Manif’ féministe à Paris : “Nous sommes toutes des femmes de chambre”

Environ 500 personnes ont manifesté dimanche après-midi à Paris pour protester contre le "sexisme" généré par l'affaire DSK, l'ancien directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn, inculpé à New York d'agression sexuelle contre une femme de chambre.
Parmi les manifestants : la journaliste Audrey Pulvar, l'élue communiste mais aussi Arnaud Montebourg, candidat à la primaire socialiste et Benoît Hamon, porte parole du PS.
"Le problème n'est pas ce qui s'est passé à New York mais le déferlement de sexisme qui a suivi, ce qui n'est pas acceptable", a expliqué Caroline de Haas, présidente de Osez le féminisme, citée par LeFigaro.fr.
Les féministes ont dénoncé "les propos sexistes" de Jean-François Kahn (un "troussage de domestique") et ceux que Jack Lang ("il n'y a pas mort d'homme").
Dans le cortège, on pouvait lire des slogans tel que "Nous sommes toutes des femmes de chambre", "Sexisme : ça part en couille", "Les soubrettes sont en colère" ou encore "Quand une femme dit non, c'est non".

“Un troussage de domestique ce n’est pas bien” : Kahn, Lang, Joffrin, quand les beaufs se lâchent, c’est du lourd !

C'est un festival auquel nous assistons. Un festival de beauferies les plus lamentables. D'autant plus consternantes qu'elles émanent de personnalités, qui d'ordinaire, prennent beaucoup de précautions pour se ménager une belle image de grande conscience.
Ce matin, nous avons sûrement été nombreux à nous étonner des propos proférés doucereusement par le très consensuel Laurent Joffrin, sur France-Info. Pour lui, "mettre la main où il ne faut pas" relève du simple "harcèlement" et ne mérite donc qu'une amende. Pensez donc, si on ne peut plus tripoter une femme, où va le monde ? Parce que pour lui, il ne faut pas confondre viol et harcèlement. Le second étant à l'évidence un petit aléa de la vie, pas grave. Heureusement que se souvenant qu'il était écouté, il a tout de même admis "le harcèlement est trop toléré". Il a raison. Par lui aussi.
Il faut dire que Jack Lang, auparavant, avait ouvert la voie à la défense des Dupont-Lajoie, puisque pour lui "il n'y a pas mort d'homme". Ben oui, une tentative de viol, qu'est-ce ? Une pécadille, il faut croire. Même pas morte la fille, ça ne compte pas…
Mais la palme de la beaufitude la plus absolue revient à Jean-François Kahn que l'on a connu plus inspiré.

"Un troussage de domestique, ce n'est pas bien." Voilà réunis en quelques mots le mépris des femmes et le mépris de classe. Tellement énorme, que finalement Jean-François Kahn a ressenti le besoin de s'excuser, reconnaissant, sur son blog, que son propos est "inacceptable".
Chapeau les mecs, ça vous en avez !
Mais ne venez plus nous infliger vos commentaires moralisateurs sur les beaufs, parce que vous en êtes de magnifiques représentants…
Et vous, que pensez-vous de ces déclarations ?

 

novembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :