Le parlement français a voté la pénalisation de la négation du génocide arménien

Est-ce par CONVICTIONS ?
Est-ce ÉLECTORALISTE ?
Dans tous les cas, de quoi se mêle t-on ?

N'oublions pas notre histoire elle n'est pas belle !
Et le génocide social que
nous vivons actuellement,
qui le condamne ?

Au risque d'un approfondissement de la crise entre Paris et Ankara, le Parlement français a adopté lundi soir la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien après un ultime vote du Sénat.
texte déjà adopté par l'Assemblée nationale le 22 décembre. Le Sénat ayant voté le texte conforme (sans amendement), il est définitivement adopté par le Parlement.
En début de soirée, une motion d'irrecevabilité avait déjà été rejetée par une large majorité (par 166 contre 86).
Déjà adopté par les députés le 22 décembre, le texte prévoit un an de prison et 45.000 euros d'amende en cas de contestation ou de minimisation de façon outrancière d'un génocide reconnu par la loi française.
Deux génocides, celui des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale et celui des Arméniens, sont reconnus, mais seule la négation du premier était jusqu'à présent punie.
Plusieurs centaines de personnes ont manifesté aux abords du palais du Luxembourg à l'appel d'associations franco-arméniennes et franco-turques, les CRS tenant les deux regroupements à l'écart l'un de l'autre.

Le débat sur le génocide arménien divise la classe politique

La Turquie a rappelé son ambassadeur en poste à Paris, jeudi 22 décembre, peu de temps après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une proposition de loi sur la négation des génocides, dont celui des Arméniens en 1915.
La question divise aussi les politiques français… Certains affirment sans détour que cette initiative est purement électoraliste, et vise à capter le vote arménien.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :