont reçu un bonus moyen de 242.000 euros.
Mais ce chiffre cache des écarts spectaculaires, comme le montre l’analyse des 100 plus grosses rémunérations dans les 4 banques qui regroupent 99 % de l’enveloppe totale (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis).
Ces 400 professionnels, âgés de 41 ans et affichant 9 ans d’ancienneté en moyenne, sont surtout basés à Paris (40 %), Londres (26 %) et New-York (16 %). Leur bonus varie de 0,1 million à 10 millions d’euros.
Mais dans l’une des 4 banques, les 100 traders les mieux payés ont tous touché au moins 1,7 million d’euros, et 50 ont perçu au moins 2,5 millions d’euros.
Les plus hauts bonus n’ont pas reculé par rapport aux années fastes de 2006 et 2007, mais la part versée en cash a reculé.
Le rapport analyse aussi le rapport entre bonus et salaire fixe. Pour les 400 plus gros bonus, ce multiple s’établit à 11 en moyenne.
De plus, 200 traders affichent un bonus au moins égal à 6 fois leur salaire fixe, dont 10 traders qui ont touché au moins 50 fois leur salaire fixe.
Enfin, un trader a touché en bonus près de 100 fois son fixe !
Face à de tels écarts, Bruxelles a récemment décidé (dans la directive CRD3) que chaque banque devrait désormais déterminer un plafond pour ce multiple. Au risque de les pousser à augmenter encore les salaires fixes…