6ème république


Le billet du jour : Disons que pour le consensus nous étions 180.000 dont 30.000 avec des balais !

MOI_pHier dimanche 05 mai 2013 a été un grand jour pour le peuple de gauche, nous manifestions pour une 6ème République, contre la finance et l’austérité, pour un changement de politique, une politique de gauche, réellement à gauche.
La police a évoqué 30.000 participants, ce qui nous a bien fait rire, en effet nous étions 180.000, et dans tous les cas nous avons dépassé les 100.000. Il y en avait partout, sur les ponts, les cabines téléphoniques, les abris bus, même certains étaient perchés sur les arbres et il nous a fallu plus de 3 heures pour ne faire que 3 à 4 kilomètres.

Marche du 05 Mai 2013_118aAprès les discours de Pierre LAURENT, de Jean-Luc MÉLENCHON, Clémentine AUTAIN, Christian PICQUET, Eva JOLY etc. Etc. il nous a fallu plus d’une heure avant de pouvoir démarrer.
Nous n’allons pas faire la course au chiffre, disons que pour le consensus nous étions 180.000 dont 30.000 avec des balais (bien trouvé François DELAPIERRE).
Des jeunes, des moins jeunes mais aussi des personnes âgées, des chômeurs mais aussi des actifs, toutes et tous ont défilés en criant des slogans contre la politique menée par HOLLANDE et dans toute l’Europe.

Marche du 05 Mai 2013_094Il faut en finir ! Ça suffit ! Stop ! Il faut écouter le peuple et remettre l’humain en avant ! La finance, ça suffit ! L’austérité aussi !
Tous des mots que l’on pouvait entendre dans la foule. Des mots qui en disent long sur ce que pensent les Françaises et les Français après un an du règne de HOLLANDE.
En ce qui nous concerne, nous sommes partis en bus dès 7 heures 30 du matin, un bus pratiquement plein ou l’ambiance était bon enfant, où la fraternité était présente. Nous sommes arrivées aux alentours de 12 heures à la bastille. La place était vide, le temps de prendre un repas et celle-ci s’est vite rempli.

Marche du 05 Mai 2013_123aRencontres avec des amis (es) de notre département mais aussi d’ailleurs, des amis (es) rencontrés sur Facebook, de la joie en nous voyant, de la joie à voir tout ce monde prêt à ne pas subir, à ne pas se laisser faire, à vouloir réagir et agir, à ne pas vouloir être des moutons.
Des chants aussi, des chants à nous faire dresser les poils de notre corps, l’internationale, la Marseillaise, le chiffon rouge, des chants qui donnent l’envie de chanter, qui l’envie de continuer.
Malgré la lenteur du déroulement causé par le nombre de participants cette journée de lutte, de révolte, d’indignation s’est vite passée.
19 heures nous étions dans notre bus prêt à repartir dans notre département.

Pat et moiLa radio allumée nous entendions VALLS a répété maintes et maintes fois que la police savait compter et qu’elle n’avait dénombré que 30.000 participants, calcul mental, arithmétique frauduleuse dans tous les cas notre police doit ajouter puis diviser par 6 le nombre exact de participants. Enfin cela nous a permis de bien rire de ce VALLS qui ne veut pas reconnaître que le peuple de France critique ouvertement la politique de son gouvernement.
23 heures 30 arrivée sur le lieu de notre départ du matin. Nous nous quittons après avoir passé toute une journée ensemble.
Et ce matin, c’est le mal de jambes, de dos qui nous ont atteints.
Mais nous sommes requinqués, remontés, et je reste persuadé que nous sommes prêts pour une nouvelle manifestation.
Nous avons été pendant cette journée du 05 mai 2013 des acteurs, nous avons fait partie de celles et de ceux qui ne veulent pas que ce soient les autres qui choisissent pour nous, nous n’avons pas envie de suivre un berger qui nous amène dans une prairie où l’herbe est inexistante.
C’est d’un monde meilleur que nous voulons, un monde où le peuple à sa place, toute sa place, un monde de l’humain d’abord !

