appel


Il y en a marre ! Le FHAINE prend des longueurs, mais tout est fait pour qu’il en prenne, tout et absolument tout.

MOI_pLégislative partielle de la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, encore une partielle où le PS se fait virer dès le premier tour.
Plus grave encore pour le deuxième tour nous allons assister à un match UMP / FHAINE.
Toute la classe politique s’en émeut, tout le monde appelle à barrer la route au FHAINE.
Certes, il y a urgence, les derniers sondages donnent la Marine à 40 %.
Est-ce la faute aux électrices et aux électeurs ?
D’abord dans cette circonscription du Lot-et-Garonne, la moitié des électeurs ne s’est même pas déplacée, faute au soleil ? Faute aux séquelles de l’affaire CAHUZAK ? C’est ce que dit le malheureux candidat du PS pour le premier argument et Hollande pour le deuxième.
Alors aujourd’hui tout le monde appelle à voter UMP pour barrer la route au FHAINE. Mais, depuis quelque temps ne dit-on pas que les idées de l’UMP se rapprochent dangereusement du FHAINE ? Ne dit-on pas que cette droite dure serait prête à des unions partout où ce serait possible avec le FHAINE ?
Que dire, encore des mots, toujours des mots et rien que des mots.
Cela nous est déjà arrivé en 2002 lors de la présidentielle qui opposée CHIRAC et LE PEN, JOSPIN avait été absent du deuxième tour.
Il nous avait fallu pour battre LE PEN voter CHIRAC. Je m’en rappelle bien puisque notre section PCF avait organisé une manifestation pour faire barrage au FHAINE. Je m’en rappelle puisque pour la première fois de ma vie je votais la droite et que je m'en étais brûlé les doigts, cette droite que je combats depuis mon engagement politique c’est-à-dire des lustres.
Est-ce que CHIRAC a eu au moins ce courage de remercier le peuple de gauche d’avoir réussi à faire obstruction au FHAINE ? Non ! Même pas !
Aujourd’hui cela se répète et à mon avis même s’il faut y voir dans cette circonscription des séquelles à l’affaire CAHUZAC, je reste persuadé que si une autre politique avait été mise en place, nous n’en serions pas là.
Faire des promesses c’est bien, ne pas pouvoir les tenir est une chose, mais de mettre en place une politique ressemblant étrangement à celle menée par SARKOZY et ses amis de droite en est une autre.
En fait, on récolte ce qui a été semé.
Place au peuple, disons –nous ! Oui il est l’heure que le peuple prenne toute sa place, car quand on voit et on entend nos dirigeants, on se demande parfois s’ils réalisent que la réalité est toute autre chose.
Pour celles et ceux qui sont impliqués en politique, le message de nos dirigeants devient incompréhensible alors imaginer pour celles et ceux qui ne le sont pas !
Je ne sais pas si cette fois je ferais ce pas de voter UMP pour battre le FHAINE, je ne le sais vraiment pas. Je ne sais pas si j’étais responsable de mon, parti si j’appellerais mes adhérents à voter UMP !
Il y en a marre ! Le FHAINE prend des longueurs, mais tout est fait pour qu’il en prenne, tout et absolument tout.
D’abord tous ces scandales que l’on peut entendre, comment voulez-vous faire confiance à celles et à ceux à qui nous avons donné ce pouvoir de nous représenter ? Ils ne sont qu’une minorité, mais les médias en font une majorité.
Comment continuer à faire confiance quand on nous promet que le changement c’est maintenant alors que tout est fait dans la continuité de ce que nous avons voulu changer ?
Les sondages donnent 40 % à la Marine, désolée, mais nos dirigeants en sont responsables, ils en portent seule cette responsabilité, une lourde responsabilité, seul le respect des électrices et des électeurs fera barrage au FHAINE. Une autre politique, une politique de gauche, vraiment à gauche, une politique de relance et non l’austérité, une politique qui rassure et protège le citoyen fera disparaître de l’échiquier politique le FHAINE.
En votant UMP aujourd’hui, nous donnons encore des gages supplémentaires au FHAINE pour qu’il devienne un jour le parti dirigeant de ce pays.


