Abbé Pierre


Le billet du jour : Un nouveau pape ! Qu’est-ce que ça va changer ? Qu’est-ce que cela va nous amener ? 1

mere-teresa abbé pierre soeur emmanuelle

MOI_pÇa y est, mardi les cardinaux entrent en conclave, ils vont élire le nouveau pape.
Et depuis deux jours sur toutes les chaînes de TV et les radios, on ne parle que de ça. Comme si c’était l’élection d’un nouveau pape qui allait sauver ce monde.
On nous montre des images du Vatican, des images où richesses s’étalent de partout, ces biens de l’Église catholique, un monde dans le monde.
Au fait, celles et ceux qui représentent cette religion ne nous disent pas à longueur d’année qu’il faut nous aimer les uns les autres ? Ne disent-ils pas qu’il nous faut aimer les autres comme sois même ? Ne prêchent-ils pas la charité, le partage, la solidarité ?
Mais au fait, s’ils avaient partagé comme ils nous demandent de partager, auraient-ils toutes ces richesses ?
Je suis ce qu’on appelle un athée, un de ceux qui ne croient en aucune religion, et pour cause, disons que je suis comme ce saint Thomas, je ne crois que ce que je vois. Ce dieu, ce Jésus, je ne les ai jamais rencontrés où que ce soit à part bien évidemment dans les livres et entre autres dans cette bible.
Néanmoins, je veux et je tiens à respecter celles et ceux qui y croient. Je dois avouer qu’il faut une bonne dose de naïveté pour cela, surtout après tous ces épisodes qui démontrent que celles et ceux qui font la morale, qui donnent la leçon ne sont pas mieux que celles et ceux qui n’y croient pas.
Il y a dans ce monde des catholiques qui se sont fait remarquer, l’abbé Pierre, sœur Emmanuelle, mère Teresa, des personnes qui ont joué un rôle près et auprès des pauvres qui n’était pas des moindres, un rôle important puisqu’ils ont passé leur vie à dénoncer les différences.
Des gens qui méritent le respect, qui méritent de ne pas être oubliés, des gens qui méritent d’être des exemples. Disons, qu’ils ont suivi les écrits. Une question se pose quand même, auraient-ils été les mêmes s’ils n’étaient pas entrés dans les ordres ? Et puis faut-il être croyant pour être bon ? Pour respecter son prochain ?
Nous nous battons, pour la parité, eux ils votent entre hommes, nous nous battons pour que les femmes puissent accéder à des responsabilités, eux, il n’y a que les hommes qui puissent y arriver, ils créent dès la naissance ce mot dont on voudrait voir disparaître « DIFFÉRENCE ». Et avec ça, ils voudraient nous inculquer leur façon de vivre, leur façon de voir les choses.
Je ne vais pas faire référence aux scandales émanant de ce monde que je ne fréquente pas, car si scandales il y a, c’est bien parce que ces femmes et ces hommes qui se disent des saintes et des saints ne sont que des femmes et des hommes, comme toi, comme nous, comme moi.
Par contre, il y a dans ce monde des choses bien plus importantes à montrer, à débattre que l’élection du nouveau pape, on occulte, ça arrange tout le monde, celles et ceux qui nous gouvernent et ces médias qui ne font que nous tromper.
Je fais partie de ces gens qui aujourd’hui souhaitent mettre en avant l’humain, l’humain d’abord, donner la place au peuple, pourtant je ne crois pas en ce dieu et aux dieux.
Quand je vois ces images, c’est le dégoût qui m’envahit, la colère, des propos qui me reviennent, comment peut-on être et se dire un enfant de dieu et vivre dans ces richesses inimaginables alors que des millions d’enfant, de femmes et d’hommes meurent de faim et de soif ?
Ils vous diront, que c’est l’homme qui a créé cet état de fait, mais qu’ont-ils fait pour que cela ne se passe pas ainsi ? Pourtant, apparemment ils ont du pouvoir, il suffit de voir toutes ces images de ces derniers jours, même une garde personnelle qu’ils ont !
Alors un nouveau pape ! Qu’est-ce que ça va changer ? Qu’est-ce que cela va nous amener ? Rien, absolument rien, les « cathos » auront leur père spirituel, et les pauvres resteront pauvres, et les riches seront encore plus riches.
Je n’y crois pas ! Mais je souhaite comme disait sœur Emmanuelle, crier ce mot « YALLA » en avant, TOUS ENSEMBLE pour dire NON à cette société de consommation, cette société qui ne connaît pas le partage, cette société où la solidarité n’est que chez les pauvres, cette société où l’on oublie très vite le passé, cette société égoïste et malsaine pour notre avenir, pour l’avenir de nos enfants.
OUI ! YALLA, TOUS ENSEMBLE pour créer autre chose, un autre monde plus humain, plus près des gens, DANS CE QU’ON APPELLE L’ÉGALITÉ dans la vie.
Croyant ou pas, tu restes une femme, un homme, et si tu ne bouges pas, ce n’est pas Dieu qui te sauvera, ni le pape d’ailleurs.


Paris: les « galériens du logement » de « Jeudi Noir » expulsés d’un immeuble vide depuis quatre ans !

Voilà, c’est fait, AXA, premier assureur européen, a fait défoncer ce matin par les forces de l’ordre les vitres du 22 avenue Matignon pour déloger d’urgence les mal-logés qui habitaient depuis deux mois dans son immeuble vide depuis quatre ans.
Avant d’expulser, la société a gentiment attendu la tenue hier de son assemblée générale annonçant un résultat de 4,3 milliards d’euros de bénéfices en 2010. Il ne fallait pas gâcher la fête !
Pour les banques, la crise est finie et les bonus sont de retour. Mais pour les mal-logés, la crise du logement est plus brutale que jamais.
Les loyers parisiens n’ont jamais été aussi élevés. Le ministre du logement n’a pas d’autre proposition à faire pour faire baisser le coût des petites surfaces… que de réduire la surface minimale louable en-deçà des 9m² !
4,3 milliards de bénéfices pour AXA, 3,6 millions de mal-logés selon le dernier rapport de la fondation Abbé Pierre. Le président qui s’est fait élire en promettant un toit pour tous, n’a eu de cesse depuis lors de faire grimper ces chiffres encore et encore.
AXA espère sauver sa communication en prétendant nous avoir proposé des relogements… Si seulement c’était vrai, ça n’exonérerait nullement la compagnie d’assurance de sa responsabilité dans la crise immobilière. Laisser volontairement des immeubles entiers vides en pleine zone de pénurie locative, c’est financièrement rentable, mais ça pénalise les citoyens qui ont besoin de se loger en ville. A ce titre, c’est un abus du droit de propriété.
Le collectif Jeudi Noir ne se bat pas pour résoudre tel ou tel cas individuel, mais pour proposer des solutions concrètes et efficaces au mal-logement. Selon deux architectes qui l’ont examiné, l’immeuble du 22 avenue Matignon peut tout à fait être transformé en logements. AXA se cache derrière une procédure l’opposant aux propriétaires de deux places de parking en sous-sol pour justifier son attentisme, mais depuis quatre ans aucune procédure ne l’empêchait de louer les huit étages. La vraie raison de sa vacance, c’est que cet immeuble est en réalité un placement financier pour garantir des contrats d’assurance, idéal car vendable à tout moment…
…Le collectif « Jeudi Noir » quitte avec regret le quartier de la place Beauvau et de l’Elysée, mais s’apprête à ouvrir prochainement un nouvel immeuble à Paris. Avec 10% de vacance selon l’Insee, nous avons le choix !