[satellite gallery=1]

 


Une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris (Front de gauche)

bastilleL’affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée. D’une gravité extrême, elle ne révèle pas seulement l’absence de probité et d’honnêteté d’un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste, une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l'Etat. Il faut mettre fin au règne de la finance. 
L’heure n’est pas au bricolage mais à la réorientation de la politique du pays et à la refonte du cadre institutionnel. Au moment où le gouvernement demande au plus grand nombre de se serrer la ceinture et après l’intervention télévisée d’un Président qui confirme son cap visant à ne rien changer, cet épisode misérable précipite la crise politique. 
Le Front de Gauche est engagé dans la bataille contre l’austérité à l'image de sa campagne "pour une alternative à l'austérité". Il participera à la manifestation du 9 avril contre l’ANI, appelle les parlementaires à ne pas retranscrire dans la loi cet accord minoritaire. Dans l'immédiat, il exige la suspension du débat parlementaire sur ce texte pour légiférer en urgence contre le pouvoir de la finance, contre les paradis fiscaux, y compris en Europe, contre les conflits d’intérêt. Il faut des contrôles, des normes nouvelles, et pas seulement des appels à la morale individuelle, des moyens financiers pour faire face à la fraude fiscale. 
La défiance des citoyennes et citoyens à l’égard des responsables politiques atteint son seuil critique. L’oligarchie croit en sa toute puissance, en son impunité. C’est pourquoi la réplique doit être forte et claire. Le Front de Gauche défend la perspective d'un processus constituant pour une nouvelle République. Redéfinir les règles sociales et démocratiques est le moyen pour que le peuple reprenne le pouvoir. La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale.
Face à l'accélération de la crise sociale et politique, le Front de Gauche assumera toutes ses responsabilités pour que la colère légitime débouche sur l’espoir et la transformation sociale. Le Front de Gauche propose à toutes les forces et les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier et plus largement au peuple, contre la finance et l'austérité, de participer à une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris.

Nicolas Sarkozy prend les français(es) pour des imbéciles

Nicolas Sarkozy est apparu, tout au long de son discours, dépassé par la crise, totalement sur la défensive. Il prend les Français-e-s pour des imbéciles.
Après voir reconnu que la crise trouve son origine dans la déréglementation financière qu'il a toujours soutenue, il n'a rien annoncé pour la remettre en cause sauf la fuite en avant dans les mêmes recettes éculées et dangereuses.

Sur la question clé de la BCE (Banque centrale européenne), il a purement et simplement esquivé le débat. Toutes ces attaques sont en fait restées concentrées contre le travail, les 35h, les retraites, les dépenses publiques, le financement de la protection sociale. Quand il parle d'emploi, c'est pour défendre les heures supplémentaires et les exonérations de cotisation sociales qui amplifient chaque jour le chômage. Quand il parle de démocratie, c'est pour fustiger la 6ème république. Quand il parle d'Europe, c'est pour rassurer les marchés et vanter les abandons de souveraineté.
Nicolas Sarkozy qui promettait de dire la vérité a une fois de plus menti sur les causes de la crise et sur les conséquences de ses choix. Le cirque médiatique du candidat Sarkozy à Toulon ne fera pas oublier l'échec du Président.


Pétition APPEL AU PEUPLE DE FRANCE

Pour : Assemblée Nationale de la République

Appel au peuple de France
Ce n'est plus l'heure de la modération
Ce n'est plus le temps de l'hésitation
C'est juste le moment de la justice.
Nous nous adressons ici aux sages du CNR, aux indignés, aux hommes et aux femmes de bonne volonté, aux républicains et républicaines de cœur, enfin à tous ceux qui estiment que la démocratie n'est pas un vain mot et qu'elle doit continuer à vivre et à être représentée.
Que toutes les forces positives de ce pays s'unissent pour vaincre les maléfices du désordre qui s'installe, et pour faire barrage à la tyrannie et à la dictature de la finance qui voudrait nous voir plier.
Pour cela nous avons un Front de la vraie Gauche qui s'est constitué et qui a vocation à nous rassembler tous, sans avoir à être membre d'un parti politique, et, en gardant toute son indépendance pour ceux qui le souhaitent ainsi.
Ce Front de Gauche a un porte parole et candidat de grande valeur en la personne de monsieur Jean-Luc Mélenchon.
Les partis qui ont créé ce Front ont élaboré un Programme de gouvernement "l'humain d'abord" qui permettra les changements nécessaires et la naissance d'une 6ème république. Que chacun et chacune se le procure, le lise, y adhère et nous rejoigne dans le combat quotidien, à savoir :
Que le principe du vote utile n'est plus viable
Que le moins pire est la porte des compromissions
Que seul un vote de conviction profonde sauvera la France
Que nous ne serons jamais un peuple de soumis.
Si vous aimez ce pays, votre pays, ce si beau pays, le voile du doute doit se soulever.

Les signataires


Le billet du jour : Engagez-vous dans cette Révolution Citoyenne !!!!!! Ensemble, TOUS ensemble, nous pouvons faire changer les choses !