Bayrou : « le choix d’un homme de droite attaché aux valeurs républicaines »

François Bayrou vient d’annoncer son refus de cautionner par son vote le 6 mai, la dérive extrémiste de Nicolas Sarkozy. C’est le choix d’un homme de droite attaché aux valeurs républicaines pour lequel cette dérive est devenue insupportable.
Dans le même temps, en annonçant son vote personnel en faveur de François Hollande, il a indiqué qu’il s’opposera à toute tentative de s’écarter de la règle d’or et des politiques d’austérité imposés à toute l’Europe.
Il appelle à l’union nationale autour de cet objectif. Cela signifie qu’après la défaite de Nicolas Sarkozy, pour laquelle nous agissons de toutes nos forces, s’amplifierait le débat sur le sens qu’il faut donner à la politique d’une nouvelle majorité. Le vote pour le front de gauche aux élections législatives deviendra alors la meilleure garantie pour ancrer cette majorité de gauche.


“Appel de Thorens-Glières” du 14 mai 2011

Le 14 mai 2011, à l'initiative de l'association "Citoyens Résistants d'Hier et d'Aujourd'hui, un Appel a été lancé par des grandes figures de la résistance, suivies par des "résistants d'aujourd'hui", en vue des élection présidentielles et législatives de 2012. Cet "Appel de Thorens-Glières" vise à remettre dans le débat politique les principes du Conseil National de la Résistance. Des principes toujours actuels qui permettraient de mettre réellement en application la devise républicaine "Liberté, Egalité, Fraternité".

Appel de Thorens-Glières du 14 mai 2011


Une circulaire interdit l’appel au boycott civique en France 1

Les tenants de la pensée unique n’ont pas froid aux yeux ! Ils ont déposé plainte contre Stéphane Hessel, résistant de la 2nd guerre mondiale, déporté à Buchenwald et co-rédacteur de la déclaration universelle des droits de l’homme pour désobéissance civile à un réglement liberticide. La boucle est bouclée !
Une circulaire de la chancellerie stipule que tout appel au boycott des produits d’un pays est désormais assimilé à un délit pour « provocation publique à la discrimination envers une nation » puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression « ferme et cohérente » de ces agissements. [1]
Cela signifie que l’appel au boycott d’une multinationale d’un pays pour des raisons éthiques, humaines, environnementales, sanitaires …est bel et bien interdit !

(suite…)


Crise européenne : signez l’appel de l’Humanité

Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité,  qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne,  puis l’Italie et la France sont menacés. Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer. Signez notre pétition en ligne ! 
(suite…)


Signez l’Appel de l’HD pour les valeurs de la République

Nos vies, nos histoires, nos opinions sont diverses. Mais nous avons en commun l’amour de notre République et sa devise : Liberté, Egalité, Fraternité.

Nous prenons très au sérieux les critiques émises ces derniers temps par des commissions de l’ONU, des journaux étrangers, des autorités religieuses, certaines instances européennes. Nous avons mal à notre France.
Nous refusons l’idée que puissent être créées deux catégories de français.
Nous refusons l’assimilation dangereuse « délinquance-immigration ».
Nous refusons les sanctions faites aux parents dont les enfants sont en difficulté.
Nous refusons ces expulsions, brandies comme des trophées de guerre et nous appelons à rechercher des solutions européennes pour une vie meilleure, notamment pour les Roms.
Nous appelons au débat, à la réflexion, pour que progresse notre République sociale, avec des moyens nouveaux pour l’éducation, la formation, l’aide au logement, la sécurisation du travail, la justice et la police.
Ensemble, pour la République,
Ensemble, pour vivre ensemble.
La semaine dernière, l’Humanité Dimanche lançait un appel pour défendre les valeurs de notre République suivi d’une première liste de signataires.Voici la dernière liste des signataires à ce jour : signer l'appel  (ou envoyez un mail pour appelhd@humadimanche.fr)


APPEL CITOYEN – Face à la xénophobie et à la politique du pilori : Liberté, Egalité, Fraternité

Ce texte d’appel, signé par plus de 50 organisations, réagit aux mesures gravissimes qu’envisagent Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Par ses propos et par ses actes sécuritaires, la droite tente de modifier le débat politique de la rentrée et d’étouffer la contestation sociale. Plus que jamais, en perspective du rassemblement du 4 septembre, 14 H place de la République à Paris et de la grande journée d’actions du 7 septembre, il nous faut mener de front la mobilisation pour les libertés et les retraites,

Pour la coordination Eric Corbeaux
Voir la liste des organisations :
http://www.pcf.fr/spip.php?article4983

Signez en ligne !
Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc.
Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.
Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires. Ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de la justice et à l’individualisation des peines.
La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».
Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.
Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.
Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140eanniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

Signez la pétition en ligne à l’adresse suivante : http://nonalapolitiquedupilori.org/