Amnesty International


Amnesty International appelle le Canada à arrêter George W. Bush

L'ONG a appellé ce mercredi le Canada à arrêter l'ex-président américain Gerge W. Bush lors de sa visite du 20 octobre prochain…
La dépêche AFP qui tourne depuis ces dernières heures :

Amnesty International a demandé mercredi aux autorités canadiennes d’arrêter et de poursuivre en justice l’ancien président américain George W. Bush, lors de sa visite au Canada prévue le 20 octobre, l’accusant de « crimes », notamment de « torture ».
Cette demande est contenue dans un memorandum remis par l’organisation humanitaire internationale aux autorités canadiennes le 21 septembre, a indiqué Amnesty dans un communiqué.
« Le Canada est tenu par ses obligations internationales d’arrêter et de poursuivre en justice l’ancien président Bush, compte tenu de sa responsabilité dans des crimes contre le droit international, dont la torture », a déclaré Susan Lee, directeur d’Amnesty pour les Amériques.
« Comme les autorités des Etats-Unis n’ont pas, jusqu’à présent, déféré en justice l’ancien président Bush, la communauté internationale doit intervenir. Si le Canada s’abstient d’agir pendant sa visite, cela constituera une violation de la Convention des Nations Unies contre la torture et sera une manifestation de mépris vis à vis des droits humains fondamentaux », a-t-elle poursuivi, selon un communiqué.
Les accusations d’Amnesty concernent notamment le programme secret de la CIA appliqué entre 2002 et 2009 qui infligeait aux détenus, selon l’organisation, « la torture et d’autres traitements cruels, inhumains et dégradants, ainsi que des disparitions forcées ».
Pendant sa présidence, relève encore Amnesty, George W. Bush avait autorisé des « techniques renforcées d’interrogation », dont la simulation de noyade.


Troy Anthony Davis ne doit pas être exécuté 1

Après 20 ans passés dans les couloirs de la mort, l’américain Troy Anthony Davis pourrait être exécuté le 21 septembre. Cruelle décision d’autant plus inacceptable qu’elle ne s’appuie sur aucune preuve matérielle et que 7 des 9 principaux témoins sont depuis revenus sur leur déclaration initiale en évoquant des pressions policières.
Le Comité des grâces de l’Etat de Géorgie a le pouvoir d’empêcher cette issue terriblement inhumaine et tragiquement irréversible.
Les défenseurs des Droits humains ont dix jours pour sensibiliser et mobiliser les opinions publiques dans le monde. Pour sa part, le Parti communiste français, farouche opposant à la peine de mort, est cette fois encore aux côtés de Troy.
Le PCF appelle tou-te-s les citoyen-ne-s, militant-e-s et organisations à signer et faire signer la pétition lancée par Amnesty International (http://www.amnesty.fr/Mobilisez-vous/Bougez/Veillee-soldaire-pour-Troy-Davis-Paris-3371
), et à populariser l’action « un million de tweets pour Troy ».
Lors de la fête de l’Humanité de nombreuses initiatives iront en ce sens.
Pour que la vie triomphe sur la mort, que la civilisation triomphe sur la barbarie, il faut sauver Troy.


Le dernier spot d’Amnesty International contre la peine de mort

Si seulement certains pays réfractaires aux droits de l’homme n’en avaient pas rien à cirer…

Ce spot d’Amnesty International dénonce par une figure rhétorique la peine de mort encore appliquée dans plusieurs pays à travers le monde…
Sont représentés par séquences les différents châtiments mis en oeuvre pour ôter la vie :

  • Peloton d’exécution : Chine, Libye, Syrie, Vietnam, Yemen.
  • Pendaison : Bangladesh, Botswana, Egypte, Iran, Iraq, Japon, Corée du nord, Malaisie, Singapour, Soudan, Syrie.
  • Décapitation : Arabie Saoudite.
  • Électrocution : Etats-Unis.

Le Rapport 2010 d'Amnesty International
rend compte de la situation des droits humains en 2009
dans 159 pays et territoires.

(suite…)