Je vais vivre pendant plusieurs mois dans ce pays où l'humain passe avant toutes autres choses. Je vais pendant ces quelques mois vivre dans ce monde où le PEUPLE a toute sa place !
Alors rejoignez-nous, rejoignez-moi,  et faites comme nous, essayez de faire rêver les gens, mais surtout de faire en sorte de concrétiser ce rêve en une réalité que toutes les femmes et les hommes de ce monde aspirent.
Quand on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, quand nous rêvons ensemble, c’est le début de la réalité.
Pendant ce temps-là, d’autres tirent des plans sur la comète.
Alors que les élections Législatives ont à peine débuté sur la 3ème Circonscription de Meurthe-et-Moselle, certains parlent des élections Municipales de 2014.
Certains parlent de démocratie, avec un grand « D », il faudrait pour « ces certains » qu’ils apprennent à balayer devant leur porte.
2014, dans deux ans, alors que nous vivons une période plus qu’agitée, une période où les peuples, le peuple de France souffre de l’austérité mise en place par cette politique de droite.
Et c’est justement un membre de cette droite locale qui essaie de nous faire la leçon !
Moi, ce qui m’importe aujourd’hui, c’est de tout faire pour enrayer ce démantèlement de l’humain, ce démantèlement de nos libertés, ce démantèlement de nos valeurs républicaines.
Moi ce qui m’importe aujourd’hui est de tout faire pour que les peuples redeviennent souverains dans le choix de vouloir vivre dans ce monde et dans cette société.
Ce qui m’importe le plus, c’est de réduire ces inégalités qui font qu’aujourd’hui certain ont tout, et d’autres rien. Ces autres, alors que ces autres, sont la majorité. Ils sont le PEUPLE.
► Partager les richesses, oui les partager, car les partager c’est faire preuve de solidarité. Comment peut-on de nos jours être un humain, et voir auprès de nous des humains vivre dans la misère ? Si nous pouvons faire cela, nous ne sommes plus des humains.
Aujourd’hui il nous faut crier haut et fort « L’HUMAIN D’ABORD » !
► Reprendre le pouvoir aux banques, un pouvoir qu’elles ont pris autoritairement avec notre argent.
Alors que le peuple vit dans la misère, les Gouvernements de notre Europe et le nôtre en particulier aident les banques, renflouent leur capital et dans le même temps, saignent le peuple sans vergogne.
► Produire autrement, il faut que notre Pays retrouve ses noblesses au niveau de la production de nos matières premières. Trop de cadeaux ont été fait aux grandes entreprises de ce pays, alors que celles-ci délocalisent sans gêne à créer de plus en plus de chômeurs.
► Avoir une République pour de vrai, oui une République qui retrouve ses valeurs celles de la Liberté, de l’Égalité, de la Fraternité et de la Solidarité.
► Convoquer l’Assemblée constituante, justement pour remettre à plat notre République qui n’en est plus une, créer la 6ème République où tout sera mis en œuvre pour « L’Humain d’Abord et la Place au Peuple ».
► S’affranchir du traité de Lisbonne, et pour cause, notre peuple ne l’a pas voulu à plus de 52 %. Traité qui nous a été imposé par cette droite dirigée par Sarkozy. Il s’est assis sur la démocratie pour faire plaisir à ses amis de ce nouveau monde. Ce monde injuste alors que NOUS, nous demandons une Europe des peuples, pas une Europe basée uniquement sur l’argent.
► Changer le cours de la mondialisation, pour qu’il devienne un monde de Solidarité, de Fraternité et de Liberté. Un monde où les peuples auront toute leur place.
Comme vous le constatez, du travail, beaucoup de travail en perspective, mais oh combien nécessaire pour que l’Humain soit « LA » priorité de ce monde !
Oui pendant ces quelques mois, je vais voyager dans ce monde, le monde où le peuple à toute sa place et l’humain passe avant toute autre chose.
Faites comme mon équipe, comme moi, engagez-vous avec nous à faire en sorte que la vie que nous connaissons aujourd’hui change, engagez-vous dans cette révolution citoyenne, car s’engager aujourd’hui, c’est tout mettre en œuvre pour de meilleurs conditions de vie pour notre avenir, pour nos enfants, nos petits enfants.
Il ne faut plus tergiverser, le vote utile, ce vote dont certains n’arrêtent pas de vanter, ne peut être que celui du Front de Gauche. C’est le seul aujourd’hui à proposer une politique de Gauche radicale. Une politique de Gauche à Gauche de la Gauche.