Fréquentation en hausse aux Restos du Coeur

Les Restos du Coeur ont accueilli pendant la campagne de l'hiver 2010-2011 près de 860 000 personnes, soit "plus de 4%" de plus que lors de la campagne précédente, et ont distribué 107 millions de repas, a annoncé mercredi l'association.
Ces chiffres portent à près de 25% l'augmentation cumulée de la fréquentation des Restos au cours des trois derniers hivers (160.000 personnes supplémentaires), selon un communiqué. Les Restos ont fait face à cette progression de la demande grâce à la "générosité" des Français: le montant de leurs dons a augmenté de 5 euros en moyenne et ils ont offert 5 300 tonnes de marchandises lors de la collecte supplémentaire des 4 et 5 mars. Dans ce contexte, les Restos s'alarment d'une éventuelle remise en cause du Programme européen de distribution de denrées alimentaires aux plus démunis (PEAD), créé en 1987. "Si le gouvernement français et les opinions publiques des 19 pays qui bénéficient de cette aide ne se mobilisent pas, 25 à 50% des distributions alimentaires disparaîtront", prévient l'association. "Les Restos sont décidés à se battre jusqu'au bout pour sauver cette initiative de Coluche, mise en place par Jacques Delors dès 1987, et faire en sorte qu'elle ne soit pas sacrifiée lors des renégociations de la Politique agricole commune"
Si la campagne se termine, 1 200 des 2 000 centres des Restos du Coeur continueront distributions et accueil, une activité qui concerne "plus du quart des personnes accueillies l’hiver (revenus les plus faibles, étudiants, bébés)". De même pour "les dispositifs d’insertion professionnelle, de logement, d’hébergement d’urgence et d’aide à la personne".
Nouveauté toutefois, les Restos vont "pour la première fois maintenir toute l’année l’aide spécifique apportée aux 30 000 bébés de moins de 12 mois".