Tarifs bancaires : Aux Frais de la princesse…

A l'assemblée Nationale, en Février 2010, la députée Colette Langlade attirait l'attention de Mme la ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi sur le coût des frais bancaires[°0]
Un rapport de la Commission européenne, portant sur l'opacité et le niveau élevé des frais bancaires en France, nous apprenait alors que les principales banques françaises facturaient en moyenne la gestion d'un compte courant 154 euros à leurs clients. Ce triste constat pour l'usager nous plaçait au troisième rang européen de la cherté des services bancaires.
Aujourd'hui, les frais de banques de nouveau pointés du doigt. Pour l'UFC-Que Choisir, la situation des tarifs bancaires s'est aggravée depuis 5 ans[°0] : Tarifs toujours plus illisibles, packages onéreux et souvent inutiles, frais en augmentation et concentrés sur les populations en difficulté… Pourtant, au plus fort de la crise, l'État Français n'a pas hésité a voter un plan d'urgence en faveur des banques se chiffrant en milliards[°0]
Les banques ont sans doute la mémoire courte…[°0]