Syrie: les affrontements s’accélèrent, l’ONU décélère

Dix-huit personnes ont été tuées samedi en Syrie, où aucune issue à la crise n'est en vue tant les positions du régime et de l'opposition sont antinomiques et les divisions profondes au sein du Conseil de sécurité de l'ONU.
Malgré une multiplication des sanctions contre Damas, notamment celles de l'UE annoncées jeudi, la répression s'est poursuivie samedi avec la mort de 18 personnes, dont six civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), dans des affrontements à Idleb (320 km au nord-ouest de Damas) entre l'armée régulière, les agents de sécurité et des groupes de déserteurs, à Tafas (sud) et à Homs.
Condamnation des atrocités
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a salué de son côté l’adoption vendredi par le Conseil des droits de l’Homme de l'ONU de la résolution condamnant le régime de Damas pour les atrocité commises et estimé qu'un tel vote renforçait l'isolement de Damas.
Mais si cette résolution a été adoptée par l'écrasante majorité de ses 47 membres, 37 voix pour, six absentions, quatre voix s'y sont opposées: Cuba, la Russie, l'Equateur et la Chine. Or la Russie et la Chine, qui ont droit de veto au Conseil de sécurité, peuvent bloquer toute résolution présentée par l'autre camp contre leur allié syrien.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :