PCF : Un congrès pour une alternative à gauche

634 délégués au 35e congrès du PCF ouvrent leurs travaux dans un contexte de crise capitaliste et de violence accrue de la droite, mais aussi d’espoir de la battre en 2012. Les débats autour de l’avenir du Front de gauche s’inscrivent dans cette optique, à partir des luttes, comme sur les retraites.
Retrouvez l’intégralité du dossier dans l’Humanité de vendredi.

Le 11 décembre 2008, l’actuel coordinateur national du PCF, Pierre Laurent, ouvrait les travaux du 34e congrès du Parti communiste français par ces mots : « Depuis que chacun dans le pays prend conscience de la gravité de la crise dans laquelle le système capitaliste est entré [.] les salariés cherchent comment y faire face. [.] Ils suivent avec attention ce qui peut se passer de neuf à gauche pour ouvrir des perspectives face à la politique de la droite et de Nicolas Sarkozy, et engager sans tarder la construction d’une alternative politique de changement. »

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :