Amérique du Sud


Parlez-moi du CHE !

Vingt ans après la mort du Che, en 1987, l'acteur et réalisateur Pierre Richard et son ami journaliste Jean Cormier sont partis sur ses traces à Cuba. De rencontre en rencontre, leur voyage nous fait revivre le guérillero révolutionnaire, à travers les témoignages d' Alberto Granado, son comparse de jeunesse, d'Alberto Korda, le photographe qui l' immortalisa, de sa première fille, Hilda Gueavara, d'anciens compagnons de combat. Un récit mené aux sons et aux rythmes d'une île délicieuse, pour découvrir un homme et comprendre l'amour que lui témoigne le peuple Cubain.

http://youtu.be/NtQxYBD2QDo


Hugo Chavez : le bilan

Hugo Chavez vient de mourir d´un cancer pelvien.
Les réactions sur sa mort, de tristesse pour certain et d´allégresse pour d´autres, sont à l´image des réactions qu´il a engendrées tout au long de sa carrière politique.
Certains le voit comme un dangereux dictateur militaire et autoritaire, qui prendrait des décisions sans consulter personne et qui entretient le culte du chef.
Pour d´autres, il est au contraire le symbole de la nouvelle démocratie par ses consultations du peuple et ses nombreux référendums.
Il est proposé ici une vidéo peu connue en français, traduit d´un reportage argentin, ponctué d´interviews du défunt président du Venezuela.
Il retrace sa vie, son enfance, sa carrière militaire, se coup d´état manqué, sa montée au pouvoir…

http://youtu.be/uWki38PyqUQ

Venezuela bolivariana peuple et lutte dans la 4eme guerre mondiale
Ce reportage retrace le mouvement bolivarien dans son contexte, il rentre plus dans les détails géoplitiques et économique qui ont favorisés la révolution bolivarienne.
On y retrouve de nombreux témoignages et d´images d´archive, la politique vénézuélienne préchavez, la mondialisation, le FMI, le plan colombie, le caracazo, le coup d´état manqué, la première élection et le processus révolutionnaire dans son ensemble.

Ce documentaire de 2007 a été produit par Michel Collon et réalisé par Vanessa Stojilkovic.
Il est indispensable pour comprendre les réformes sociales apportées par le gouvernement d´Hugo Chavez, et pourquoi le peuple vénézuélien la soutenue tant d´années.
Il montre aussi la vision faussée qu´on peut avoir d´un homme politique quand on le regarde de l´extérieur, surtout quand le système médiatique est exagérément partisan.

http://youtu.be/gP-v4urkLPI

Et pour finir le fameux film plusieurs fois récompensé…
The revolution will not be televised (La révolution ne sera pas télévisée)

http://youtu.be/ElCkAgUx7og


Un peu trop de dirigeants sud-américains “insoumis” attrapent le cancer ?

Depuis qu’ils se défient des usa et qu’ils se sont unis, les dirigeants "insoumis" sud-américains semblent attraper le cancer avec une "régularité" étrange.
Hugo Chavez se pose des questions dans la première partie de cette vidéo.
Cette histoire m’a fais penser à la "maladie" de Yasser Arafat, et curieusement également à celle d’Ariel Charon, son état de santé était-il apparu à un moment clé où certaines de ses décisions ou intentions pour le peuple Israélien et Palestinien pouvaient déranger profondément certains groupes d’intérêts ?
Dans la seconde partie de la vidéo, il souligne l’importance pour le Vénézuela de se préparer au scénario que l’on voit de répéter un peu partout, lors d’élections, comme récemment en Russie ou comme dans le passé en Iran avec ce qu’on nommait la sois-disante révolution verte.
On retrouve cela, dans cette pseudo contestation en Syrie. ET également dans les événements qui entrainé la mort de Kadhafi, en Libye.
Ce scénario qui se déroule toujours de la même façon et qui se termine avec la violence et les sang qui coule. Qui voit-on, à chaque fois arriver en sauveur du fin fond de l’obscurité, avec des intention humanitaire, démocratique et libératrice … ?

En moins de deux ans, cinq des plus importants chefs d’État en Amérique Latine sont atteints par un cancer, mettant leur vie en danger.
Ce fut d’abord, l’actuel président du Paraguay, Fernando Lugo, vint par la suite l’actuelle présidente du Brésil, Dilma Roussef alors qu’elle se préparait à sa compagne présidentielle. Le troisième cas est celui  d’Hugo Chavez, président du Venezuela, suivi de celui d’Ignacio Lula, ex président du Brésil et toujours très influent en Amérique latine et dans le monde. Le tout dernier cas est celui de la présidente de l’Argentine, Cristina Fernandez, nouvellement élue avec le plus haut pourcentage jamais atteint dans l’histoire du pays.

(suite…)


L’ALBA, un exemple pour l’Europe de Bruxelles ?

Voici une petite vidéo qui explique le fonctionnement de l’ ALBA (alliance Bolivarienne pour les Amériques), système de coopérations entre 9 pays d’Amérique du sud.
Sur le plan économique, L’ALBA vise à favoriser la logique coopérative, plutôt que la création d’une zone de libre-échange avec les Etats-Unis qui passe par un abaissement des droits de douanes, voir la suppression. Elle s’oppose ainsi directement au "consensus de Washington" qui prônait dans les années 1990 la déréglementation et la mise en place de mesures néolibérales. L’ALBA favorise le secteur public à la privatisation.
En ce qui concerne le "sucre", je citerais juste Chavez : «  En Septembre prochain, nous devrons être prêt pour initier des projets pilotes d’échange avec cette nouvelle monnaie virtuelle, qui ensuite sera compensée avec des équivalences . Nous n’allons pas attendre les bras croisés que le FMI (Fond Monétaire International) et la Banque Mondiale viennent régler nos problèmes et encore moins ceux liés à la crise financière, alimentaire et écologique ».