Le billet du jour : Ils disent que ce François est proche des pauvres ! On verra bien !

MOI_pHier soir vers 19 heures, les Indiens nous ont signalé avec leur fumée qu’ils avaient choisi leur chef. Un certain Jorge Mario Bergoglio alias François 1er. Une fumée blanche est sortie d’une cheminée qui date de je ne sais quand.
Un Argentin, ils ont fait fort, très fort à moins que pour une fois on assiste à une véritable envie de changement.
Est-ce que ce François-là va appliquer ce que notre François nous a promis : « le changement c’est maintenant ! »
Serait-ce le retour du Che ? Si seulement !
Ils disent que cet homme à vendu son évêché pour donner l’argent aux pauvres d’Argentine, serait-il dans la lignée de l’abbé Pierre, de sœur Emmanuelle et de la mère Teresa ?
François ne nous déçoit pas, enfin je ne parle pas pour moi puisque moi je suis un athée, mais il paraît que plus d’un milliard de catholiques espèrent en toi.
Tu as demandé à tes sœurs et frères de prier pour toi, là aussi il paraît que c’est la première fois que cela arrive, François aurais-tu décidé de changer ces habitudes ?
Enfin je ne suis pas croyant, mais si tu peux de là où tu es, faire comprendre à cette caste religieuse que l’on ne peut pas dire aimez-vous les uns les autres et ne pas partager, tu es fort, très fort.
En attendant, des pauvres il y en a partout dans ce monde cruel, vas-tu François brader le Vatican pour distribuer à tous ces gens des moyens pour qu’ils puissent vivre dignement, car ce n’est que cela qu’ils demandent, VIVRE DANS LA DIGNITÉ.
Néanmoins, j’ai pu lire ici et là mon cher François, que tu ne t’étais pas démarqué de ce Benoit XVI, que tu étais contre le mariage homosexuel, contre l’avortement, si tu as pu un jour décidé de ne pas vivre avec et dans les frasques de l’église, essaie aussi de vivre comme les femmes et les hommes de ce monde vivent, il est défendu de défendre, alors ne défends pas, autorise ce qui se rapproche de l’amour, c’est aussi respecter cette phrase : « aimez-vous les uns les autres. »
On dit que les voies du seigneur sont impénétrables, on verra bien !
Amen.

Argentine: le PCF se réjouit de la victoire de Cristina Kirchner et de sa majorité

Le Parti communiste français partage la joie du peuple argentin, de sa jeunesse, qui fêtent la réélection de Cristina Fernandez Kirchner à la présidence. Le Front pour la Victoire, coalition qui a soutenu sa candidature, obtient une large majorité au Parlement qui devra donner un nouvel élan aux politiques de réformes. Celles-ci ont déjà permis des avancées de grande portée.
Ce résultat montre l'attachement du peuple argentin aux choix de rupture avec la politique ultra-libérale imposée par le FMI. Cette politique avait conduit l'Argentine à une crise sans précédent en 2001. L'élection de Nestor Kirchner en 2003 avait alors ouvert une période de confrontations et de changements que Cristina Fernandez Kirchner a continué avec courage et détermination lors de son premier mandat. Les progrès enregistrés sont importants: recul du chomage, revalorisation des salaires, réduction significative de la pauvreté, accès de millions de personnes à la santé, à l'éducation et à la protection sociale. Les organisations de défense des Droits de l'Homme ont salué les actions entreprises contre l'impunité des crimes commis sous la dictature et pour la récupération de la mémoire et de l' histoire.
Le peuple argentin vient d'exprimer avec force ses aspirations à la justice sociale, à la démocratie et à la souveraineté. Pour répondre à ces attentes légitimes, les défis que la nouvelle majorité devra relever sont considérables et promettent de nouvelles confrontations. Dans ce contexte, le Parti communiste français, solidaire du peuple argentin, se réjouit de la victoire de Cristina Fernandez Kirchner et des forces progressistes argentines.