Infirmiers anesthésistes: du gaz et des coups, aucune négociation

Après la mobilisation du 1er octobre, la réponse musclée de la police et l'absence d'avancée dans les discussions, les grévistes promettent « une radicalisation du mouvement ».
Depuis 7 heures ce lundi matin, les infirmiers anesthésistes, représentés par trois syndicats et les collectifs locaux, font le siège du ministère de la Santé. Dans le même temps, en province, la mobilisation s’organise autour des agences régionales de santé. Bruno Franceschi (CGT) précise que «tous ceux qui n’auront pas reçu leur assignation préfectorale en bonne et due forme seront couverts par le préavis de grève». L'objectif, dans les blocs, est de réduire l'activité «au seul service minimum», «pour la prise en charge des urgences», précise le préavis.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :