Politique : Hier à Saulnes – Le Front de gauche a « repris la Bastille »

Bière ou cigarette à la main, ou les deux, les sympathisants du Front de gauche attendent devant la salle municipale de Saulnes le début du discours de Jean-Luc Mélenchon, qui doit être retransmis sur grand écran vers 17 h.
Le comité local a préféré organiser une petite fête plutôt que de faire le déplacement place de la Bastille à Paris, là où le candidat à l’élection présidentielle doit parler. « On a débattu ensemble pour savoir si on y allait, ou si on faisait une action de proximité. On a choisi cette deuxième solution, car il y a encore des choses à faire localement, et des gens à convaincre. L’idée est de leur donner la possibilité de venir échanger, découvrir le programme, le tout dans une ambiance conviviale », explique Philippe Spillmann, l’un des coordinateurs du comité.
Marcel, à l’entrée, est chargé de la vente du programme du Front de gauche. Et ce dernier part comme des petits pains. « Au niveau de la France, on en est à plus de 350 000 ventes, qu’il faut ajouter aux 80 000 ventes du livre de Jean-Luc Mélenchon. Le prix y est pour quelque chose, 2 €, mais le contenu est important également. Et puis c’est un programme qui est connu depuis six mois, pas comme celui des autres candidats, qui varie en fonction des événements pour faire plaisir aux uns et aux autres. Troisième raison, il n’est pas figé. Il sera enrichi lors des assemblées citoyennes. »
La prochaine aura d’ailleurs lieu mardi 20 mars à 20 h salon Petitier en mairie de Longwy-Bas, avec pour thème « L’École de l’égalité ». Des prospectus l’annoncent. Disposés sur une table un peu plus loin, ils accompagnent un tronc dans lequel quelques pièces sont glissées. « Ça sert à financer un peu la campagne, car nous, on n’a pas de financements, parfois louches, comme peuvent l’avoir les autres partis. »
Du talent à revendre
Un repas partagé sera ainsi partagé après le discours. « On n’a pas de budget, l’argent passe dans les tracts », confirme Philippe Spillmann.
17 h 07, Jean-Luc Mélenchon fait face à plus de 100 000 personnes place de la Bastille, et environ soixante-dix sympathisants dans la salle municipale de Saulnes.
L’accordéon s’est tu, et a fait place à celui qui va recevoir des applaudissements par dizaines.
« Appliquer la règle verte qui protège la planète plutôt que leur règle d’or qui protège leur portefeuille », « se débarrasser de ceux qui nous ont trahis suite au référendum de 2005, en expliquant qu’on aurait dû voter "oui"», « étendre dans tous les couples les droits des couples hétérosexuels », « placer la justice sous la protection du Parlement », « tourner un nouveau chapitre de cette France défigurée par les inégalités » ou encore « représenter l’ouvrier méprisé et l’enfant sans instituteur » : les talents d’orateur du candidat font mouche dans la salle.
Il est temps d’entonner l’ Internationale et la Marseillaise, reprises en chœur par le public de Saulnes, puis de partager vin, jus d’orange, pain et saucisson. En attendant d’en découdre une fois de plus les 22 avril et 6 mai prochain.

Républicain Lorrain du 19 mars 2011 – S. B.

Bonne initiative, belle réussite, merci encore à toutes et à tous pour votre participation, votre aide, votre disponibilité, votre fraternité, … , qui ont permis d'organiser, de préparer et de vivre au mieux ce RDV du Comité Local Front de Gauche Longwy-Longuyon-Villerupt. Et on a les honneurs du REPU, ce qui n'est pas fréquent, mais avec 120.000 à La Bastille et un peu plus de 100 à Saulnes (tout au long de la soirée) la Presse ne peut pas rester silencieuse.
Il reste encore beaucoup à faire, ce n'était pas la fin de la campagne, mais il faut aussi se placer en perspective et prévoir l'avenir.

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :